Brevet 2022 : "Cela vient clôturer nos quatre années passées au collège"

Par Clément Rocher, publié le 01 Juillet 2022
6 min

Le brevet des collèges s'est terminé aujourd'hui pour près de 850.000 candidats. Malgré le trouble causé par la fuite de certains sujets, trois collégiennes interrogées par l'Etudiant se déclarent plutôt soulagées et sont confiantes sur leur chance de réussir l'examen et d'obtenir une mention.

Le brevet s’est achevé en ce début d’après-midi pour près de 850.000 candidats. Trois collégiennes que nous avions rencontrées, racontent ne pas avoir été "chamboulées" par la fuite massive de sujets d’histoire-géographie et de sciences.

"Une personne de ma classe nous a envoyé les sujets qui ont fuité sur notre groupe WhatsApp, raconte Eloise, élève au collège Danton à Levallois-Perret (92). Au début, on n’y croyait pas, on ne trouvait pas de source fiable. On a ensuite vu que les sujets étaient très relayés. On était prévenus que s’il y avait une fuite, on aurait les sujets de secours."

"Je me suis demandé si le sujet de secours serait plus compliqué"

Les sujets ont beaucoup circulé sur les réseaux jusque tard dans la soirée de jeudi. "Il y avait une rumeur de fuite sur TikTok, témoigne Cybèle, élève au collège de la Dombes à Saint-André-de-Corcy (01). Et ce matin, des amis m’ont envoyé des messages. Je n’étais pas inquiète car il y a eu aussi une fuite pour le bac de français et les élèves ont eu le sujet de secours."

"Je n’ai appris la fuite des sujets que ce matin, explique quant à elle Juliette, élève au collège Raymond Poincaré à Versailles (78). Je suis contente d’avoir eu le sujet de secours en histoire-géo car je me serais sentie un peu moins à l’aise avec l'autre. Je me suis demandé si le sujet de secours serait plus compliqué. Mais je me suis dit aussi que ce serait forcément un sujet à notre niveau."

Lire aussi

Maths et SVT, des épreuves parfois "compliquées" ou "pas claires"

Certaines épreuves du brevet ont donné du fil à retordre aux candidats. À commencer par les mathématiques où certains exercices ont été plus difficiles que d’autres. Comme le premier exercice, pour Juliette, pour lequel il fallait bien connaître ses théorèmes ou bien le troisième exercice pour Eloise.

L’épreuve de maths comportait aussi un exercice de programmation. "On n’a pas passé beaucoup de temps sur Scratch (logiciel de programmation, NDLR), explique Cybèle. Notre professeur de maths nous avait donné un devoir maison pour pratiquer mais sans nous donner d’explication. J’ai donc passé un certain temps sur cet exercice."

L’épreuve de SVT ne fait pas non plus l’unanimité. "On ne s’attendait pas à ce que ce soit aussi compliqué, raconte Eloise. Certaines questions étaient confuses. Beaucoup d’élèves n’ont pas répondu à la dernière." Même sentiment pour Cybèle. "Le sujet de SVT n’était pas très clair. La dernière question aussi."

Le français et l'histoire-géo jugés plutôt "simples"

Les élèves interrogées s’en sortent relativement bien en français. "J’étais un peu stressée car c’est la toute première épreuve, raconte Juliette. Quand j’ai vu que le texte était une fable, je pensais que ce serait compliqué mais en fait ça allait. J’ai vu les corrigés en sortant et j’ai été soulagée."

"J’ai trouvé le sujet de français étonnement simple, continue Cybèle. Quand il est arrivée sous mes yeux, je ne voulais pas trop avoir la fable mais cela ne demandait pas beaucoup de connaissances techniques. Je pense aussi avoir mieux réussi la dictée qu’au brevet blanc."

De même, les sujets de l’épreuve d’histoire-géographie ont été un soulagement pour beaucoup d’élèves. Celui de géographie portait sur la coopération entre la France et l’Union européenne, et celui d’histoire sur le régime mis en place en Allemagne entre 1933 et 1945. "Je connaissais plutôt bien le thème d’histoire, témoigne Juliette. Par contre, j’étais un peu étonnée de ne pas avoir eu de carte en géographie."

"J’étais surprise que le sujet soit aussi simple, abonde Eloise. J’avais eu un peu peur en voyant le sujet qui a fuité (qui portait sur les territoires ultra-marins, NDLR) car on ne l’a vu qu’à la toute fin de l’année." Néanmoins, la dernière question du sujet d'enseignement moral et civique en lien avec l’éducation aux médias a légèrement intrigué quelques élèves, dont Cybèle et Eloise.

Après le brevet, les vacances puis l'entrée au lycée

Maintenant que le brevet est terminé, les élèves sont désormais en vacances. Eloise, qui vise la mention "bien" ou "très bien", part bientôt en colonie de vacances.

Juliette, qui espère obtenir la mention "très bien", se rend chez ses grands-parents à la mer, dans la région Occitanie. Le soulagement est total pour la jeune collégienne qui vient de recevoir son affectation pour le lycée, et surtout, elle pourra suivre des cours de russe comme troisième langue à la rentrée.

Quant à Cybèle, elle est "sûre à 100%" d’avoir elle aussi la mention "très bien". Elle partira en Tanzanie à la fin du mois de juillet. Elle conclut : "Il n’y a pas que le brevet qui se termine. Il vient clôturer nos quatre années passées au collège, ça fait quelque chose."

Lire aussi

Articles les plus lus Collège

Contenus supplémentaires

A la Une brevet

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !