Deuxième moitié du XXe siècle - 1963 : l'assassinat de Kennedy et la haine du Sud

Histoire
Collège, Lycée

 

1963 : l'assassinat de Kennedy et la haine du Sud
 
 
La haine du Sud

Le texte ci-dessous est un bon exemple de la haine qu'a pu inspirer John Kennedy aux conservateurs sudistes. Néanmoins la violence du propos étonne et doit nous rappeler tout un courant dans l'opinion américaine, néo-conservatrice et anticommuniste dure, dont les rejetons les plus à l'extrême-droite, sectataires du Klan ou autres néo-nazis, seront à l'origine de l'attentat à la bombe contre un édifice du F.B.I. à Oklahoma City, le 19 avril 1995, qui fera plus de 150 victimes.
N'en déduisons pas que delà vient nécessairement la cause de l'assassinat de J.F. Kennedy. Si complot il y a eu, le crime organisé semble le mieux placé ; il avait les moyens et les raisons d'assassiner John Fitzgerald Kennedy, car la famile Kennedy ne fut pas sans lien avec la Mafia qui ne fut pas payée en retour à cause de l'action de Robert Kennedy, frère du président et son ministre de la justice, lui-même assassiné le 6 juin 1968 alors qu'il était candidat à l'élection présidentielle.
C'est un mafieux du sud connu, Jack Ruby, qui assassina le 24 novembre Lee Harvey Oswald, probablement pour l'empêcher de parler.
(P. Delpin, avis personnel)
Pour un récit et une analyse de l'assassinat de Kennedy, voyez le site du Cercle Zététique qui a une page sur ce sujet.


 
Traduction de la première page du "Dallas Morning News" du 22 novembre 1963, jour de l'assassinat de Kennedy. En lisant cette page le président américain s'exclamera : " Nous sommes vraiment un pays de fou" (...).
Tiré de Frédéric Pottecher, Grands procès, tome 2 : "Dallas, L'affaire Ruby", éd Arthaud, 1965, p. 266
 
"BIENVENUE Mr. KENNEDY A DALLAS
...ville si déshonorée par une récente tentative libérale malhonnête que ses habitants viennent d'élire deux nouveaux Conservateurs américains aux fonctions publiques.
...ville où l'extension économique foudroyante n'est pas due aux aumônes fédérales, mais à la science économique et aux méthodes des Conservateurs.
...ville qui continuera à s'agrandir et à prospérer en dépit de tous vos efforts et de ceux de votre administration pour la punir de ne pas se plier à la politique « Nouvelles Frontières ».
...ville qui à rejetée en 1960 votre éthique et votre politique et qui les rejettera de nouveau en 1964, plus énergiquement que jamais.
Mr. Kennedy, malgré les prétentions de votre administration, du Ministère des Affaires Etrangères, du maire de Dallas, du conseil municipal de Dallas et des membres de votre parti, nous, citoyens de Dallas, pensant librement et pensant américain, nous avons encore le droit, grâce à la Constitution que vous paraissez ignorer, de vous adresser nos doléances, de vous interroger, d'être en désaccord avec vous, de vous critiquer.
En revendiquant ce droit constitutionnel, nous désirons vous poser publiquement les questions suivantes auxquelles nous voulons croire que vous répondrez...publiquement, et, sans échappatoire. Voici ces questions :
POURQUOI l'Amérique Latine est-elle en train de devenir anti-américaine ou communiste, ou les deux à la fois, en dépit de l'aide américaine à l'étranger de la politique du Ministère des Affaires Etrangères et de vos propres déclarations du haut de votre Tour d'Ivoire ?
POURQUOI déclarez-vous avoir élevé autour de Cuba un « mur de liberté » alors que la liberté n'existe plus à Cuba aujourd'hui ? Par la faute de votre politique, des milliers de Cubains ont été emprisonnés, meurent de faim ou sont persécutés ; avec les milliers qui attendent d'être exécutés, la population tout entière de près de sept millions de Cubains vit dans l'esclavage.
POURQUOI avez-vous approuvé les ventes de blé et de maïs à nos ennemis, quand vous savez fort bien que les soldats des armées communistes « marchent avec leur estomac » tout comme les nôtres ? Les soldats communistes blessent et (ou) tuent chaque jour des soldats américains au Sud Viet-Nam.
POURQUOI avez-vous reçu, accueilli, fêté Tito - le cheval de Troie de Moscou - peu de temps après que notre ennemi juré, Khrouchtchev, eût serré sur son c¦ur le dictateur yougoslave comme étant le grand héro, le chef du communisme ?
POURQUOI avez-vous insisté pour augmenter l'aide américaine à la Yougoslavie, la Pologne, la Hongrie et les autres pays communistes, pour les encourager, les reconnaître et arriver é des ententes avec eux, alors que dans le même temps vous ignoriez délibérément les malheurs des Hongrois, des Allemands de l'Est, des Cubains et des autres anti-communistes qui se battent pour la liberté ?
POURQUOI le Cambodge a-t-il chassé les Etats-Unis de son pays après que nous ayons versé près de 400 millions de dollars d'aide à son gouvernement d'extrême-gauche ?
POURQUOI Gus Hall, chef du parti communiste américain, a-t-il approuvé presque toutes vos prises de positions politiques et a-t-il annoncé que le parti appuierait et soutiendrait votre ré-élection en 1964 ?
POURQUOI avez-vous interdit de projeter le film Operation Abolition dans les bases militaires américaines (film de la Commission de la Chambre sur les activités non américaines, dénonçant le communisme aux Etats-Unis) ?
POURQUOI avez-vous donné ordre ou avez-vous permis à votre frère Bobby, Procureur Général du Gouvernement, d'être indulgent avec les communistes, les communisants et les extrêmistes de gauche en Amérique qui vous critiquent vous, votre administration, et votre conduite en tant que chef du Gouvernement ?
POURQUOI êtes-vous d'avis de continuer l'aide économique à l'Argentine alors que l'Argentine a purement et simplement confisqué près de 400 millions de dollars de biens privés américains ?
POURQUOI la politique étrangère des U.S.A. a-t-elle dégénérée au point que la CIA prépare des coups et extermines cruellement les dévoués alliés anti-communistes des Etats-Unis ?
POURQUOI avez-vous remplacé la doctrine de Monroe par l' « Esprit de Moscou » ?
Mr. Kennedy, en tant que citoyens de ces Etats-Unis d'Amérique, nous EXIGEONS une réponse à ces questions, et nous la voulons TOUT DE SUITE.
Le Comité américain de la découverte des faits,
« Un groupe de citoyens, non affiliés, et non partisans, qui ne cherchent que la vérité ».
Bernard Weissman,
Président.
P.O. Box 1792-Dallas, 21, Texas."

 

© CLIOTEXTE, 1997-2009, Patrice Delpin - source

Il n'y a aucune évaluation pour l'instant.


Soyez le premier à l'évaluer

Donnez votre évaluation
Deuxième moitié du XXe siècle - 1963 : l'assassinat de Kennedy et la haine du Sud
* Champs obligatoires
Votre commentaire
Vos notes
Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu