1. 5 conseils pour progresser en orthographe
Coaching

5 conseils pour progresser en orthographe

Envoyer cet article à un ami
Lire et écrire sont les bases pour s'améliorer en orthographe. // © Phovoir
Lire et écrire sont les bases pour s'améliorer en orthographe. // © Phovoir

"Attention à l’orthographe", "des fautes trop nombreuses”, “ les participes passés ne sont pas accordés”… Cela fait des années qu’on vous le répète : l’orthographe nuit à vos résultats scolaires. Et si vous décidiez de prendre le taureau par les cornes et de maîtriser, une fois pour toutes, conjugaisons, règles de grammaire et autres subtilités de la langue française ? Voici 5 conseils pour progresser en orthographe au collège.

"Les fautes d'orthographe, ce n'est pas une fatalité", martèle à ses élèves Françoise Bedoucha, professeure de lettres au collège Pilâtre-de-Rozier à Paris (75). Et Corinne Durand Degranges, enseignante au collège Jeanne-d'Arc d'Apt (84) de confirmer : "Tous les élèves peuvent progresser à partir du moment où ils en ont l'envie et donc la volonté". Exit les affirmations telles que : "je suis nul en orthographe", "je ne comprends pas la grammaire..." À en croire les professeurs que l'Etudiant a interrogés, pour progresser en orthographe, il faut commencer par se convaincre que c'est possible, puis faire preuve d'un peu de méthode.

Conseil n°1 : faites un bilan

"Surmonter ses difficultés suppose de les avoir identifiées", rappelle Françoise Bedoucha. Qu'est-ce qui vous pose problème ? L'accord des participes passés, les conjugaisons, la nature des mots ou l'orthographe d'usage ? Reprenez dictées et contrôles en essayant de comprendre l'origine de vos erreurs : inattention, règles de grammaire non maîtrisées, mauvaise mémoire…

Si vous n'y arrivez pas tout seul, demandez à votre professeur de français de vous aider. L'avantage, c'est qu'il connaît vos faiblesses, la nature de vos difficultés. Il peut donc vous permettre d'y voir plus clair et d'élaborer un plan d'attaque anti-fautes d'orthographe efficace. Vous pouvez également faire un diagnostic en ligne. Le site québécois de la langue française en propose un, gratuit et très bien fait.

Conseil n°2 : relisez-vous attentivement

Si vous n'avez pas une orthographe spontanée parfaite, la relecture est indispensable pour traquer les fautes. À condition, toutefois, de bien rester concentré pendant toute la durée de la lecture. Si vous vous relisez en pensant à autre chose, vous laisserez passer un tas d'erreurs. Pour éviter cet écueil, Corinne Durand Degranges conseille à ses élèves de s'arrêter sur chaque phrase et de se poser des questions : "Quel est le sujet, le verbe, le complément ? Qu'est-ce qui s'accorde avec quoi ? ". Dans l'idéal, il faudrait que vous puissiez relire votre texte plusieurs fois en laissant passer un peu de temps entre chaque lecture.

Conseil n° 3 : utilisez un dictionnaire (papier ou électronique)

Dès que vous avez un doute, vérifiez l'orthographe du mot dans un dictionnaire papier ou sur le Web, par exemple sur Larousse.fr ou Linternaute.com. Vous pouvez rechercher le mot directement sur Google. "C'est ce que je fais quand je n'ai pas de dictionnaire sous la main", glisse Corinne Durand Degranges.

Pour retenir les mots, rien de tel que les écrire et/ou les épeler à haute voix selon la nature de votre mémoire. Pensez également à noter dans un répertoire les termes nouveaux que vous rencontrez au fil de vos lectures et ceux qui vous posent fréquemment problème, histoire d'enrichir votre vocabulaire.

Conseil n° 4 : recherchez les règles de grammaire

C'est la grammaire qui vous pose problème ? Dès que vous faites une faute, prenez l'habitude d'aller rechercher la règle de grammaire correspondante. Il est fort probable que vous fassiez toujours plus ou moins les mêmes erreurs. Les plus fréquentes ? Les confusions sur la nature des mots (participe passé, adjectif, infinitif...) et les fautes d'accord : sujet/verbe ou participe passé (où est le complément d'objet direct ?). N'oubliez pas de revoir également les conjugaisons. Le site du Bescherelle est à consommer sans modération. 

Conseil n°5 : entraînez-vous

Écrivez. Faites des exercices, vous en trouverez de très bien conçus sur Internet. Citons par exemple le site alorthographe.com, les quiz vocabulaire et orthographe, les quiz niveau de français, les quiz syntaxe, genre et nombres, les quiz grammaire de letudiant.fr.

Et pourquoi pas vous fixer comme objectif, une dictée par jour ? "Si elle est accompagnée, au sens où un adulte guide l'élève dans sa démarche de réflexion sur la phrase qu'il a écrite, et qu'elle se fait dans un esprit positif, la dictée est un excellent moyen de progresser", affirme Corinne Durand Degranges. 

Et le jour du contrôle ?

Évitez d'employer des mots dont vous ne maîtrisez pas parfaitement le sens ou l'orthographe. Préférez-leur un synonyme, histoire d'éviter quelques fautes. Dans votre gestion du temps, pensez à garder un moment en fin d'épreuve pour une relecture attentive. Ce n'est pas du temps perdu ! Progresser en orthographe demande quelques efforts qui peuvent vous sembler fastidieux, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle.
L'abécédaire des mots (souvent) mal orthographiés

Attention à l'orthographe des mots suivants (extrait du site Weblettres). "Ce sont des mots que les élèves orthographient mal de manière presque systématique", affirme Corinne Durand Degranges, enseignante au collège Jeanne-d'Arc d'Apt (84).

A

absence, ailleurs, apercevoir, au cours de, avoir affaire à

B

bouleverser

C

cauchemar, un champ lexical, certes, ils croient

D

davantage, développer, discussion, des fois, dû, due, dus, dues, doigt

E

etc.

H

héros, humoristique

I

imagination, intéressant

L

langage

M

malgré

O

une opinion

P

de par, parallèle, parmi, partisan (fém. partisane), le public, faire partie de, prendre parti

Q

quant à

R

rhétorique ; le rappel (nom) / il se rappelle (verbe)

S

soi-disant, le soutien, spatial (spatio-temporel)

T

un terme (= mot)

V

vingt, voire (= et même), volontiers, vraisemblable.