1. Webclasseur de l'Onisep, comment ça peut vous aider à vous orienter
Boîte à outils

Webclasseur de l'Onisep, comment ça peut vous aider à vous orienter

Envoyer cet article à un ami
Boîte à docs, classeurs, documents, fiches
Boîte à docs, classeurs, documents, fiches

Fiches métiers, visites de salons, stages, forums, rencontres avec des professionnels… les informations sur l’orientation s’accumulent. Que faire de toutes ces données ? Comment les retrouver au moment où vous en aurez besoin ? L’Onisep met à votre disposition un classeur numérique (webclasseur) qui vous accompagnera de la 5e à la terminale. Voici comment mettre à profit ce nouvel outil.

Le webclasseur, comment ça marche ?

"Le webclasseur, comme son nom l'indique, est un classeur en ligne", explique Michel Muller, chef du département d'ingénierie éducative pour l'orientation et responsable du webclasseur orientation à l'Onisep. À chaque collégien le sien. Pour accéder à votre compte personnel, rendez-vous sur le site de l'Onisep via le portail de votre collège (ENT). Là, vous créez votre profil : nom, âge, centres d'intérêts, activités… Une fois connecté, vous pouvez déposer dans votre classeur, les documents collectés lors de vos recherches sur des métiers, les notes prises à l'occasion de la visite d'un salon ou de rencontres avec des professionnels dans votre collège ou ailleurs.

Vous pouvez également l'alimenter à partir de documents glanés sur Internet. "L'intérêt du webclasseur versus une pochette classique ? C'est que les documents qui s'y trouvent peuvent être échangés, retravaillés et pourquoi pas mis en commun", souligne Michel Muller. À condition toutefois que vous ne vous contentiez pas de les entasser tels quels, sans aucun commentaire.

Si en 5e vous faites des recherches sur les métiers de la santé par exemple, n'oubliez pas d'accompagner vos documents d'un petit commentaire sur ce qui vous plaît ou vous attire dans ce milieu. Même chose pour votre stage. Conservez bien vos CV et lettre de motivation ainsi que votre rapport de stage dans lequel vous indiquerez ce qui vous a plu ou au contraire déplu lors de votre passage en entreprise. Cela enrichira fortement votre classeur.

Le webclassseur, pour quoi faire ?

"Il est important que les élèves gardent des traces de leurs démarches et activités en matière d'orientation. Ils en auront besoin au moment où ils devront faire des choix, en fin de troisième, seconde et terminale", explique le responsable webclasseur de l'Onisep. Magalie Delatournière, conseillière d'orientation confirme : "L'adolescence est une période où on est tiraillé entre mille désirs, mille tentations, où l'on a du mal à se projeter, on ne sait plus très bien qui l'on est ; un travail sur soi est alors plus que jamais nécessaire".

Pour se faire, il est utile de conserver les documents qui témoignent de vos goûts et centres d'intérêts pendant vos années collège. De façon à pouvoir vous y reporter quand vous aurez à décider d'une orientation, en terminale par exemple. Vous vous apercevrez peut être que, finalement, vous n'avez pas tellement changé. "L'idée est de rendre l'élève acteur de son parcours, condition indispensable d'une orientation réussie", insiste M. Doulliet, principal adjoint du collège Monchapet à Dijon (21).

Autre avantage du webclasseur ? Au moment de constituer des dossiers pour les filières sélectives ou de préparer des entretiens de motivation, vous pourrez prendre appui sur vos expériences passées.

Se faire former par un référent du collège

Petite mise en garde cependant : si, en théorie vous pouvez parfaitement ouvrir un compte seul, dans la pratique, l'expérience peut s'avérer délicate. De l'avis même de Michel Muller, "l'usage du classeur en ligne n'est pas évident". Pour M. Doulliet, "l'utilisation de cet outil ne peut se faire sans une formation au préalable". Il est donc préférable que vous ayez le soutien d'un adulte, enseignant, professeur documentaliste…

Si on ne vous a jamais parlé du webclasseur, rien ne vous empêche d'aller en toucher deux mots à votre professeur ou au principal. Charge à lui, de prendre contact avec la délégation régionale de l'Onisep. À vos classeurs !