1. 5 bons réflexes pour réussir son exposé au collège
Coaching

5 bons réflexes pour réussir son exposé au collège

Envoyer cet article à un ami
Exposé à l'oral // © Phovoir
Exposé à l'oral // © Phovoir

Pas une année depuis que vous êtes au collège sans que vous ayez à faire un exposé en histoire, en français… ou même en maths. Il faut dire que l’exercice ne manque pas d’intérêt : non seulement il vous permet d’approfondir un sujet mais il vous donne en plus l’occasion de vous entrainer à l’oral. Voici 5 bons réflexes pour réussir votre exposé à tous les coups.

#1 Bien délimiter le sujet

Pas question de vous lancer tête baissée dans la rédaction de votre exposé. Commencez par bien lire le sujet et assurez-vous que vous l'avez bien compris. Puis, délimitez-le ! "Cette étape est très importante. Or, les élèves ont tendance à la zapper et se retrouvent très vite noyés sous une masse d'informations à traiter", met en garde Samuel Lortin, professeur de français au collège Liberté de Chevilly-Larue (94).
 

#2 Aller à la pêche aux informations

Maintenant que vous avez bien compris le sujet, il vous faut trouver des informations pour le traiter. "Avec internet c'est facile", lâche Emile, en 3e dans un collège de la région parisienne. Oui, à condition toutefois de bien vérifier les sources. "Ce n'est pas parce que c'est écrit que c'est juste", martèle Samuel Lortin.

Méfiez-vous par exemple de Wikipédia, on y trouve plein de choses intéressantes mais aussi beaucoup d'erreurs. "La plupart des sujets d'exposés donnés au collège peuvent être traités tout simplement à partir de manuels ou de livres que l'on trouve au centre de documentation et d'information (CDI)", insiste Marie Noëlle Bacquet, professeur d'histoire-géographie au collège Jean Moulin à Chaville (92), "or les élèves n'y pensent pas toujours". Dans tous les cas, pensez à diversifier vos sources : Internet, manuels, livres, dictionnaires...
 

#3 Faire le tri

Inutile de retenir toutes les dates ni tous les chiffres. Quelque soit le temps dont vous disposez, vous ne pourrez de toute façon pas tout dire d'un sujet, ni exploiter l'intégralité des documents passionnants que vous aurez collectés. Il vous faut prioriser. "Un bon exposé comprend deux ou trois idées maximum illustrées de deux ou trois faits, dates ou évènements marquants, pas plus", explique Samuel Lortin.

Une fois le travail de sélection et de hiérarchisation effectué, c'est le moment de passer au plan détaillé. "Le mieux est de le présenter sous la forme : I/ 1°) a), etc. conseille l'enseignant de français. L'introduction, la conclusion et les phases de transition doivent être totalement rédigées et apprises par cœur !", insiste-t-il.

Le jour J, n'oubliez pas d'inscrire au tableau le titre de votre exposé, le plan ainsi que les principales dates et les mots difficiles. Ça aidera vos camarades à suivre...
 

# 4 Multiplier les supports

Rien de tel pour rendre votre exposé dynamique que de diversifier les supports de communication. Vous pouvez par exemple exposer des panneaux, faire entendre un son : une chanson, une interview, un extrait de discours... voire même projeter une vidéo. Tout dépend du sujet de l'exposé, du temps de préparation dont vous disposez et de l'équipement de la salle dans laquelle vous passerez l'oral.

L'idée n'est cependant pas de multiplier les supports au risque de rendre votre exposé très confus. Silvia Collet, professeur d'espagnol au collège Landry de Rennes conseille à ses élèves "avant de faire un panneau ou de projeter une vidéo de se poser la question de savoir ce que cela va réellement apporter à leurs propos. S'ils peinent à répondre, c'est que ça n'a que peu d'intérêt par rapport au sujet traité et donc qu'il est préférable de ne pas le faire".

Si vous avez un doute, parlez-en à votre professeur, il vous donnera son avis. "On voit des élèves se lancer dans des projets très ambitieux alors qu'ils n'ont ni le temps, ni les moyens de les réaliser, regrette Marie Bacquet. Il vaut mieux un exposé tout simple mais bien structuré qu'un oral avec plein de vidéos, photos, sons... mais totalement désorganisé ou hors sujet."
 

#5 Rendre votre exposé vivant

"Les meilleurs exposés sont ceux au cours desquels on sourit voire où on rit", témoigne Marie Bacquet. Il ne faut donc pas hésiter, au cours de votre exposé, à glisser quelques anecdotes ou traits d'humour. À condition toutefois qu'ils ne soient pas hors sujet et de les avoir préparés avant ! Pour Samuel Lortin "il faut aborder un exposé comme un acteur le ferait d'une pièce de théâtre. C'est-à-dire parler fort, articuler et avoir l'air passionné par ce que l'on raconte". Exit ton monocorde et attitude figée au risque de perdre votre auditoire.

N'hésitez pas à travailler votre oral en répétant devant une glace, vos parents ou des amis. Vous pouvez même vous filmer. Pensez également à vous chronométrer. Certains professeurs exigent une durée minimale ou maximale !

Le jour J, relaxez-vous et respirez un grand coup avant de vous lancer. Surtout, ne parlez pas trop vite, ne lisez pas vos notes et penser à regarder votre auditoire.

Votre exposé est réussi si, passé les cinq premières minutes, vos camarades sont tellement captivés qu'ils en oublient de bavarder.