1. Harcèlement scolaire : Luc Chatel menace de supprimer des comptes Facebook

Harcèlement scolaire : Luc Chatel menace de supprimer des comptes Facebook

Envoyer cet article à un ami
"Nous signalerons systématiquement les élèves qui auront été convaincus de harcèlement sur Facebook, et ils verront leurs comptes fermés", a déclaré mardi 3 mai 2011 Luc Chatel, en conclusion des Assises sur le harcèlement à l’école. Un partenariat a d'ailleurs été mis en place entre le ministère de l'Education nationale et le réseau social. "Pour les cas les plus graves, nous ferons en sorte que les familles des élèves victimes puissent bénéficier d'un accompagnement adapté pour déposer plainte, et ce via un partenariat avec l'Office central de lutte contre la cybercriminalité", a poursuivi Luc Chatel.

Plan d’actions en 4 axes

Dans son discours, le ministre de l’Education est revenu sur un plan de prévention et de lutte en 4 axes. Il s’agit tout d’abord de "connaître et faire reconnaître le harcèlement", à travers notamment les enquêtes de victimisation et la publication d'un guide, diffusé par voie électronique, à tous les établissements scolaires, et accessible en ligne.

Le deuxième axe vise à faire de la prévention du harcèlement "l’affaire de tous", à travers, par exemple, une campagne d’information nationale et un numéro d’appel pour les enfants victimes.

Troisième axe : la formation, avec la mise en place d’un réseau de formateurs académiques mis à disposition des équipes éducatives. Par ailleurs, un site Internet établi avec l’association e-Enfance fournira des informations et documents pour aider les familles à lutter contre le harcèlement sur le Net.

Traitement des cas avérés

Le dernier axe porte sur le traitement des cas avérés de harcèlement, notamment sur Internet, à travers la collaboration avec le réseau Facebook. Par ailleurs, et dans le cadre de la réforme des procédures et sanctions disciplinaires, qui entrera en vigueur à la rentrée scolaire 2011, les commissions éducatives deviendront le lieu prioritaire de la prévention et du traitement des cas de harcèlement signalés ou repérés dans l’établissement, en lien avec les personnels de santé. Les nouvelles sanctions disciplinaires d’intérêt général seront valorisées pour éduquer les élèves harceleurs.

Mathieu Oui
3 mai 2011