Bien connaître les subordonnées relatives vous permettra de comprendre des textes complexes et d’apporter un style plus recherché à votre rédaction.
Anglais - Bac toutes séries

Les subordonnées relatives

Bien connaître les subordonnées relatives vous permettra de comprendre des textes complexes et d’apporter un style plus recherché à votre rédaction.

Les types de subordonnées relatives

Il faut distinguer 2 types de subordonnées relatives :
- la relative déterminative : elle est indispensable à la compréhension de la phrase, elle est détermine l’antécédent.
Ex. : My brother who lives in Spain asked for you. (Mon frère qui vit en Espagne a demandé de tes nouvelles.)
= J’ai plusieurs frères, on parle de celui qui vit en Espagne.

- la relative non-déterminative (ou appositive) : elle apporte une information sur l’antécédent mais n’est pas indispensable. Elle est encadrée par des virgules.
Ex. : My brother, who lives in Spain, asked for you. (Mon frère, qui vit en Espagne, a demandé de tes nouvelles.)
= Je n’ai qu’un frère, j’indique seulement qu’il vit en Espagne

Les pronoms relatifs

Si le pronom relatif est sujet, on utilise :
- who, si l’antécédent est humain.
Ex. : The girl who is sitting in front of you is pretty. (La fille qui est assise en face de toi est jolie.)
- which, si l’antécédent est neutre.
Ex. : I have already read the book which is on the table. (J’ai déjà lu le livre qui est sur la table.)

Si le pronom est complément, on utilise :
- who ou whom, si l’antécédent est humain. Whom s’utilise dans un contexte très formel. On lui préférera who.
Ex. : I saw the girl who (OU whom) you met last Tuesday. (J’ai vu la fille que tu as rencontrée mardi dernier.)
- which, si l’antécédent est neutre.
Ex. : Did you read the book which I lent you last summer? (As-tu lu le livre que je t’ai prêté l’été dernier ?)
- that, à la place des 3 pronoms ci-dessus mais seulement dans une relative déteminative. Il peut aussi être supprimé.
Ex. : The man (that) you saw yesterday is my father. (L’homme que tu as vu hier est mon père.)
        The dress (that) you wore last night is gorgeous. (La robe que tu portais hier soir est superbe.)
- whose, s’il s’agit d’un complément du nom (possession)
Ex. : I remember this man whose mother was a famous actress. (Je me souviens de cet homme dont la mère était une actrice célèbre.)
- when, si l’antécédent désigne un moment.
Ex. : The day when we arrived was cloudy. (Le jour où nous sommes arrivés était nuageux.)
- where, si l’antécédent désigne un lieu.
Ex. : The restaurant where we ate is really charming. (Le restaurant où nous avons mangé est vraiment charmant.)

Cas particuliers

Si l’antécédent est complément d’un verbe avec préposition, cette dernière vient se placer juste après le verbe.
Ex. : I really enjoy the music which you are listening to. (// listen to the music) (J’apprécie vraiment la musique que vous écoutez.)

Le pronom what peut prendre le sens de « ce que… », « ce qui… ».
Ex. : What I fear most is my fatner’s anger. (Ce que je crains le plus, c’est la colère de mon père.)

Le pronom which peut reprendre la proposition dans sa totalité.
Ex. : He went to visit us, which cheers us up. (Il est venu nous voir, ce qui nous a remonté le moral.)

Les pronoms terminés par –ever n’ont pas d’antécédent. Ils sont l’équivalent de l’expression no matter what, who, where…(peu importe…).

==> whatever (quoi que ce soit), whoever (qui que ce soit), whenever (quand que ce soit), wherever (où que ce soit).
Ex. : Whatever he says, he is always right. (Quoi qu’il dise, il a toujours raison.)
        Wherever I go, I feel like at home. (Où que j’aille, je me sens comme à la maison.)

Il n'y a aucune évaluation pour l'instant.


Soyez le premier à l'évaluer

Donnez votre évaluation
Les subordonnées relatives
* Champs obligatoires
Votre commentaire
Vos notes
Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu