Wall Street d'Oliver Stone (1987) : une fable sur le monde contemporain

Divers
Université
Cet article cherche à aborder certains des enjeux éthiques que soulève le sujet même du film, la pratique de la finance à Wall Street lorsque s'accentue l'emballement de l'euphorie boursière : la question du délit d'initié, celle de la responsabilité sociale des financiers et celle d'un « travail qui ne produit rien » selon l'expression du père du héros. Oliver Stone nous amène à regarder l'univers de la finance, cet univers dont la devise pourrait être « Greed is good », d'où la morale semble avoir disparu, d'un oeil lucide et critique en nous montrant non seulement la mise à mal des relations humaines mais surtout le vaste processus de déshumanisation à l'oeuvre. Le réalisateur nous invite, à travers une fable sur le monde de la finance, à envisager l'ensemble notre société dans les rapports qu'elle engendre mais aussi dans l'environnement qu'elle produit.
HEC Paris, promotion 2008.Etudiante de la Majeure Alternative Management (2007-2008)
Finance, Responsabilité sociale, Éthique

Il n'y a aucune évaluation pour l'instant.


Soyez le premier à l'évaluer

Donnez votre évaluation
Wall Street d'Oliver Stone (1987) : une fable sur le monde contemporain
* Champs obligatoires
Votre commentaire
Vos notes
Clarté du contenu
Utilité du contenu
Qualité du contenu