Le projet d’une Europe politique depuis le congrès de La Haye en 1948

Géographie
Histoire
Terminale

Que comprendre ?

Quelle est la place de l'État-nation dans une mosaïque d'entités territoriales après la Seconde Guerre mondiale ?
Quelle est la place de l'État-nation jugé responsable du conflit par ses choix politiques ?
L'État-nation ne semble plus pouvoir, au lendemain de la guerre, assurer durablement la paix et la stabilité économique.
C'est la naissance d'une Europe politique en parallèle d'une gouvernance économique mondiale.
Comment le projet de l'union européenne remet-il en cause l'État-nation ?

L'essentiel

On assiste à la naissance d'une nouvelle échelle de gouvernement grâce au rapprochement entre États d'un même continent : le régionalisme. Ce phénomène conduit à abandonner sa souveraineté et osciller entre logique supranationale et procédures intergouvernementales.
Entre les deux phases de régionalisme, les États évoluent et se rapprochent autour d'objectifs communs.
Deux périodes :
• 1940-1960 : éviter les conflits entre États voisins et développer les échanges économiques.
• Dans les années 1990, l'intégration consiste davantage à s'insérer dans l'économie mondiale et à devenir un acteur majeur des relations internationales.

En détail

• Le projet d'une Europe politique

La construction européenne est le projet le plus poussé en terme d'union d'États d'une même zone géographique, et c'est la seule qui souhaite aboutir à une intégration politique.
Soixante ans après la conférence de La Haye, l'Union européenne est davantage une union économique que politique (exemple : manque de sentiment d'être européen).

• L'histoire du projet depuis 1948, entre avancées et crises

L'histoire du projet européen se résume en quatre grandes étapes :
- 1948 : congrès de La Haye, point de départ de la construction européenne.
Bâtir une union politique clairement définie, la CECA (1951) en parallèle de la CED (Communauté européenne de défense, 1950) et de la CPE (Communauté politique européenne). Mais première crise en 1954, refus du parlement français du projet de CED.
- Relance du projet européen avec la signature du traité de Rome en 1957, la CEE naît (projet européen économique). De Gaulle et sa vision confédérale mettent entre parenthèses les avancées de la CEE.
De Gaulle part en 1969, la CEE est relancée, tandis que l'Europe politique stagne. L'euroscepticisme règnera jusqu'en 1989.
- De l'Acte unique aux accords de Schengen, du traité de Maastricht au traité de Lisbonne, les compétences de l'UE sont étendues à tous les domaines.
- Cependant depuis 2004, le projet de constitution européenne marque les doutes et hésitations de cette union (échec du référendum de 2005).

• Le modèle spécifique du projet européen

La conférence de La Haye, en 1948, implique une définition unique du projet européen, mais trois conceptions coexistent.

Conception Idées
Confédéralisme Coopération des États, qui conservent leur souveraineté.
Fédéralisme Prône un dépassement de l'État-nation par la création d'une instance supranationale placée à la tête d'un État fédéral européen.
Fonctionnaliste Proche des fédéralistes, développer les solidarités économiques pour intégrer le politique.

Les années 1980 sont marquées par des traités, dont l'Acte unique, relevant d'une volonté supranationale : c'est la "fédération d'États nations" de Jacques Delors.
L'Union européenne politique hésite, depuis 1948, entre élargissement et approfondissement, et conduit à des problèmes institutionnels depuis les années 1970. Cette Europe politique souffre d'une absence de véritable sentiment européen.
Les années 1980 sont également une période durant laquelle l'Union européenne souhaite obtenir une dimension internationale du projet politique. Elle se dote d'un haut représentant aux affaires étrangères, d'un corps diplomatique, d'une Europe de défense (1988 : Conférence de Saint-Malo).

L'Union européenne, pour l'heure, n'est pas une grande puissance mondiale, car elle n'a pas réglé :
- l'absence de politique étrangère commune ;
- la position confuse face aux États-Unis ;
- l'Europe de marché (britannique) ≠ l'Europe puissante (Allemagne, France) ;
- l'absence de consensus concernant les futurs élargissements.

1 avis
Notez
Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu
Donnez votre évaluation
Le projet d’une Europe politique depuis le congrès de La Haye en 1948
* Champs obligatoires
Votre commentaire
Vos notes
Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu
Jjuulliieenn publié le 14/04/2017

Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu