L’exercice de traduction est un exercice rigoureux. Il s’appuie sur une très bonne compréhension du texte et sur une très bonne maîtrise du français.
Anglais - Bac toutes séries

La traduction

L’exercice de traduction est un exercice rigoureux. Il s’appuie sur une très bonne compréhension du texte et sur une très bonne maîtrise du français.

Principes de la traduction

Il ne s’agit pas uniquement de traduire des mots mais aussi, et surtout, le sens du texte. C’est pourquoi il est très important d’avoir dégagé le sens du texte anglais avant de commencer à traduire. N’hésitez pas, pour cela, à vous servir des réponses que vous avez données dans la partie « Compréhension écrite ».

Méthodologie

1. Faites une première traduction superficielle au brouillon du passage donné afin d’en vérifier la cohérence avec le reste du texte.
2. Reprenez votre traduction : son style doit respecter celui du texte (essentiellement le niveau de langue), votre traduction doit être écrite dans un français correct, il ne doit pas rester de « trace » de structures anglaises (quitte à en modifier complètement la forme).
3. En relisant votre traduction, corrigez les éventuelles erreurs de français (orthographe, grammaire, vocabulaire) et vérifiez de nouveau la cohérence avec l’ensemble du texte.

Exemple de traduction

The train slowed down and the lights outside grew brighter. She moved towards his end of the carriage.
“Look here!” he stammered. “Shan’t I see you again?” He got up too, and leant against the rack with one hand. “I must see you again.” The train was stopping.
She said breathlessly, “I come down from London every evening.”
“You-you-you do-really?” His eagerness frightened her. He was quick to curb it. Shall we or shall we not shake hands? raced through his brain. One hand was on the door-handle, the other held the little bag. The train stopped. Without another word or glance she was gone.

Katherine Mansfield, Something Childish But Very Natural, 1914.
Baccalauréat general – Nouvelle-Calédonie – Série L (LV1), novembre 2004.

* « his end of his carriage » : mot à mot impossible. « his » n’indique pas ici une possession au sens propre mais l’endroit du wagon où se trouve l’homme.
* « Look here ! » : Regardez ici !. Il s’agit d’une interjection : Ecoutez!
* « shan’t » : forme contractée de « shall not »
* « breathlessly » : breath-less-ly = littéralement, « de façon essoufflée » ==> « dans un souffle »
* « London » : Londres. Les noms des grandes villes varient souvent d’une langue à l’autre, donc on traduit en français.
* « You-you-you do-really ? » : indique un bégaiement, il faut le faire apparaître dans la traduction.
* « Shall we or shall we not shake hands? raced through his brain. » : nécessité de modifier la structure de la phrase. Sens = il se demande s’il faut qu’ils se serrent la main.
* « One hand » : il faut préciser à qui appartient la main.

Traduction possible 

Le train ralentit et les lumières se firent plus brillantes au dehors. Elle se rapprocha de l’extrémité du wagon où il se trouvait.
« Ecoutez ! bredouilla-t-il. Je ne vous reverrai plus ? » Il se leva aussi et se rattrapa d’une main au filet à bagages. « Je dois vous revoir. » Le train s’arrêtait.
« Je prends ce train de Londres tous les soirs. » dit-elle dans un souffle.
« V-v-vraiment ? » Son empressement l’effraya. Il se maîtrisa aussitôt. Une pensée lui traversa l’esprit : devaient-ils ou non se serrer la main ? Elle avait une main sur la poignée de la porte, l’autre tenait le petit sac. Le train s’arrêta. Sans un mot ni un regard elle avait disparu.
1 avis
Notez
Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu
Donnez votre évaluation
La traduction
* Champs obligatoires
Votre commentaire
Vos notes
Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu
melyndoux publié le 26/01/2016

Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu