Gouverner la France depuis 1946 : État, gouvernement et administration Héritage et évolution

Histoire
Terminale

Que comprendre ?

Quelle est la place de l'État-nation français dans le monde ? Cette forme d'organisation politique permet un découpage du monde en entités territoriales où l'État exerce sa souveraineté. Quelle est la place de l'État français ? Quelles sont ses évolutions? Comment évolue l'idée de nation en France ?

L'essentiel

L'État-nation dans le monde est l'unité politique fondamentale. Il s'est construit historiquement en France et en Angleterre dès le XIIIe siècle. Cependant, l'État ne disposera d'une unité nationale réellement qu'au XIXe siècle. En France, l'idée de nation débute au XVe siècle pour réellement se développer durant la Révolution française. La nation française peut se définir comme une communauté politique liée à un État et à un territoire fondé sur la conscience de caractéristiques communes et sur la volonté de vivre ensemble. La défense est assurée par une armée nationale issue d'un recrutement annuel.

L'État-nation triomphe au lendemain de la Première Guerre mondiale. En 1945, il se diffuse au reste du monde.

Le modèle d'État-nation s'est globalisé et a profondément muté.

En 1945, les politiques keynésiennes privilégiant l'échelle étatique de l'économie, l'État providence naît et renforce le concept d'État-nation. Dans les années 1970-1980, L'État-nation est remis en cause par la crise de l'État providence ; le pouvoir de l'État est érodé par la mondialisation et la régionalisation du monde.
Le concept de nation a profondément muté à la fin de la guerre froide, avec l'apparition d'une globalisation de la défense (arrêt de distinction entre sécurité intérieure et extérieure). Elle s'est transformée également avec la société de consommation, l'individualisation et les migrations.

En détail

• Gouverner en France à partir de 1946

- La spécificité française
L'État français a construit la nation, il est donc un acteur central, crucial et parfois "sensible". La question de l'État, lorsque ce dernier est remis en cause ou en crise, est assimilée en France à une crise d'identité.
- Le poids des héritages

Régime de l'État français Caractéristiques
État moderne Naissance au XIIIe siècle. Création d'une administration, d'une police, d'une armée sur l'ensemble du territoire.
Centralisation.
État-nation Révolution française – Empire.
Réorganisation. Unification du territoire.
Jacobinisme réclame un État fort et centralisé.
Naissance de la souveraineté nationale.
État : pouvoir de la nation.
État républicain 1870 : enracinement et diffusion de la République.
Suffrage universel : 1848.
École libre, gratuite, obligatoire : 1881-1884.
Service militaire obligatoire.
Valeurs : intérêt général, égalité de traitement, recrutement au mérite.
État providence Trente Glorieuses.
Rationalisation, expansion de l'administration.
Sécurité sociale.
Ministère des Affaires culturelles : 1959.
Organise les relations sociales.
Garantit la solidarité nationale.

L'État français a hérité d'une longue tradition administrative.

- L'évolution de l'État
Après la Libération, les politiques keynésiennes font de l'État un acteur économique majeur. Le commissariat au plan (1946) relève d'une volonté de l'État d'être le promoteur de la modernisation. De nouvelles thématiques apparaissent : croissance, productivité, investissement. Les nationalisations augmentent ses capacités d'intervention. L'État sous la Ve République devient entrepreneur (grands programmes industriels).

 

Secteurs Entreprise concernées
Banque Banque de France
Crédit lyonnais
Société générale
Énergie EDF Électricité de France
GDF Gaz de France
Industrie et Transport Renault
Air France
RATP Régie autonome des transports parisiens

L'administration française va connaître de profondes mutations. Les technocrates, formés à l'ENA (École nationale de l'administration), vont progressivement former la moitié des ministères.
Les années 1970-1980 sont le théâtre de la crise de conscience nationale du pouvoir de l'État, parallèlement à l'érosion de ce dernier. La mondialisation amplifie l'idée que l'action de l'État n'est plus légitime et son organisation est remise en cause. C'est l'heure de la privatisation, de la déconcentration puis de la décentralisation.
Toutefois, le recul de l'État n'est pas linéaire. Les années 1981-1983 marquent le retour de l'État fort par des nationalisations, des mesures fiscales et sociales. En 1983, la politique de rigueur met fin à cet État interventionniste.
Le poids de l'État reste important en France. Part croissante des prélèvements obligatoires : elle a progressé de 13 % en 50 ans. L'État continue de s'engager dans des domaines industriels (TGV) ou culturels. L'État fort est également une volonté des citoyens attachés à la souveraineté de l'État.

Il n'y a aucune évaluation pour l'instant.


Soyez le premier à l'évaluer

Donnez votre évaluation
Gouverner la France depuis 1946 : État, gouvernement et administration Héritage et évolution
* Champs obligatoires
Votre commentaire
Vos notes
Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu