1. Collège
  2. Coronavirus : de plus en plus d'établissements scolaires ferment leurs portes
En bref

Coronavirus : de plus en plus d'établissements scolaires ferment leurs portes

Envoyer cet article à un ami
La fermeture d'établissements scolaires pour cause de coronavirus ne concerne pour l’instant que 5 départements. // © Nicolas Tavernier/REA
La fermeture d'établissements scolaires pour cause de coronavirus ne concerne pour l’instant que 5 départements. // © Nicolas Tavernier/REA

IINFOGRAPHIE. Le 9 mars, plus de 300.000 élèves, de la maternelle au lycée, ne sont pas allés en classe, en raison de la fermeture de leur établissement. Trois jours plus tard, ils étaient plus de 400.000. Les mesures de précaution se multiplient sur tout le territoire.

Entre 300.000 et 350.000 élèves n’ont pas pu aller en classe ce lundi 9 mars, a annoncé ce matin Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, sur France 2. En cause : l'application de mesures de précaution prises dans des zones impactées par le virus Covid-19, plus connu sous le nom de coronavirus. Cela concerne les écoles maternelles et primaires, les collèges et les lycées. Jeudi 12 mars, dans une nouvelle interview donnée à France Info, le ministre a annoncé de nouvelles fermetures en Corse, en Bretagne et dans la métropole montpellieraine.

Une minorité d'élèves concernés

Bien que le nombre d’élèves soit important, la fermeture d'établissements scolaires concerne encore une minorité d'élèves. L’Oise (60) et le Haut-Rhin (68) ont été les deux premiers départements à suspendre toutes les classes, pendant deux semaines. D'autres foyers et fermetures ont suivi, sur différentes parties du territoire. Jeudi, les fermetures concernaient également la métropole de Montpellier, la périphérie de Rennes, le golfe du Morbihan et toute l'Île de Corse.

À noter que les élèves résidant dans des zones concernées par les fermetures mais scolarisés en dehors, ne sont pas non plus autorisés à se rendre en classe. Les déplacements et voyages scolaires ces zones sont également annulés.

Une plateforme d’enseignement à distance

Une plateforme spéciale d’enseignement à distance , "Ma classe à la maison", a été mise en ligne lundi 2 mars, spécialement pour les élèves dont les établissements sont fermés. Développée par le CNED, elle est utilisable du CP à la terminale et peut supporter plusieurs millions de connexions, selon le ministère de l’Éducation nationale.

Par ailleurs, une page d’information a été mise en ligne sur le site du ministère, notamment pour répondre aux questions que se posent les parents. La carte de France ci-dessous montre les départements concernés par les fermetures. Elle sera actualisée suivant l’évolution de la situation.