Bac STMG : conseils pour réussir l’épreuve d’économie-droit

Droit
Economie
Terminale STMG

Conseils méthodologiques bac STMG – épreuves d’économie-droit

Ce que les correcteurs attendent de vous

On attend de vous que vous analysiez des problèmes économiques et des situations juridiques, que vous les interprétiez, que vous construisiez et présentiez un raisonnement ou une argumentation. "Ne vous contentez pas des informations que vous trouverez dans les documents, le cours doit aussi vous servir", conseille d'emblée Dominique Kniaziowski, professeur à la Maison d'éducation de la Légion d'honneur à Saint-Denis (93). En économie comme en droit, vous devez montrer que vous maîtrisez bien le vocabulaire spécifique.

Cette rigueur doit également s’appliquer à la présentation de la copie. La première impression du professeur qui vous lira est importante. Cela lui donne des indications sur le contenu du devoir, la clarté de vos propos. Qui dit réponses aérées, bien séparées par des sauts de ligne, dit généralement pensée structurée. Cela montre que vous maîtrisez votre sujet. Votre correcteur, qui n’a pas que votre copie à évaluer, ne doit pas avoir du mal à déchiffrer votre écriture. Pour la même raison, utilisez des feuilles différentes pour chacune des deux parties.


Ce qui rapporte des points


N’hésitez pas à enrichir votre raisonnement d’exemples concrets et pertinents.
 Pour cela, suivez l’actualité (lisez, écoutez, regardez les infos), discutez avec des personnes de votre entourage qui travaillent en entreprise. Les correcteurs apprécient ces apports personnels. Par ailleurs, essayez d’être irréprochable sur l’orthographe. Dominique Kniaziowski conseille également de faire une petite introduction avant de répondre à la question posée. "C'est toujours très apprécié."


Ce qu’il ne faut pas faire


Trop d'élèves répondent à la question sans l'avoir lue. Dominique Kniaziowski conseille de "lire la consigne, de commencer à répondre à la question au brouillon, puis de relire la consigne avant de répondre au propre".

Dans la partie rédactionnelle, ne tombez pas dans le discours bateau que tout un chacun pourrait tenir. Vous avez étudié la matière, utilisez le vocabulaire spécifique au droit et à l’économie. Il y a plusieurs notions de base à connaître : le contrat, la croissance, la responsabilité, le statut d’une entreprise… 

Ne mélangez pas tout. Employés et salariés, par exemple, ce n’est pas la même chose. En revanche, on vous pardonnera de ne pas connaître certaines nuances et précisions (la durée maximale d’un contrat à durée déterminée ou le capital minimal d’une société anonyme, par exemple).

Dans la partie analytique, le principal écueil serait de ne pas interpréter les documents, mais de les paraphraser, c’est-à-dire de répéter les données qu’ils contiennent sans les analyser. "Il y a un cours à apprendre, c'est le moment de vous en servir”, rappelle Dominique Kniaziowski.


Se préparer mentalement


La spécialité mise à part, l’économie-droit est l’épreuve écrite qui a le plus fort coefficient (coefficient 5) au bac STMG. Malgré tout, ne vous mettez pas trop la pression. Si vous êtes à l’aise avec votre cours, tout devrait bien se passer.

Il n'y a aucune évaluation pour l'instant.


Soyez le premier à l'évaluer

Donnez votre évaluation
Bac STMG : conseils pour réussir l’épreuve d’économie-droit
* Champs obligatoires
Votre commentaire
Vos notes
Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu