1. BD, livres, films : pour compléter ses cours de collège en s'amusant
Boîte à outils

BD, livres, films : pour compléter ses cours de collège en s'amusant

Envoyer cet article à un ami

Et si vous vous cultiviez en vous distrayant ? Les auteurs, éditeurs et autres fabricants de jeux ne manquent pas d’imagination pour vous faire réviser l’histoire, travailler le français ou les maths sans en avoir l’air. Voici une sélection de livres, de BD et de films en phase avec le programme de 4e ou de 3e. À consommer sans modération.

Une autre manière de voir l’histoire
 

“Rares sont les parties du programme auxquelles on ne peut pas faire correspondre des livres ou des films, il y en a pour tous les goûts”, s’enthousiasme Marie Noëlle, professeur d’histoire géographie au collège Jean-Moulin à Chaville (92).

En tête de la sélection de l’enseignante des bandes dessinées historiques, “Maus”, la fameuse BD d’Art Spiegelman dans laquelle l’auteur retrace la vie d’une personne juive pendant la Seconde Guerre mondiale. Toujours sur le même thème et en BD “Le vol du Corbeau” de Jean-Pierre Gibrat, chez Dupuis, ou “Malgré nous, Germania” de Thierry Gloris et Marie Terray, édité par Quadrants. Autres BD, mais cette fois sur la colonisation : “L’hôte” de Jacques Ferrandez, d’après l’œuvre éponyme d’Albert Camus, chez Gallimard, ou “Quitter Saigon” de Clément Baloup, chez La boîte à bulles.

Si vous vous intéressez au thème de la discrimination, plongez dans “Retour à Saint-Laurent-des-Arabes” de Daniel Blancou, chez Delcourt. Il y est question de l’arrivée d’une institutrice dans un camp de harkis au début des années 1970. “Une autre manière d’aborder la question de la guerre d’Algérie et du racisme”, souligne Marie Noëlle.

Côté romans historiques, il y a également de quoi faire. Catherine Denzer, professeur d’histoire-géographie au collège Descartes à Fontenay-le-Fleury (78) préconise aux élèves qui s’intéressent à la Seconde Guerre mondiale de lire “Ami, entends-tu…” de Béatrice Nicodème, chez Gulf Stream Éditeur, “Chante, Luna” de Paule du Buchet, chez Gallimard Jeunesse, ou encore, sur la question des totalitarismes : “Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre” de Ruta Sepetys, chez le même éditeur. “Pour la période de la colonisation, vous pouvez découvrir “Constance” de Patricia Clapp à l’École des loisirs”, poursuit l’enseignante.

Si vous préférez le cinéma, là aussi le choix est large. On pense d’abord aux réalisations de Charlie Chaplin, qualifié par Catherine Denzer de “fin observateur de son époque” comme “Les Temps modernes” ou “Le Dictateur”. Mais d’autres films plus récents peuvent aussi compléter vos cours : “Good-bye Lenin” sur la fin du communisme en Allemagne, “Indigènes” de Rachid Bouchareb, “Mémoires de nos pères” et “Lettres d’Iwo Jima” de Clint Eastwood sur la Seconde Guerre mondiale.

Et pourquoi ne pas également vous abonner à une revue ? Vous pouvez compléter votre culture historique en vous plongeant dans les revues des Éditions Faton comme “Histoire junior” ou “Le Petit Léonard”, “parfait pour l’histoire des arts”, assure Marie Noëlle.


Lire et jouer pour progresser en français
 

Pour Françoise Bedoucha, professeur de lettres classiques au collège Pilâtre-de-Rozier à Paris, “Il faut encourager les élèves à lire le plus possible”, y compris des bandes dessinées comme “Persepolis” de Marjane Satrapi, qui relate la vie d’une petite fille à Téhéran, aux éditions de L’Association, ou “Marzi : 1984-1987, la Pologne vue à travers le regard d’une enfant” de Sylvain Savoia et Marzena Sowa, chez Dupuis.

Côté romans, “il n’y a que l’embarras du choix”, entre “L’Ami retrouvé” de Fred Uhlman et “Inconnu à cette adresse”, de Kressmann Taylor, en passant par “À l’Ouest rien de nouveau”, d’Erich Maria Remarque… “De quoi régaler tout le monde, y compris ceux qui n’aiment pas lire”, se réjouit l’enseignante.

Du côté des autobiographies, au programme de français de 3e, Géraldine Gonzales, professeur de lettres modernes au collège Travail-Langevin, à Bagnolet (93), conseille “Enfance” de Nathalie Sarraute, “Vipère au poing” d’Hervé Bazin : “Ça fonctionne toujours”, précise-t-elle, ou, moins classique, “Le Gone du Chaaba” d’Azouz Begag et “Un Secret” de Philippe Grimbert, “des livres d’auteurs contemporains qui parlent aux élèves de 3e”, commente l’enseignante.


En maths : on joue !

En maths, cap sur les jeux de société : “ils développent la rapidité et l’esprit tactique”, explique Françoise Bertrand, professeur de maths au collège les Franchises, à Langres (52). Là encore, le choix est très large : de “Puissance 4” d’Hasbro à “Le 6 qui prend” ou “Quarto !“de Gigamic, en passant par “Abalone” chez Parker et “Rush Hour” de Ravensburger. “S’il existe un club jeux dans votre collège, inscrivez-vous vite. Sinon, proposez d’en monter un. Et pourquoi ne pas proposer à vos parents, frères et sœurs de jouer avec vous ?” suggère l’enseignante.

Après avoir joué, vous pouvez jeter un œil aux revues “Cosinus” des éditions Faton ou “Tangente” chez Pole. Cet éditeur propose d’ailleurs deux ouvrages particulièrement adaptés aux élèves de 4e et 3e : “7X7 Énigmes et Idées thématiques” ou “52 Nouvelles Énigmes mathématiques”. L’idée : faire des maths en s’amusant.


Pensez au CDI et aux bibliothèques
Vous trouverez la plupart de ces livres et DVD au CDI de votre collège ou à la médiathèque municipale. Vous pouvez compléter cette liste avec celle du site Eduscol.