1. Ma rentrée au collège : chronique d’une journée particulière
Reportage

Ma rentrée au collège : chronique d’une journée particulière

Envoyer cet article à un ami
Jeudi 1er septembre 2016, première rentrée au collège Edmond-Michelet, à Paris, pour les élèves de sixième. // © Laura Taillandier
Jeudi 1er septembre 2016, première rentrée au collège Edmond-Michelet, à Paris, pour les élèves de sixième. // © Laura Taillandier

Le 1er septembre, l’Etudiant a fait sa rentrée avec des élèves de 6e d'un collège parisien. Découverte de l’établissement, rencontre avec le prof principal, repas à la cantine… Retour sur leurs réactions.

8 h 45. Les nouveaux élèves de sixième se pressent devant les grilles du collège Edmond-Michelet, à Paris. Presque tous sont venus accompagnés de l’un de leurs parents. C’est le cas de Mathéo, 10 ans, un peu stressé à quelques minutes de franchir la porte de l’établissement. “Je vais avoir beaucoup plus de professeurs et il faudra que j'apprenne plusieurs matières en même temps”, appréhende-t-il. Mathéo est équipé pour la rentrée : nouvelle tenue, nouveau cartable et nouvelle trousse choisis avec soin. Il a la chance de faire sa première rentrée au collège avec des amis. Pas de risque de se retrouver seul dans la cour ! “Il y a un copain que je connais depuis la maternelle, un autre depuis le primaire. J’espère être dans leur classe, mais comme il y a cinq classes différentes en sixième, ça paraît difficile…”

Mathéo entre au collège

9 h 00. C’est parti, le principal adjoint vient ouvrir les grilles du collège. Les choses sérieuses commencent.

9 h 10. Gros rassemblement dans la cour du collège. Les élèves et leurs parents écoutent silencieusement le programme de la journée et les consignes. C’est aussi le moment tant attendu ou redouté de la composition des classes ! La CPE appelle un à un les élèves. Qui va être dans ma classe ? Qui sera mon professeur principal ? Dans les rangs, ça chuchote et ça rigole ! Les parents sont finalement les plus stressés : ils ont du mal à laisser leur enfant rejoindre leurs camarades. “Les parents, vous restez avec nous ! Pour vous, l’école, c’est fini”, les rappelle à l’ordre le principal adjoint.

9 h 30. Les élèves savent tous dans quelle classe ils sont et grimpent dans les étages avec leur professeur principal. Direction : leur salle de cours !

9 h 45. Chacun a trouvé sa place dans la salle de classe. Au programme : nouvel appel, découverte de la liste de fournitures et du carnet de correspondance. Les premières questions fusent : “Est-ce que la sixième c’est dur ?” s’interroge Khaled. Et la professeure principale de rassurer : “Ça dépend, si tu travailles régulièrement il n’y aura pas de problèmes. Certains sont un peu stressés, mais l’objectif est que l’on passe une bonne année ensemble et que vous appreniez beaucoup de choses.”

Les premières consignes tombent aussi ! “À partir de maintenant, il n’y aura plus de bavardages ! Au collège, en début de cours ou quand un professeur entre, vous devez vous lever ! Cela permet de montrer que vous êtes attentifs.”

Est-ce que la sixième c’est dur ?

10 h 20. Changement de décor. Les élèves quittent la salle de classe pour aller chercher leurs manuels. Cette année, avec la réforme du collège et les nouveaux programmes, la majorité des livres scolaires est récente. Un mot d'ordre délivré par les personnels de la vie scolaire : on en prend soin !

Vient le temps de la distribution des manuels.

11 h 00. Retour en classe et rencontre avec la conseillère principale d'éducation : quel est son rôle ? Quelles sont les règles à respecter ? À quoi sert le carnet de correspondance ?

La professeure principale fait aussi l'appel pour les bilangues : les élèves qui le souhaitent peuvent poursuivre au collège l’enseignement de l’allemand débuté à l'école. Puis les nouveaux sixième sont briffés sur l'association sportive.

12 h 00. Déjà l'heure de la cantine et du premier bilan. Les élèves sont unanimes : la sixième, “ça change” ! Ce qui a marqué Sélène : la taille du collège et l'emploi du temps. “On reprend tard l'après-midi et j'ai peur de ne pas m'habituer à tous ces professeurs. Ils sont nombreux !” La jeune fille n'est pas particulièrement ravie de retrouver le chemin des cours. “Le collège, ça veut dire : plus de cours, plus de devoirs et on finit tard !”

Shaima est quant elle un peu déçue de sa classe mais relativise vite : “Je voulais être avec Lucie et c'est raté ! Mais on se verra dans la cour. En plus, il y a deux-trois élèves dans ma classe que je connais déjà de l'école primaire.”

Mathéo, croisé dans les couloirs, est tout sourire : “J’ai eu la bonne classe avec mon copain et pour l’instant tout se passe bien.”

J’ai peur de ne pas m’habituer à tous ces professeurs. Ils sont nombreux !

14 h 00. Loge, bureau du CPE, salle de permanence, service de l'intendance… Les sixième ont droit à une visite détaillée du collège. Au passage, l'infirmier en profite pour les informer du dépistage obligatoire qui les attend bientôt : “Pour voir votre état de santé, si vous n'avez pas de caries ou besoin de lunettes…”

14 h 45. Retour en classe. Les élèves planchent sur le plan de l'établissement et colorient les salles où ils auront cours. Objectif : se repérer dans ce collège qui compte tout de même 500 élèves !
16 h 00. Les premiers devoirs inscrits dans l’agenda, les élèves terminent leur journée de découverte des lieux. Demain, ce sera au tour des troisième, qui feront, eux, leur dernière rentrée au collège.