La gouvernance économique mondiale depuis 1944

Histoire
Terminale

Que comprendre ?

Pourquoi les États-Unis proposent-ils au monde une gouvernance économique mondiale ?
Les États-nations des années 1930 n'ont pas su préserver une paix durable, une économie stable.
Comment le monde est-il passé de la coopération à la gouvernance ?

L'essentiel

Première idée de coopération : 1919, la SDN (société des nations) : échec.
Face à cet échec, les États-Unis prennent conscience de la nécessité d'une coopération économique mondialisée.
Mise en place d'institutions pour garantir la paix dans le monde.
Le monde dans les années 1970 évolue au point de redéfinir de nouvelles règles économiques et passe de coopération à gouvernance.

En détail
• Les accords de Bretton Woods (1944)
- Objectifs
Reconstruire l'économie mondiale.
Développer les échanges des États-nations, essor du libre-échange.
Assurer la stabilité monétaire.
Mise en place d'un système cohérent de financement.
- Les deux piliers des accords Bretton Woods / Comment ont-ils réalisé ces objectifs ?
Promotion du "capitalisme organisé" (expression de Keynes) grâce aux institutions économiques internationales. 


 null

null

• Les États-Unis, leadership
Second pilier du système, car les États-Unis imposent aux 44 nations conviées le plan White (américain) contre le plan Keynes (anglais).
Bretton Woods institutionnalise la domination du dollar étalon or (¾ du stock d'or mondial appartient aux Américains : "dollar as good as gold").
Sièges du FMI et de la Banque mondiale installés à Washington.

• De la coopération à la gouvernance
- La contestation du système Bretton Woods
Le contexte de la guerre froide exclut les pays socialistes du système. Les pays décolonisés rejettent les règles de Bretton Woods, qui, selon eux, assurent la domination des pays du Nord. Le G77 formé à l'ONU en 1963 réclame l'instauration d'un "nouvel ordre économique mondial", plus favorable aux pays en développement.
- Les années 1970 : la remise en question des accords Bretton Woods.
L'économie américaine en crise déclenche cette remise en cause. 1976 marque la fin de la convertibilité du dollar en or, et la fin de Bretton Woods. Le FMI devient le gendarme des politiques publiques des pays endettés du tiers monde. En 1995, ouverture du régime commercial international à l'agriculture et aux services.
- À partir de 1976, une nouvelle gouvernance mondiale.
Ralentissement économique et chômage aux États-Unis provoquent le retour d'une nouvelle théorie économique : le néolibéralisme (Milton Friedman).
 
null

 
Conséquences :
Accélération de la mondialisation.
Retour des crises financières, qui se multiplient à partir de 1987.

Solutions :
La nouvelle gouvernance.
Établir de nouvelles règles internationales en tenant compte des conséquences de la mondialisation.
Influence grandissante des firmes multinationales, des ONG, des scientifiques.
L'ONU prône de nouvelles règles.
Les États ont relancé la coordination de politiques économiques par l'essor des organisations régionales et l'institutionnalisation de rencontres multilatérales au sommet ; G6 G20.

1 avis
Notez
Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu
Donnez votre évaluation
La gouvernance économique mondiale depuis 1944
* Champs obligatoires
Votre commentaire
Vos notes
Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu
Nippa publié le 11/01/2017

Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu