Les critères de différenciations des organisations

Management des organisations
Terminale STMG

Les critères de différenciations des organisations



1. La finalité de l'entreprise se limite-t-elle à la réalisation de profit ?

 

Création de richesse (valeur ajoutée)



• Quoi ?
 

Utiliser des ressources pour produire des biens et des services correspondant à des besoins.

Les commercialiser à un prix supérieur à leur coût de revient en créant de la valeur ajoutée.

Critère de distinction des entreprises :

- nombre de salariés (TPE, PME, grande entreprise, très grande entreprise)
- secteur d'activité économique (primaire, secondaire, tertiaire)
- forme juridique (entreprise individuelle, société)
- secteur privé / public.



• Pourquoi ?
 

Pour rémunérer les différents acteurs :

- salariés (salaire en échange de leur travail)
- organismes financiers (paiement d'intérêts)
- investisseurs (dividendes)
- État (impôt, taxes).

Pour se développer, se moderniser, se pérenniser en réinvestissant.



• Comment ?
 

Le management gère les intérêts divergents des parties prenantes tout en maintenant la cohésion de l'organisation.
 

La responsabilité sociale de l'entreprise (RSE)



• Quoi ?
 

Responsabilité d'une organisation vis-à-vis des impacts de ses décisions et de ses activités sur la société et sur l'environnement, se traduisant par un comportement transparent et éthique.
ISO 26000 (2010)



• Pourquoi ?
 

Améliorer sa rentabilité en optimisant les coûts et limitant les dépenses énergétiques.

Développer une image positive et obtenir un avantage concurrentiel.

Impliquer les salariés pour augmenter la productivité et développer l'innovation.
 

• Cas particulier : entreprises publiques

Formes :
- les sociétés anonymes dans lesquelles l'État détient une participation ;
- les EPIC, établissements publics administratifs ou à caractère industriel et commercial ;
- les sociétés d'économie mixte (SEM) ;
- les concessions de service public accordées à une entreprise privée.
Finalité : lucrative + des missions de service public.




2. Quelles finalités pour les organisations publiques ?


• Quoi ?
 

- l'État, l'administration centrale et ses services déconcentrés
- les collectivités territoriales
- les administrations de sécurité sociale.


• Pourquoi ?
 

Des finalités non lucratives :

- la production de services publics (trois principes : continuité, égalité, adaptabilité) : services publics régaliens (justice, défense, finances publiques) ; sociaux et culturels (éducation, santé, action culturelle) ; à caractère industriel et économique ;
- la gestion du domaine public.



• Comment ?
 

Assurer directementleurs finalités.
Les déléguer à d'autres organisations dans le cadre d'un contrat de délégation de service public.



• Le financement
 

Assuré par :
- taxes (TVA...)
- impôts (IRPP...)
- l'utilisateur est appelé « usager »
- le paiement par l'utilisateur
- l'utilisateur est considéré comme un client.




3. Quel rôle pour les associations ?


• Quoi ?
 

- associations ;
- syndicats ;
- ONG.



• Pourquoi ?
 

Leur finalité est une activité dans un but autre que celui de partager des profits (article 1er de la loi de 1901).



• Comment ?
 

- cotisations versées par les adhérents ;
- subventions ;
- dons ;
- activité commerciale ;
- aides en nature ;
- action des bénévoles (les associations ont aussi la possibilité d'embaucher des salariés).
 

Les ONG ne touchent aucune subvention d'État, pour conserver leur indépendance.

Il n'y a aucune évaluation pour l'instant.


Soyez le premier à l'évaluer

Donnez votre évaluation
Les critères de différenciations des organisations
* Champs obligatoires
Votre commentaire
Vos notes
Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu