Par Pauline Bluteau, publié le 23 Juillet 2021

Du 5 au 9 juillet, douze collégiens Avignonnais, de la sixième à la troisième, ont participé à un stage de reporters-culture. Pendant une semaine, ils ont assisté à des pièces de théâtre et réalisé des reportages lors du célèbre festival. L’Etudiant est parti à leur rencontre.

L’effervescence bat son plein à Avignon. Caméras à la main, micros prêts à être posés, perche correctement tenue, carnets et stylos à la main… Les douze collégiens ressembleraient presque à de vrais reporters télé ! Le festival vient de commencer et les élèves ont déjà pu assister à une première représentation du spectacle "Mister Tambourine Man". Une pièce de théâtre qui les a plutôt fait rire mais leur a aussi laissé beaucoup de questionnements.

Justement, ils ont rendez-vous avec toute la troupe pour en discuter. Cette rencontre est l'un des temps forts du stage auquel ces élèves participent et pendant lequel ils doivent se glisser dans la peau d'un journaliste culturel.

Apprendre à préparer un reportage

Tout commence par la conférence de rédaction. Encadrés par deux journalistes professionnels, les collégiens reviennent sur la pièce de théâtre qu’ils ont vue la veille. Les commentaires vont bon train, les questions fusent : "Est-ce qu’on peut leur demander comment ils se sont préparés ?", "On peut leur demander de donner trois mots pour décrire le spectacle ?", "Pourquoi est-ce qu’il y avait des rats ?", "Est-ce qu’ils ont retrouvé la balle qu’ils ont lancée ?"… Les journalistes recadrent, demandent des précisions et aident les collégiens à reformuler.

Au bout d’une heure, une dizaine de questions sont retenues. Il faut maintenant répartir les rôles. "Moi, je veux bien poser une question", propose Nina, 12 ans, en cinquième. "Moi, je préfère la caméra", répond Nouha, 14 ans, en quatrième. Certains resteront donc à la rédaction, quand d’autres s’occuperont de la partie technique du reportage vidéo.

nom image

Manier micros, caméras et mener une interview

Leur rôle en tête, chacun est chargé de préparer son propre matériel. Les apprentis reporters se dirigent ensuite vers le collège Anselme Mathieu, d’où viennent certains élèves et où s’est déroulé le spectacle. En effet, pendant les trois semaines du Festival d’Avignon, des centaines de pièces sont programmées aux quatre coins de la ville.

Branle-bas de combat sous le préau du collège donc, où tous s’affairent quelques minutes avant l’arrivée des comédiens et de la metteuse en scène. "On nous a expliqué ce qu’était un plan de coupe, un plan d’ensemble, un plan-séquence, comment filmer les interviews, c’était assez cool", raconte Nina.

Légèrement impressionnés par la troupe, les collégiens n’en perdent pas pour autant leurs moyens. Pendant 1h30, les questions s’enchainent mais la concentration se perd peu à peu. "Rester debout, ça fait mal aux chevilles !" gémit Vadim, 12 ans. L’élève de cinquième s’occupait de la prise de son avec la perche, un rôle qu’il juge plutôt "simple".

Le lendemain, un autre spectacle les attend, une autre conférence de rédaction, d’autres rencontres mais avec cette fois, le montage de leur vidéo en prime. Très curieux et ravis de participer à cet atelier, les collégiens seront bien de véritables reporters à la fin du stage.

Lire aussi

A la Une En immersion portrait collège

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !