1. Collège
  2. Collèges et lycées : vers un accompagnement renforcé à la rentrée 2020
Décryptage

Collèges et lycées : vers un accompagnement renforcé à la rentrée 2020

Envoyer cet article à un ami
Selon la circulaire de rentrée du ministère de l'Éducation nationale, "tous les élèves seront accueillis sur le temps scolaire", dans "le respect des règles sanitaires". // © Eric Gaillard / REUTERS
Selon la circulaire de rentrée du ministère de l'Éducation nationale, "tous les élèves seront accueillis sur le temps scolaire", dans "le respect des règles sanitaires". // © Eric Gaillard / REUTERS

#Rentrée2020. Après la crise sanitaire, le confinement et l’enseignement à distance, le ministère de l’Éducation nationale souhaite mieux accompagner les élèves à la rentrée 2020, en identifiant ceux qui ont besoin d’un suivi particulier. Le respect des règles sanitaires sera toujours en vigueur.

"La rentrée scolaire sera la plus normale possible et tous les élèves pourront être accueillis dès le 1er septembre", a assuré le président de la République, Emmanuel Macron, le 14 juillet. La circulaire de rentrée, publiée vendredi 10 juillet sur le site du ministère de l’Éducation nationale, précise les modalités d’enseignement et de programmes habituelles.

Quelques aménagements liés à la crise sanitaire sont à noter. Ceux-ci concerneront d’abord le respect des gestes barrières et des consignes sanitaires, mais également le niveau des élèves. À travers des évaluations et un suivi particulier, le ministère souhaite en effet réduire les inégalités créées pendant le confinement.

Lire aussi : Déconfinement et retour au lycée : les réponses à vos questions

Respect des règles sanitaires

La circulaire confirme que "tous les élèves sont accueillis sur le temps scolaire", dans "le respect des règles sanitaires" en vigueur : "gestes barrière, hygiène des mains, port du masque pour les adultes et les élèves de plus de 11 ans lorsque les règles de distanciation ne peuvent être respectées dans les espaces clos et dans les transports scolaires, nettoyage et aération des locaux."

Comme avec le protocole sanitaire, le ministère recommande que ce soit les professeurs qui changent de classe, pour éviter que trop d’élèves ne se croisent dans les salles et les couloirs. Malgré tout, le ministère ne ferme pas la porte à un nouveau confinement : "Dans l’hypothèse où la situation sanitaire exigerait des mesures plus strictes (…), un plan de continuité pédagogique sera mis en place pour assurer l’enseignement à distance."

Lire aussi : Continuité pédagogique : un plan de 15 millions d'euros pour équiper les élèves des quartiers prioritaires

Évaluations de rentrée

Mais avant de connaître la situation sanitaire de la rentrée, le ministère s’est donné une grande priorité : "Consolider les apprentissages des élèves en identifiant leurs besoins et en y apportant une réponse personnalisée." En effet, malgré la réouverture des écoles, collèges et lycées, de nombreux élèves n’ont pas repris les cours et peuvent souffrir de lacunes.

Concrètement des évaluations de niveau seront organisées à partir de la mi-septembre en CP, CE1, 6e et seconde, pour identifier ces élèves. Quelques nouveautés pour la rentrée 2020 : en 6e, les élèves passeront un test de fluence (fluidité de la lecture) en plus des tests de maths et du français. En seconde, les modalités du test de positionnement seront simplifiées. Et en première année de CAP, un test spécifique de littératie (comprendre et réutiliser une information écrite) et numératie (compréhension des idées mathématiques croisées dans la vie réelle) sera mis en place pour la première fois.

Dans tous les autres niveaux du CP à la 3e, "des outils de positionnement sont mis à disposition des professeurs". Il s’agira d’évaluations courtes et ponctuelles qui permettront de "mesurer instantanément la maîtrise des compétences fondamentales et d’identifier les priorités pour chaque élève".

Lire aussi : De fortes inégalités de niveau en maths et en français dès la sixième

Accompagnement renforcé

Pour permettre de réduire les inégalités de niveau qui pourront être constatées au début d’année, le ministère a établi des objectifs pédagogiques prioritaires pour chaque classe, qui seront transmis à vos professeurs. Il promet également de renforcer l’accompagnement de tous les élèves, surtout dans les classes charnières (CP, 6e et seconde), à travers "plus d’1,5 millions d’heures supplémentaires" dédiées.

Si, pour tous les niveaux, le ministère demande aux professeurs de renforcer l’attention et l’accompagnement, quelques objectifs sont chiffrés. Au collège, le dispositif "Devoirs faits" sera renforcé : "3 heures d’accompagnement aux devoirs par semaine" seront proposées "pour chaque élève". En sixième, cela pourrait monter à 4 heures par semaine entre septembre et décembre.

Au lycée, le nombre d’heures d’accompagnement sera augmenté "au moins jusqu’à décembre", pour les élèves de seconde et de 1re année de CAP. Par ailleurs, les lycées professionnels pourraient proposer à leurs élèves de première, de terminale et de 2e année de CAP des périodes de formation en milieu professionnel (PFMP) dès le 7 septembre.

Lire aussi : Travailler les langues de manière ludique