1. Conseils de classe : comment vos profs remplissent vos bulletins de notes
Décryptage

Conseils de classe : comment vos profs remplissent vos bulletins de notes

Envoyer cet article à un ami
Chaque professeur a sa technique en matière d'appréciations. // © DR
Chaque professeur a sa technique en matière d'appréciations. // © DR

Et si vous pouviez être une petite souris pour assister au cérémonial du remplissage de votre bulletin ? Plusieurs enseignants ont accepté de nous dévoiler comment ils procèdent pour noircir les cases de ce fameux document qui ponctue chaque trimestre de votre scolarité.

"J'attends le dernier moment pour remplir les bulletins, soit deux jours avant la date du conseil, et je fais toutes mes classes d'un coup, quitte à y passer la moitié de la nuit", lance Marie-Noëlle Bacquet, professeure d'histoire-géographie à Chaville. Silvia Collet, qui enseigne l'espagnol à Rennes, préfère quant à elle procéder classe par classe "en prenant [son] temps".

Autant de manières de procéder que d'enseignants

En matière de bulletins, à chaque enseignant sa méthode. Il y a ceux qui s'y prennent deux semaines à l'avance et qui pèsent chaque mot avant de noter une appréciation, et il y a ceux qui utilisent toujours les mêmes formules. Avant de se lancer, certains jettent un œil sur les commentaires de leurs collègues qui ont rempli les bulletins avant eux, "histoire de s'inspirer", avoue Corinne Cuiltou, professeure de mathématiques à Marseille. D'autres, à l'instar de Marie-Noëlle Bacquet, préfèrent ne pas regarder, "pour ne pas être influencée".

D'aucuns remplissent les bulletins de chez eux "au calme", tandis que d'autres préfèrent l'animation de la salle des profs. "Quand on hésite sur l'appréciation d'un élève, on peut en discuter avec les collègues", justifie Corinne Cuiltou.

De la même manière, quand des professeurs notent d'abord tous leurs commentaires au brouillon avant de les saisir sur ordinateur, d'autres cherchent l'inspiration directement face à l'écran : "ça permet de gagner du temps", commente, Vincent Denster, professeur d'histoire-géographie à Versailles.

Et pour le choix des appréciations, c'est également variable d'un enseignant à l'autre. Certains utilisent cette "case" pour commenter les résultats scolaires tout en donnant des conseils précis pour progresser, avec des formules telles que "Travail sérieux et régulier", "Des progrès tout au long du trimestre" ou encore "Des faiblesses en orthographe qui pourront être compensées par une révision systématique des points de grammaire vus depuis le début de l'année". Mais d'autres enseignants seront plus laconiques en se contentant des formules vagues telles que : "Résultats moyens, peut mieux faire".

Deux semaines avant le conseil : soyez irréprochable !

Quelque soit la manière de procéder, les bulletins sont bouclés au moins deux jours avant le conseil de classe. Soyez donc particulièrement attentif à l'attitude que vous adoptez en classe les deux semaines qui précèdent le conseil de classe. "On a beau chercher à rester le plus objectif possible, il est faux d'affirmer qu'un élève qui nous casse les pieds au moment où l'on remplit le bulletin n'en verra pas son appréciation affectée", commente Vincent Denster. À Marie-Noëlle Bacquet de renchérir : "On n'a pas forcément envie de mettre des appréciations élogieuses à un élève qui se relâche même si dans l'ensemble le trimestre a été bon !"

L'appréciation générale : rédigée le jour même du conseil

L'appréciation générale, celle qui figure au bas du bulletin et que vos parents lisent généralement en premier, est rédigée le jour du conseil de classe par le principal du collège ou son adjoint, le plus souvent sur proposition du professeur principal, "quand ce n'est pas carrément sous sa dictée" souligne Vincent Denster. Cette appréciation vise à synthétiser ce qui a été dit dans le bulletin. Elle doit donc en être le reflet. Il n'est pas question d'y faire figurer des choses comme "trop de bavardages, par exemple, si aucun professeur n'en a fait mention", affirme Julie Clot.

Comment se décident encouragements et avertissements ?


De la même manière, c'est en cohérence avec l'ensemble des appréciations que peuvent se décider encouragements et avertissements. Si vos moyennes plafonnent autour de 10 ou 11/20 mais que vous êtes sérieux et faites des efforts dans l'ensemble des disciplines, c'est peut-être le cas pour vous. "Cette récompense est faite pour les élèves méritants. À la limite, peu importe leurs moyennes, ce qu'il faut c'est qu'ils montrent qu'ils se donnent du mal", insiste Julie Clot.

Si vous visez les "compliments", il vous faudra afficher des moyennes autour de 13 ou 14/20. "Il nous arrive de mettre cette récompense à des élèves qui ne vont pas au-delà du 12 dans une ou deux disciplines, à condition qu'ils se montrent volontaires pour surmonter leurs difficultés", explique Vincent Denster. Quant aux "félicitations", la barre se situe dans la plupart des établissements autour de 15 ou 16/20 de moyenne.

Ces appréciations sont également décidées le jour du conseil de classe selon ce qui s'y dit, mais aussi de ce qui est mentionné sur le bulletin. Elles doivent en effet être cohérentes avec l'ensemble des remarques pré-remplies des enseignants. Comme l'illustre ce conseil de 3e relaté par Julie Clot : réunis, les enseignants ont déploré le comportement d'un élève "trop agité" en classe et pour lequel le professeur principal a proposé un avertissement* de conduite… "sauf que sur le bulletin, un seul professeur faisait état d'un tel comportement, se souvient l'enseignante. Pas question alors de mettre un avertissement écrit : il faut être cohérent. Mais rien n'empêche de l'avertir à l'oral."

Autre exemple raconté par Corinne Cuiltou : lors d'un conseil de 4e, le professeur principal propose les félicitations pour un élève qui affiche une moyenne de 16/20 dans l'ensemble des disciplines… sauf que, dans son commentaire, l'enseignant de mathématiques déplore un manque de concentration en classe. "Cela lui a coûté les félicitations" se souvient-elle. Vous voilà prévenu !

* Si les récompenses figurent sur le bulletin, les avertissements doivent quant à eux, être signifiés sur une feuille annexe. Ils sont effacés à la fin de l'année scolaire.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Bulletins scolaires : vous informer et vous (re)motiver Conseils de classe : comment vos profs remplissent vos bulletins de notes