Deuxième moitié du XXe siècle - Réaction des USA : années 1980

Histoire
Collège, Lycée

 

 
 
Réaction des USA : années 1980
 
 
L'erreur de Carter
« Je voudrais vous dire quelques mots au sujet du président Carter. À mon avis ses échecs tiennent au fait qu'il a voulu être trop bon, et qu'il a pensé qu'il suffisait d'être bon pour que les autres le soient également.
Comme si le désarmement unilatéral avait jamais pu dissuader un agresseur potentiel ! Avec le président Reagan, les choses sont différentes. Tout d'abord. nous allons entrer à nouveau dans la course aux armements à laquelle nous avions cessé de participer. Le président a clairement fait connaître aux Soviétiques sa volonté de mettre fin à cette course aux armements mais il a ajouté que si l'URSS ne se rangeait pas à cette position et décidait de poursuivre la compétition, alors l'Amérique y participerait elle aussi, et la gagnerait. Cette victoire est inéluctable, car l'Ouest dans son ensemble produit cinq fois plus que le bloc soviétique. Et cela. l'U.R.S.S. le sait parfaitement. Il me semble qu'un président américain fort, soutenu par des alliés déterminés, peut aujourd'hui remettre les négociations avec le Kremlin sur la bonne voie. »

Interview de Richard Nixon, in Politique internationale n°11, printemps 1981

 
 
« l'empire du Mal »

L'Union soviétique dénoncée comme « l'empire du Mal » par R.Reagan (8 mars 1983).

« Nous ne mettrons jamais en péril nos principes et nos critères moraux. Nous n'abdiquerons jamais notre liberté. Nous n'abandonnerons jamais notre croyance en Dieu. Et nous ne cesserons jamais de rechercher une paix véritable. Mais les prétendues solutions prônées par certains et qui passeraient obligatoirement par le gel nucléaire ne nous permettent pas de défendre ces idées essentielles à l'Amérique. La vérité est que décréter le gel aujourd'hui serait une tromperie dangereuse, car il ne s'agirait que d'une illusion de paix. La vérité, c'est que nous devons rechercher et trouver la paix par la force.(...)

L'Histoire nous apprend que prendre nos désirs pour des réalités et rechercher naïvement la conciliation avec nos adversaires n'est que folie. Cette attitude reviendrait à trahir notre passé et à dilapider notre liberté. En conséquence, je vous encourage à vous élever contre ceux qui chercheraient à placer les Etats-Unis dans une position d'infériorité militaire et morale. Et, lorsque vous débattez des propositions de gel nucléaire, je vous exhorte à vous défier de la tentation de l'orgueil, de cette tentation qui consisterait à vous décréter allégrement au-dessus de la bataille, à décider que les deux camps sont également coupables, à ignorer les faits de l'Histoire et les pulsions agressives de l'Empire du Mal, à vous contenter de dire que la course aux armements n'est qu'un vaste malentendu et par là même à vous soustraire au combat entre le juste et le faux, le bien et le mal. (...) Je crois que nous relèverons le défi. Je crois que le communisme n'est qu'un chapitre supplémentaire, triste et bizarre, de notre Histoire dont les dernières pages sont entrain de s'écrire sous nos yeux. »

Discours d'Orlando devant la convention annuelle de l'Association nationale des Évangélistes. Cité dans R.Reagan, Une vie américaine, Mémoires, JC Lattès, 1990.

In manuel Magnard 1998, Terminale L, ES, S, « Le monde de 1939 à nos jours ».

 

© CLIOTEXTE, 1997-2009, Patrice Delpin - source

Il n'y a aucune évaluation pour l'instant.


Soyez le premier à l'évaluer

Donnez votre évaluation
Deuxième moitié du XXe siècle - Réaction des USA : années 1980
* Champs obligatoires
Votre commentaire
Vos notes
Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu