Classement des écoles d'ingénieurs 2022

Classement des écoles d'ingénieurs 2022

Méthodologie et articles
Par : Gheorghe Cerescu, Clément Rocher, Lola Ayache, Manon Pellieux
Publié le 05.01.2022

Découvrez le classement 2022 des écoles d’ingénieurs de l’Etudiant ! Cette année, nous avons minutieusement passé en revue 172 établissements. Ecoles publiques ou privées, post-bac ou post-prépa : tous les cycles ingénieurs classés possèdent le grade de master, et sont habilités à délivrer le titre d’ingénieur par la Commission des titres.

Comme chaque année, des écoles d’ingénieurs n’ont pas pu ou n’ont pas souhaité participer à notre classement. Certaines écoles sont encore trop récentes pour y figurer et ne disposent pas d’un historique suffisant en termes de données. D’autres ne souhaitent pas y figurer : ITECH Lyon, ISTY, EI Purpan, Junia Isa, ISARA, ESFF, ESI Reims, ESIX Normandie… A l’inverse, quatre écoles ont fait le choix d’intégrer notre palmarès cette année : l’Ecole Nationale Supérieure Maritime (ENSM), l’ESIROI, SeaTech et Sup’Biotech. Ainsi, ce ne sont plus 168 mais 172 écoles que l’Etudiant vous propose de comparer dans son classement 2022.

Des rectifications sur le nombre total de points à la hausse dans le classement général ont été effectuées à la suite de la réception tardive d'éléments. Cela concerne sept établissements : Centrale Lille, l'ESME, l'INSA Toulouse, ISAE-ENSMA, ITEEM, Sup'Biotech et Vet Agro Sup.

Lire plus Masquer
36 lauréats classés
Filtres 2
Lauréat Note
Afficher le comparateur des lauréats classés
7/20
  • Statut : Privé
  • Durée du cursus : 5 ans
  • Alternance : Oui
Voir la fiche complète
6/20
  • Statut : Privé
  • Durée du cursus : 5 ans
  • Alternance : Oui
Voir la fiche complète
6/20
  • Statut : Privé
  • Durée du cursus : 5 ans
  • Alternance : Oui
Voir la fiche complète
6/20
  • Statut : Privé
  • Durée du cursus : 5 ans
  • Alternance : Oui
Voir la fiche complète
5/20
  • Statut : Privé
  • Durée du cursus : 5 ans
  • Alternance : Oui
Voir la fiche complète
5/20
  • Statut : Privé
  • Durée du cursus : 5 ans
  • Alternance : Non
Voir la fiche complète
4/20
  • Statut : Privé
  • Durée du cursus : 5 ans
  • Alternance : Oui
Voir la fiche complète
4/20
  • Statut : Privé
  • Durée du cursus : 5 ans
  • Alternance : Oui
Voir la fiche complète
4/20
  • Statut : Privé
  • Durée du cursus : 5 ans
  • Alternance : Oui
Voir la fiche complète
4/20
  • Statut : Privé
  • Durée du cursus : 5 ans
  • Alternance : Oui
Voir la fiche complète
3/20
  • Statut : Privé
  • Durée du cursus : 3 ans
  • Alternance : Oui
Voir la fiche complète
3/20
  • Statut : Privé
  • Durée du cursus : 5 ans
  • Alternance : Non
Voir la fiche complète
3/20
  • Statut : Privé
  • Durée du cursus : 5 ans
  • Alternance : Oui
Voir la fiche complète
3/20
  • Statut : Privé
  • Durée du cursus : 5 ans
  • Alternance : Oui
Voir la fiche complète
3/20
  • Statut : Privé
  • Durée du cursus : 5 ans
  • Alternance : Oui
Voir la fiche complète
2/20
  • Statut : Privé
  • Durée du cursus : 5 ans
  • Alternance : Oui
Voir la fiche complète
21 - 36 sur 36

Après des mois de travail et plus d’un demi-million de données vérifiées, la rédaction de l’Etudiant vous révèle les résultats de l’édition 2022 de son classement des écoles d’ingénieurs. Découvrez les meilleures écoles d’ingénieurs et surtout celle qui est faite pour vous !

Cette année encore, le podium reste occupé par un trio qui semble indétrônable : l’école Polytechnique occupe la première place de ce top des écoles d’ingénieurs 2022, suivie de près par Télécom Paris et, en troisième position, CentraleSupélec.

Parmi la vingtaine d’écoles qui leur emboîtent le pas, plusieurs changements sont notables. Centrale Nantes, Lyon et Lille perdent quelques points par rapport à l’an dernier (respectivement -7, -5 et -2 points). Leur baisse permet à l’IMT Atlantique de passer devant ces établissements… tout en gardant le même nombre de points que l’an dernier.

Un classement des écoles d'ingénieurs 2022 marqué par la crise sanitaire

L’édition 2022 du classement des écoles d’ingénieurs est une photographie de l’année scolaire 2020-2021. Une période particulièrement marquée par la crise liée au Covid, des cours à distance et deux confinements. Les forums entreprises, ces lieux et moments de rencontre entre les entreprises et les étudiants dans le but d’obtenir des offres de stages, d’alternance et d’emplois, ont été plus difficiles à organiser. Plusieurs écoles ayant dû annuler leurs événements perdent mécaniquement des points sur ce critère.

C’est le cas pour Centrale Nantes (-3 points) et l’ENSG Marne-la-Vallée (-2 points). A l’inverse, certaines écoles, confrontées à la crise, ont su tirer profit du distanciel. Grâce aux forums en visioconférence, elles ont su attirer des entreprises hors de leur territoire et réseaux habituels. C’est le cas pour Agrocampus Ouest (+2 points) ou encore l’ENTPE Lyon (+1 point).

Les écoles d'ingénieurs en forte progression dans notre classement

Les plus fortes évolutions de notre classement concernent l’ESIEA (+8 points) et l’ECE (+7 points). L’école ESIEA gagne des points grâce à la moyenne au bac de ses nouveaux intégrés qui progresse par rapport à l’an dernier. L’établissement privé se développe aussi à l’international : la part d’étudiants internationaux, de doubles-diplômés internationaux et de diplômés en poste à l’étranger y augmente cette année.

Parmi les écoles qui se démarquent dans le top 20, l’ENSTA Paris continue sa progression déjà amorcée l’an dernier (+2 points). Mines Nancy engrange quant à elle trois points supplémentaires notamment grâce à sa part d’enseignants-chercheurs et de doubles-diplômés internationaux qui augmentent.

Et ce n’est pas la seule école du groupe INP Lorraine à connaître un gain de points. L’ENSTIB est celle qui se démarque le plus avec 5 points supplémentaires au total. L’école d’ingénieurs d’Epinal se démarque cette année grâce à l'augmentation de sa part de diplômés en poste à l’étranger. En 2020-2021, l’établissement a aussi réussi à accueillir plus d’entreprises lors de ses forums par rapport à l’an dernier. L’ENSAIA et l’ENSICAEN collectent, quant à elles, 3 points supplémentaires.

Du côté de l’ECE, la politique de création de chaires industrielles s’avère payante. L'école gagne trois points sur ce critère. Jusqu’ici absente des classements internationaux, l’ECE gagne un point supplémentaire grâce à sa présence dans le top 200 du classement Webometrics. Enfin, l’établissement compte davantage de doubles-diplômés internationaux et d’étudiants étrangers dans ses effectifs.

Parmi les écoles qui connaissent une belle progression cette année, on peut encore citer ENI Metz, Polytech Lyon, Bordeaux Sciences Agro, CPE Lyon ou encore Epita.

Frais de scolarité : de 601 à plus de 10.000 euros l'année 

Les frais de scolarité annuels pour une école d’ingénieurs fluctuent énormément d’un établissement à un autre. Pour les écoles les plus onéreuses, l’investissement peut dépasser les 10.000 euros par an.

Si les établissements privés ont la réputation d’être plus chers, certains restent malgré tout plus abordables que quelques écoles publiques. En effet, de grandes disparités existent entre les frais de scolarité parmi les écoles publiques, selon leur statut. Si près d’une centaine d’établissements publics demandent 601 euros de frais d’inscription, dans d’autres les frais peuvent atteindre plusieurs milliers d’euros.

Pour trouver cette information capitale, il vous suffit de cliquer sur le nom de l’établissement qui vous intéresse.

Les derniers articles publiés

Lauréats à comparer (0/6)
Afficher Masquer Je compare
(vide)
(vide)
(vide)
(vide)
(vide)
(vide)
Je compare
Partagez sur les réseaux sociaux !