Économie du développement durable Les enjeux du développement durable

Sciences économiques et sociales
Terminale ES (avant réforme bac 2021)

Économie du développement durable

Les enjeux du développement durable

 

 

 

  • Qu’est-ce que le développement durable ?

 

Le développement est un processus d’amélioration de la satisfaction des besoins primaires (alimentation, santé, logement, éducation) d’une population. C’est une notion « qualitative » qui met en évidence l’amélioration du bien-être dans une société.

 

Il s’agit de transformations (économiques, sociales, politiques) permettant à une population de satisfaire ses besoins essentiels.

 

 

Préoccupations – Dimensions

 

 

Analyse économique

  • Économiques (une croissance des richesses doit être possible).
  • Sociales (cette richesse doit être
  • équitablement partagée dans le monde et entre les générations).
  • Environnementale (préserver les ressources, limiter les émissions de gaz à effet de serre).
    • Possibilités de développement et d’amélioration du bien-être pour les générations futures.
    • Repose sur les critères de soutenabilité et sur l’évolution des stocks des quatre types de capital.

La croissance économique est un processus « quantitatif », qui correspond à l’augmentation durable des richesses, mesurées en termes monétaires, au sein d’un territoire.

 

Le PIB ne peut mesurer l’impact de la croissance sur l’environnement, d’autres indicateurs  intègrent la soutenabilité de la croissance.

 

Le rapport Bruntland (1987) définit le développement durable (sustainable development).

Soutenabilité (ou durabilité) : organisation de la société humaine lui permettant d’assurer sa pérennité.

 

Cette organisation doit reposer sur la préservation de l’environnement, le développement économique mondial et la justice sociale.

 

L’accès à la soutenabilité peut se faire par le développement durable, qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs.

 

 

Soutenabilité faible

 

 

Soutenabilité forte

La soutenabilité faible impose que le stock de capital (physique et naturel) ne baisse pas dans le temps. Dans la mesure où c’est le capital qui permet de générer du bien-être économique par la création de biens et services, il y a substitution possible entre le capital naturel et le capital physique. L’un peut diminuer à condition que l’autre augmente au moins d’autant, afin de maintenir le stock total de capital constant ou en croissance.

Les partisans de la soutenabilité forte justifient la préservation du capital naturel en expliquant

que capital naturel et capital physique ne sont pas toujours substituables. On part du principe que le capital naturel détermine le bien-être de

l’homme. Cela nécessite donc une non décroissance dans le temps du stock de capital naturel.

Elle met davantage en évidence le caractère écologique de la soutenabilité.

Risques d’une exploitation massive des ressources naturelles pour les générations futures.

 

  • Les indicateurs

 

—     L’épargne nette ajoutée (ENA)

Capacité d’un pays à compenser et rééquilibrer ses pertes en ressources naturelles et écologiques par d’autres ressources (technologiques et éducatives par exemple).

Exprimée en pourcentage du revenu national, une ENA élevée signifie pour certains pays qu’ils peuvent substituer leur capital technique et humain à leurs ressources non renouvelables.

 

—     L’empreinte écologique

Vise à mesurer l’impact de la consommation d’une population donnée selon la surface du sol et d’océan nécessaire pour produire cette consommation et assimiler les déchets qu’elle génère. Cette surface biologique est appelée « biocapacité » et est exprimée en hectares globaux.

Présente une vision de l’avenir trop alarmiste et néglige d’autres données (technologiques, sociales et culturelles).

 

Les indicateurs de développement durable ne désignent pas les mêmes pays comme responsables des atteintes à l’environnement, car ils ne sont pas basés sur la même approche de la soutenabilité.

Les mesures du développement et du bien-être n’intègrent pas suffisamment la dimension écologique.

1 avis
Notez
Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu
Donnez votre évaluation
Économie du développement durable Les enjeux du développement durable
* Champs obligatoires
Votre commentaire
Vos notes
Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu
29031972 publié le 03/10/2015

Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu