Économie du développement durable La croissance économique est-elle compatible avec le développement durable ?

Sciences économiques et sociales
Terminale ES

 

Économie du développement durable

La croissance économique est-elle compatible

avec le développement durable ?

 

 

 

  • Développement et croissance économique : plusieurs types de capital  

Croissance : augmentation durable et soutenue des richesses produites dans un territoire. Cet accroissement est mesuré à l’aide du taux de variation du PIB (produit intérieur brut).

 

Développement : transformations économiques mais aussi sociales, politiques ou démographiques, qui accompagnent et/ou entraînent la croissance économique. On mesure le niveau de développement avec l’IDH (indicateur de développement humain), indice mesurant le niveau de vie, l’espérance de vie et le niveau d’instruction d’une population. Se différencie de la croissance car désigne un processus plus qualitatif. Il est lié à la croissance car un pays peut difficilement se développer sans croissance.

Selon F. Perroux, il s’agit "d’une combinaison de changements mentaux et sociaux d’une population qui la rendent apte à faire croître cumulativement et durablement son produit global réel".

L’analyse économique du développement durable intègre l’évolution de quatre types de capital qui interagissent les uns sur les autres. Objectif : préserver les possibilités de développement pour les générations futures.

 

  • Capital naturel

Stock des ressources : minéraux, plantes, animaux, air, pétrole de la biosphère terrestre, qui sont des moyens de production d’oxygène, de filtration de l’eau, de prévention de l’érosion, ou comme fournisseur d’autres services naturels. Le capital naturel constitue une approche d’estimation de la valeur d’un écosystème.

La croissance économique conduit à l’épuisement progressif de certaines ressources naturelles non renouvelables.

Si le processus se poursuit, il faudra trouver de nouvelles sources d’énergie et de nouveaux modes de consommation et de production pour assurer leur développement.

L’utilisation massive de ces énergies pose le problème des biens communs.

Les ressources naturelles peuvent être utilisées par tous (principe de non-exclusion), mais la même ressource ne peut être utilisée par deux agents économiques en même temps (principe de rivalité).

 

 

 

  • Capital humain

-         Ensemble des capacités (savoirs, qualifications, expérience accumulée, capacités physiques) d’un individu qui déterminent aptitudes et qualifications.

-         Capacité à travailler ou à produire.

 

Facteur essentiel de croissance économique et de développement. Permet une meilleure rentabilité économique. Un capital humain développé procure des effets individuels majeurs sur le plan économique :

-         Lien positif entre compétences et revenus.

-         Amélioration de la santé et donc de la qualité de vie de l’individu.

-         Les entreprises qui bénéficient d’un capital humain élevé => une augmentation de la productivité (un travailleur plus qualifié et compétent est plus productif).

 

 

  • Capital physique

 

-         Stock accumulé de biens ou de richesses, utilisé pour produire de nouveaux biens ou revenus.

-         Accumulation des investissements réalisés par les entreprises, les ménages et l’État au cours du temps.

L’augmentation de la quantité de capital physique permet de substituer des capitaux économiques à des capitaux humain et naturel.

Pour contribuer à un développement durable, cette substitution ne doit pas mettre en danger les capitaux humain et naturel. La quantité et la qualité du capital physique peuvent contribuer à augmenter l’efficacité d’utilisation des ressources naturelles et/ou à réduire les émissions de polluants, comme c’est le cas pour les énergies renouvelables.

 

  • Capital social

Ensemble des relations sociales, des réseaux de connaissances d’un individu ou d’un groupe. Le capital social a lui-aussi un impact positif sur le bien-être. Il renforce le lien social.

 

 

  • Capital institutionnel

Structures coutumières ou légales, faites d’un ensemble de règles tournées vers un objectif et qui participent à l’organisation de la société (la famille, l’école) encadrant les interactions entre individus. Soutiennent les normes et valeurs qui permettent la performance économique.

Il n'y a aucune évaluation pour l'instant.


Soyez le premier à l'évaluer

Donnez votre évaluation
Économie du développement durable La croissance économique est-elle compatible avec le développement durable ?
* Champs obligatoires
Votre commentaire
Vos notes
Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu