Connectivité intracérébrale : organisation en situation de tâche cognitive et réorganisation après lésion

Divers
Université

Sous la direction de Jacques Micheau Thèse soutenue le 18 septembre 2008: Bordeaux 1 La majeure partie des études menées pour comprendre les aspects fonctionnels du cerveau se concentre sur la notion de spécialisation fonctionnelle c'est-à-dire qu'elles visent à identifier les « rôles » des différentes structures cérébrales et les ensembles de structures qui s'activent lors d'une tâche donnée. Partant de l'hypothèse que pour comprendre comment le cerveau génère les fonctions, l'architecture du réseau de structures est tout aussi important que l'identification des structures activées, nous avons choisi d'utiliser une approche basée sur l'étude de la connectivité intracérébrale afin d'appréhender la complexité des processus cognitifs en général et des systèmes de mémoire en particulier. Pour ce faire, nous avons caractérisé la connectivité intracérébrale induite lors de tâches de mémoire spatiale (« emplacement » et « indice ») et décrit son évolution au cours de l'apprentissage et à la suite d'une lésion de l'hippocampe. La comparaison de la connectivité fonctionnelle induite par chacune des deux stratégies a permis de mettre en évidence qu'alors que la stratégie « emplacement » induit la convergence de la connectivité vers l'hippocampe, l'utilisation de la stratégie « indice » coïncide avec la convergence de la connectivité des mêmes structures vers l'amygdale. Ces résultats nous mènent à penser qu'il serait possible d'établir des dissociations entre les systèmes de mémoire en se basant sur l'étude de leurs connectivités. Dans une deuxième partie, nous avons montré que la maîtrise de la tâche « emplacement » s'accompagnait d'une modification de la connectivité fonctionnelle. En effet, au cours de l'acquisition, l'hippocampe semble se désengager du réseau sous-tendant la procédure au profit du striatum. Enfin, la dernière partie de notre travail visait à caractériser la réorganisation du réseau neuronal associée aux phénomènes compensatoires post-lésionnels. Cette ét

Il n'y a aucune évaluation pour l'instant.


Soyez le premier à l'évaluer

Donnez votre évaluation
Connectivité intracérébrale : organisation en situation de tâche cognitive et réorganisation après lésion
* Champs obligatoires
Votre commentaire
Vos notes
Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu