1. Mes copains m'incitent à fumer : comment résister sans se griller
Coaching

Mes copains m'incitent à fumer : comment résister sans se griller

Envoyer cet article à un ami
Ne pas commencer est le meilleur moyen pour ne pas devenir "accro". // © Adam Gregor / iStockphot // © iStockphoto
Ne pas commencer est le meilleur moyen pour ne pas devenir "accro". // © Adam Gregor / iStockphot // © iStockphoto

"Tu viens t'en griller une avec nous ?" Pas facile de refuser quand les copains sortent leurs cigarettes. Vous n’avez pas envie de passer pour le coincé... Et si ne pas fumer était tendance ? Voici quelques arguments pour résister sans passer pour un "boloss".

"Tous les ados fument"

"À la sortie du collège toute le monde fume ", lâche, entre deux bouffées, Mathilde du haut de ses tout juste 15 ans. À y regarder de près, la jeune fille n'a pas complètement tort. D'après la Fédération française de cardiologie, vous êtes 51 % à avoir déjà fumé à 15 ans et en moyenne vous avez allumé votre première cigarette à 12 ans, soit en 5e ! (chiffres de 2012). Quand on sait que 75 % des jeunes fumeurs entre 15 et 19 ans qui souhaitent arrêter de fumer n'y parviennent pas, on mesure bien l'importance de ne jamais commencer... Sauf que ce n'est pas si simple de dire non, tant les ados ont la vanne facile pour tous ceux qui ne font pas comme eux.

Vous ne fumez pas et on se moque de vous ? Répondez que vous êtes suffisamment bien dans vos baskets pour ne pas avoir besoin de fumer pour vous sentir intégré. Même si ce n'est pas vrai, bluffez, ça impressionnera ! Pauline, 17 ans, répète à l'envi à ceux qui seraient tentés de se moquer de son statut de "non fumeuse", qu'elle a "suffisamment de personnalité pour ne pas se sentir obligée de s'empoisonner, juste parce qu'elle est ado et donc censée adopter un comportement à risque... Moi, au contraire ce que j'aime c'est être décalée", s'amuse-t-elle, en réajustant son bonnet dernier cri.

Pas besoin de fumer pour être trendy

"Les fumeurs ont toujours l'air plus cool et, courageux car ils osent braver l'interdit", témoigne Roman, 15 ans. Du moins, c'est comme cela qu'ils se voient !" Alors forcément ne pas faire comme eux, c'est un peu passer pour un coincé, un nul. D'autant que quand on ne fume pas, "on a vite fait d'être classé dans la catégorie des boloss", poursuit le jeune homme au look savamment étudié.

Et si vous preniez le contre-pied ? C'est justement parce que vous êtes "hipster" que vous ne fumez pas et n'avez même pas envie d'essayer. C'était peut-être branché lorsque vos parents et vos grands-parents étaient ados, maintenant le tabac est passé de mode et n'a plus rien de subversif !

Vous voulez avoir l'air cool et branché sans mettre votre santé en danger ? Optez pour la musique, la mode, le sport, le cinéma... et devenez l'"expert" du collège. On veut connaître les dernières tendances ? C'est vous que l'on vient voir... Roman, lui, son truc, ce sont les vêtements. "On s'adresse à lui pour connaître les couleurs qui seront à la mode l'été prochain et ce qu'il faudra absolument porter", explique sa copine Zoé. Roman en rigole : "Pas besoin de fumer pour avoir un fan club". Marie, 15 ans, conclut : "Ce qui est important pour être intégré à un groupe ce n'est pas la clope, c'est d'avoir un minimum de conversation et surtout de l'humour. Si tu n'as rien à dire et jamais d'avis, tu es un boloss, cigarette ou pas", affirme la jeune fille, catégorique.

Ne pas s'intoxiquer juste pour faire plaisir aux copains

"Mes copains se cachent pour fumer dans la cour du collège ou à la sortie. Si je les accompagne alors que je ne fume pas, je me sens un peu décalée et si je ne le fais pas, je me sens exclue..." témoigne Louise, 14 ans, qui peine à trouver sa place. Ce n'est pas parce que vous ne fumez pas que vous êtes persona non grata même parmi les fumeurs. Si vos amis insistent malgré vos refus répétés ou s'ils vous font sentir que vous n'avez rien à faire avec eux sous prétexte que vous ne bravez pas l'interdit, changez-en ! Vous n'allez tout même pas vous mettre en danger uniquement pour leur faire plaisir...

Fumer n'assouvira pas longtemps votre soif de liberté

"Quand je fume, je me sens libre et je n'ai pas envie que l'on me dise ce que je dois faire", soupire Mathilde, visiblement lassée du discours des adultes autour du tabac. C'est juste oublier que le fumeur est esclave de sa cigarette puisqu'une fois qu'il en a pris l'habitude, il ne peut plus s'en passer ! N'allez pas croire que fumer une fois de temps en temps, lors d'une fête par exemple, soit sans conséquence. Le tabac contient de la nicotine, une substance qui crée de la dépendance même en faible quantité. Guère compatible avec votre idéal de liberté, non ?

Fumer ? Une rébellion toute relative

L'industrie du tabac a bien compris que vous, ados, êtes une cible idéale. Elle n'hésite d'ailleurs pas à mettre au point des stratégies marketing très pointues pour contourner insidieusement la loi et vous faire "plonger". À l'âge où l'on aime braver les interdits et adopter des comportements à risque ou "réservés aux adultes", les messages de type "fumer tue" inscrits sur les paquets peut avoir un effet exactement inverse à celui recherché par la loi. Et les fabricants de cigarettes le savent...

Prêts à tout pour vous séduire, ils vont même jusqu'à inventer les "cigarettes bonbons": sucrées, aromatisées à la vanille, à la fraise ou au chocolat. Ces cigarettes, interdites depuis 2009, présentaient l'énorme avantage de masquer l'âcreté du tabac et de renforcer la dépendance à la nicotine... En voulant être rebelle, n'avez-vous pas finalement l'impression d'être un peu manipulé ?

Pas si glamour qu'il n'y paraît !

"Au collège, les garçons et les filles qui ont le plus de succès fument", lâche, un brin désappointée, Marguerite, 14 ans. Pas si sûr ! Fumer donne mauvaise haleine et imprègne les vêtements et les cheveux d'une odeur désagréable. Sans parler des doigts jaunes, des boutons, de la peau qui ternit, des performances sportives qui diminuent...

"Ma mère fume, elle a les dents grises et elle tousse tout le temps", témoigne Claire, 16 ans. Alors quand on l'encourage à fumer, elle n'a qu'une réponse : "j'aime trop mes dents blanches et mes cheveux brillants".

Votre argent de poche pourrait partir en fumée !

À raison de 6,70 € en moyenne le paquet de cigarettes. Si vous en achetez un tous les deux jours, l'ardoise s'élève à environ 95 € par mois et 1.100 € sur un an. Vous imaginez ce que vous pourriez faire avec cette somme ?