FLEXIBILITE(S) ET FLEXECURITE

Sciences économiques et sociales
Terminale ES (avant réforme bac 2021)
Encore un sujet sensible et toujours d'actualité. Il s'inscrit dans les problématiques d'organisation du travail et plus généralement dans le débat : nécessité d'adaptation économique/conservation ou réforme d'un modèle social. La notion de flexibilité(s) est plutôt récente en économie. Celle de « flexsécurité » l'est encore plus.
Economie - Bac ES

FLEXIBILITE(S) ET FLEXECURITE

Thème du programme : Travail et emploi
 
Encore un sujet sensible et toujours d'actualité. Il s'inscrit dans les problématiques d'organisation du travail et plus généralement dans le débat : nécessité d'adaptation économique/conservation ou réforme d'un modèle social. La notion de flexibilité(s) est plutôt récente en économie. Celle de « flexsécurité » l'est encore plus.

I. FLEXIBILITE(S)

La notion de flexibilité est plurielle mais reste principalement attachée à l'organisation du travail dans les entreprises depuis les années 80.

- Celles-ci, face à un environnement de marchés de plus en plus concurrentiels, doivent adapter en permanence leur organisation pour répondre de façon réactive à la demande et ses changements rapides. La variable salariés est alors la plus « facile à manœuvrer ».
- L'emploi « à vie » dans une seule entreprise ne devient plus possible. Le salarié doit pouvoir s'adapter en étant flexible à l'intérieur de son entreprise (changer de poste, temps de travail annualisé...) mais aussi à l'extérieur en tant que chômeur « employable ».
- Du coté de l'entreprise, celle-ci gère son niveau de production de manière à l'adapter à la demande (voir la notion de juste-à-temps) et peut, stratégiquement, recourir à l'externalisation, aux CDD, à l'intérim...
- On peut y trouver des effets positifs (accroissement de l'employabilité des salariés, mise en place d'organisations innovantes, moins de routine...) mais aussi des effets négatifs (précarité et stress dus à la pression permanente...)
Sous l'angle macroéconomique, ces flexibilité(s) résultent d'une économie de marché à l'intérieur de laquelle les acteurs se doivent d'être mobiles. Cette rapidité d'évolution s'accélère avec la mondialisation et les progrès dans les TIC (technologies de l'information et de la communication). Il y a alors une plus grande nécessité de mobilité des facteurs (le travail mais aussi le capital notamment sous sa forme financière).

II. FLEXECURITE

- On a beaucoup parlé ces dernières années de ce néologisme associant les notions de flexibilité et de sécurité. L'idée est la suivante : puisque l'économie de marché moderne « exige » une flexibilité accrue des travailleurs, ceux-ci, pour qu'ils « acceptent » cette contrainte, doivent être protégés, sécurisés. Le concept vient de ce qu'on nomme le miracle danois, voire, plus généralement, un modèle économique et social scandinave.
- Dans ce modèle, les entreprises disposent des plus grandes libertés pour licencier, réorganiser, adapter leurs capacités...mais en contrepartie, les salariés disposent d'un filet de sécurité leur permettant d'accepter cette flexibilité. Du donnant/donnant en quelque sorte. Cette sécurité se matérialise par des allocations chômage plus généreuses (mais obligation de reprendre un emploi proposé), des possibilités de formation permanente, une protection sociale garantie...
- Ce système, au Danemark particulièrement, génère un marché du travail fluide avec un taux de chômage très bas. C'est tout simplement l'idée du marché libéral américain ou britannique mais accompagné d'un Etat (providence) protecteur.
> La France est tentée d'adopter ce système mais deux freins essentiels empêchent l'importation « clés en main » du modèle danois :
> Le premier est une évidence : la France n'est pas le Danemark ! De par sa structure géographique, économique, sociale, politique...
> Le second réside dans les blocages quasi idéologiques en matière de négociation sociale (employeurs/syndicats/Etat) et dans les structures institutionnelles.
> Il reste  donc à (re)trouver un modèle social adapté aux exigences économiques et... aux particularités françaises.

Pour aller plus loin :
http://brises.org/notion.php/Flexibilite/precarite/adaptabilite/duree-travail/organisation-travail/salaire/emploi/notId/45/notBranch/45/
http://www.ambafrance-dk.org/IMG/pdf/DK-flexecurite.pdf


J. Calatayud
Agrégé d'économie et gestion

Il n'y a aucune évaluation pour l'instant.


Soyez le premier à l'évaluer

Donnez votre évaluation
FLEXIBILITE(S) ET FLEXECURITE
* Champs obligatoires
Votre commentaire
Vos notes
Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu