Union européenne, une des aires de puissance mondiales

Géographie
Histoire
Terminale

Un tel sujet doit être l’occasion de rassembler vos connaissances générales sur l’espace européen en essayant de mettre en valeur ses forces et ses faiblesses.

Géographie – Toutes séries

Union européenne, une des aires de puissance mondiales

Un tel sujet doit être l’occasion de rassembler vos connaissances générales sur l’espace européen en essayant de mettre en valeur ses forces et ses faiblesses.

Introduction

Rappeler que l’UE (Union Européenne) est un espace en constante évolution et le 2ème centre d’impulsion de l’économie mondiale. Il faut s’interroger sur la manière dont s’exerce dans le monde cette puissance européenne (aspects et attributs).

I – Tableau de la puissance de l’Union Européenne

1- Un espace majeur de production : la première industrie du monde
- 40% de la production mondiale (1/3 des actifs et 1/3 du PNB global)
- Au 1er rang pour la chimie, matériel de transport, métallurgie, électronique et construction électrique, industries de l’environnement et l’ingénierie.
- Succès des entreprises industrielles coopératives : Airbus, Ariane Espace, etc.
- Agriculture grande exportatrice rivale des E-U
2- La première puissance commerciale du monde (40%)
- Domination des échanges intra européens autour de l’Allemagne (2ème exportateur mondial) puis de la France et de l’Italie
- Balance commerciale largement excédentaire (importe moins de matières 1ères)
- Un marché intérieur de 455 millions de consommateurs et la construction européenne (Marché commun en 1957, zone euro et espace Schengen en 1985 et qui depuis 2007 concerne 25 pays et 400 millions d’habitants)
- Rivalités avec les E-U et la concurrence avec les produits manufacturés des pays en développement, notamment d’Asie, ne cesse de s’accroître (70% des importations)

II – Atouts et faiblesses

1- Le poids de l’héritage
- Berceau de l’industrialisation (révolutions industrielles et des transports au 19ème s.)
- L’effet du vieillissement depuis 1945 (reconversion industrielle des pays noirs)
- Un projet européen récent (depuis 1957) relancé depuis la fin de la Guerre Froide
2- Le projet européen :
- Lenteur d’un processus (intégration des anciennes démocraties populaires, gestion à 25 pays toujours plus complexe, volonté politique et nationalisme des peuples européens souvent antagonistes)
- 1ère Puissance commerciale (zone Euro) et grande puissance agricole et industrielle
3- La diversité : une richesse et un frein
- Géographique : une très riche gamme de climats et milieux favorables à une production agricole mais des difficultés à intégrer les marges de l’Europe
- Diversité culturelle et linguistique (Programme Erasmus illustre la volonté de la dépasser)

III – Les contrastes de l’espace européen

1- Dorsale européenne
* Centre de commandement pluridimensionnel
- Cœur de l’Europe concentrant les espaces les plus peuplés, les plus urbanisés et les plus développés (industries, services, réseaux de transports et de communication, …)
- Espace qui intègre et commande les zones périphériques directes
* Autour de 4 pôles majeurs (par ordre d’importance) :
- L’axe rhénan (du Rhin moyen aux Pays Bas)
- Ile de France rattachée à l’axe Rhénan par un dense réseau de transports
- Londres rattachée au continent par le tunnel sous la Manche
- L’Italie du Nord rattaché au reste de la dorsale par le tunnel du Mont Blanc
2- Les « périphéries intégrées »
* Pays bénéficiant du soutien financier de l’UE, riches en main d’œuvre et situés dans les zones à fort ensoleillement (Portugal, Espagne, Italie et ouest de la France) :
- Développement d’industries d’assemblage
- Cœur de l’agriculture européenne (2ème du monde)
3- Des espaces en retrait
* Des zones en retard
- L’ancienne Europe de l’Est dont la reconversion économique est longue et coûteuse mais dont la main d’œuvre est un élément sur lequel elle peut s’appuyer à l’avenir
- Investissements de l’Allemagne et aide l’UE
* Les marges géographiques dans l’impasse
- Italie du Sud et Grèce (émeutes de décembre 2008, symptôme d’un malaise)
- Ecosse et une partie de l’Irlande (vielles régions industrielles en déshérences)
- Espaces vides (Massif central, nord de la Scandinavie, etc.)

Conclusion 

Le pari de l’Europe à 30 et son adaptabilité aux contraintes du développement durable constituent les clés de l’avenir sur la scène mondiale (pouvoir proposer une alternative à la production en masse des pays à bassins de main d’œuvre)

Marc Sagot

Il n'y a aucune évaluation pour l'instant.


Soyez le premier à l'évaluer

Donnez votre évaluation
Union européenne, une des aires de puissance mondiales
* Champs obligatoires
Votre commentaire
Vos notes
Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu