1. Prise de notes : 5 réflexes pour être efficace dès le collège
Coaching

Prise de notes : 5 réflexes pour être efficace dès le collège

Envoyer cet article à un ami
Concentration et compréhension sont deux éléments indispensables à la prise de notes. // © Phovoir
Concentration et compréhension sont deux éléments indispensables à la prise de notes. // © Phovoir

Vous pensiez que la prise de notes rimait avec lycée ? C’est raté. Vous êtes encore au collège et déjà votre professeur refuse de dicter ses cours. Pas facile pourtant de se mettre à prendre en notes une leçon ou un exposé quand on n’a jamais appris à le faire. Voici 5 conseils pour être efficace.

D'abord, être attentif

"Prendre des notes, c'est avant tout retenir l'essentiel d'un cours ou d'un exposé" explique Françoise Beloucha, professeure de lettres modernes au collège Pilâtre-de-Rozier à Paris. Ça a l'air simple comme ça, mais dans la pratique, ça l'est nettement moins. "Les collégiens ont tendance à vouloir noter tout ce que dit le prof, ça les rassure et comme ils n'y arrivent pas, ils partent en panique et n'écoutent plus rien", explique l'enseignante. En atteste "le nombre d'élèves qui lèvent le doigt en me demandant de répéter et qui râlent si je m'aventure à reformuler ce que je viens de dire avec d'autres termes", s'amuse de son côté Marianne Finaltéri, professeure d'histoire-géographie à Châtillon (92).

Comment repérer ce qui est important de ce qui l'est moins ? "Pour commencer, il ne faut prendre en notes que les idées et laisser tomber les exemples, sauf s'ils sont susceptibles d'éclairer le cours, et dans ce cas, je le dis", explique l'enseignante d'histoire-géographie. En outre, la plupart des professeurs répètent plusieurs fois les idées ou informations importantes. Louise, en 3e, raconte que "quand son professeur d'histoire-géographie dit : 'n'oubliez pas que...' 'retenez que...', ça signifie que l'on doit noter". Victor, en 3e a, quant à lui, remarqué que "[son] professeur de français parle plus lentement et plus fort quand il faut écrire". En revanche, ne pas tout noter, ne signifie pas ne rien noter du tout... ou presque, au risque de ne plus rien comprendre au moment où vous allez reprendre vos notes. Exit les styles trop lapidaires ou télégraphiques.

Comprendre ce que l'on prend en notes

Pour être efficace, la prise de notes suppose d'avoir été préparée. Comment ? En relisant votre cours avant de vous présenter en classe, histoire de savoir un minimum de quoi vous allez y parler. Choisissez une place au calme, à distance raisonnable de toute source de perturbation (vous pourrez discuter tranquillement avec vos copains à l'intercours), et sortez sans attendre stylos et cahiers, pour être prêt dès que le prof commencera son cours. Puis, mettez-vous en mode écoute.

"Noter ce n'est pas se précipiter dès que le prof prononce sa première phrase, au risque d'écrire n'importe quoi et de passer à côté de l'essentiel", met en garde Marianne Finaltéri. Donc, avant de commencer à écrire quoi que ce soit, écoutez, et assurez-vous que vous avez bien compris le contenu du message. Dans le cas contraire, vous ne pourrez pas prendre en notes ce qui a été dit. "Il est impossible de dégager l'essentiel d'un discours auquel on ne comprend goutte !" martèle Françoise Beloucha. Si vous ne saisissez pas bien ce que votre professeur raconte, n'hésitez pas à le lui dire. C'est justement l'avantage de la prise de notes. "Là, l'élève est obligé d'être attentif, il s'aperçoit tout de suite qu'il n'a pas compris", poursuit l'enseignante.

Utiliser abréviations et symboles sans modération

Prendre des notes ça s'apprend. Pour noter vite, il faut vous débarrasser de tout ce qui n'est pas indispensable à la compréhension. Autrement dit, à bas les articles et vive les verbes à l'infinitif ! Ayez le plus souvent recours aux abréviations (surtout n'essayez pas d'écrire les mots en entier, c'est une perte de temps). Vous pouvez par exemple décider d'écrire : gouvernement = gvt ou travail = W. À chacun sa méthode mais quand vous avez choisi une abréviation, vous devez vous y tenir, au risque de ne plus vous y retrouver.

Pensez également à laisser une marge et de l'espace entre les lignes pour pouvoir faire des ajouts au besoin. Marianne Finaltéri conseille à ses élèves "de prendre des notes en décalant les titres et les sous-titres de la gauche vers la droite selon leur niveau d'importance, de façon à visualiser en un coup d'œil le plan du cours".

Après les cours, compléter les notes

N'attendez pas une semaine avant de relire vos notes, au risque de ne plus rien y comprendre. Ce qui vous semblait clair en classe, peut ne plus l'être quelques jours plus tard, lorsque vous aurez oublié le contexte dans lequel les propos ont été énoncés. Donc, chaque soir, prenez le temps de relire vos notes, de les mettre au propre - soulignez, mettez de la couleur - et de les compléter, le cas échéant. "Quand je n'arrive pas à me relire ou à me souvenir de ce que j'ai voulu dire, je vais voir le prof dans sa salle avant le cours suivant", explique Louise. Émile, en 2nde, explique, quant à lui, qu'en début d'année, il repère les élèves qui semblent à l'aise avec la prise des notes "de façon à leur taxer leurs cours si le mien n'est pas complet".

S'entraîner !

Même si vous avez le sentiment que vous n'y arriverez pas, que tout va trop vite, accrochez-vous et continuez de prendre le plus possible le cours en note, quitte à laisser de gros blancs que vous compléterez plus tard. "La pire des choses serait de renoncer trop vite et d'attendre, les bras croisés que le cours passe", met en garde Françoise Beloucha. "Alors que c'est justement à force d'entraînement, que l'on progresse et que l'on trouve petit à petit sa propre méthode". Vous verrez aussi qu'avec certains profs et dans certaines matières, c'est plus facile que dans d'autres... Vous pouvez également vous entraîner chez vous. Pourquoi ne pas podcaster une émission de radio, que vous réécoutez tranquillement à la maison en essayant de prendre des notes ? L'avantage c'est que vous pouvez aller à votre rythme et réfléchir tranquillement à des abréviations...

SI vous avez encore un peu de mal malgré ces quelques conseils, pas de panique : la prise de notes au collège n'est censée être qu'une initiation. Ce n'est véritablement qu'à partir du lycée, que vous devez maîtriser la technique. Il n'empêche, mieux vaut vous y préparer. Dans le cas où, alors que vous êtes en 3e, aucun de vos enseignants ne vous parle prise de notes, il peut être intéressant de leur suggérer de vous y initier... Histoire de ne pas être complètement perdu à votre arrivée au lycée.

Tableau des abréviations et symbolesCi-dessous, une dizaine d'abréviations et symboles courants. À vous ensuite de compléter la liste avec vos propres repères !

  ∑    somme         
Ø absence
différent
= équivaut à, égale
à peu près, environ
> supérieur à, l'emporte sur
< inférieur à
appartient à
p/r par rapport à
+ s'ajoute à
± plus ou moins, environ
féminin
masculin
... etc.
Δ variation
x multiplié
/!\ attention
/ divisé par
en augmentation
en baisse