1. Marcel Rufo : le temps des étoiles filantes

Marcel Rufo : le temps des étoiles filantes

Envoyer cet article à un ami

Régulièrement, le pédopsychiatre Marcel Rufo vous donne des conseils sous la forme d’un courrier au petit-fils ou à la petite-fille que vous pourriez être pour lui.

Marcel RufoImagine-toi (c’est ce qu’il va se passer) le bac en poche et l’été qui vient. Tu vas, comme c’est la coutume, passer quelques jours avec ton grand-père autour du 15 août. Depuis ton enfance, votre jeu favori à tous les deux est le concours des étoiles filantes. En secret, vous filez au fond du jardin. Il amène avec lui des objets interdits : les gâteaux de tante Rose, les photos de Félicien en chasseur alpin (qui font rire toute la famille) et, surtout, le cahier de comptes des étoiles filantes, qu’il a soigneusement caché le reste de l’année. Vous attendez que la famille s’endorme, il te tapote l’épaule et vous partez vers l’aventure. L’année dernière, il t’a confié que, comme récompense de ton bac, il te donnerait ce livre-trésor. Il lui a été transmis par son grand-père l’année de ses 21 ans (c’était l’âge de la majorité). En 1920, son père (ton arrière-grand-père, donc) en avait recensé 17 !

Toi qui ne rêves que de fuguer avec tes copains, tu ne peux qu’être fidèle à cette belle tradition. Et puis, c’est si long l’été après le bac ! Les souvenirs de ta scolarité deviennent un bloc compact, se mélangent. Les premiers visages de la maternelle (qu’elle était jolie ta première "instit"), le maître de CM1 toujours vêtu de velours… Et puis le prof de philo, et son incroyable chapeau. Maintenant, c’est ton tour, c’est toi qui vas devenir l’une de ces images identificatoires, rencontrer des amis pour la vie, des collègues, et tu vas même vivre seul dans une chambre universitaire ou citadine. Un soir, pour la 1ère fois, tu feras cuire des pâtes. Incroyable, non ?

Ce futur est bien excitant, mais demande de bien respecter ce qui t’a permis de réussir : ton incroyable grand-père et son côté supporter permanent. On doit aussi se souvenir des moments de doute, d’incertitude, voire de désespérance. Il était toujours là, il croyait en toi. Une crainte brutale t’envahit alors : dois-tu prendre possession du cahier des étoiles ? Ne va-t-il pas être peiné, blessé ? Ce serait mal comprendre ce qu’est la transmission. Le prof de philo t’a dit qu’un maître était celui qui pense que ses élèves le dépasseront. D’ailleurs, l’été dernier, ton grand-père te l’a expliqué. Ce qui compte pour lui, c’est le record. Un jour, toi, ton fils, ta petite-fille, battrez le chiffre des 17 étoiles. Vos successeurs suivront les étoiles filantes des étés qui montrent le chemin de la gloire. C’est génial de devenir grand quand on reste un enfant.

Retrouvez le pédopsychiatre Marcel Rufo dans l’émission "Allô Rufo", sur France 5 tous les jours de la semaine à 10h05 et sur letudiant.fr.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Marcel Rufo : Révise bien Marcel Rufo : engagé en médecine Marcel Rufo : Erasmus prolonge la saison des amours Marcel Rufo : il faut que le bizut passe ! Marcel Rufo : harcèlement à l’école Marcel Rufo : tricher Marcel Rufo : l’internat Marcel Rufo : l’incroyable modernité de la génération Y Marcel Rufo : "La ville universitaire que vous aurez choisie deviendra une part de votre identité" Marcel Rufo : "Tout se rejoue toujours" Marcel Rufo : "La rentrée universitaire est un nouveau départ de votre vie, de votre devenir" Marcel Rufo : le temps des étoiles filantes Marcel Rufo : petits boulots, petits remplacements Marcel Rufo : l’inquiétude d’entrer en prépa Marcel Rufo : Pas d’effort sans confort Marcel Rufo : Vive l’histoire ! Marcel Rufo : "La bourse ou la vie" Lettre à mon petit-fils : Amours virtuelles Marcel Rufo : "Lutter, souffrir un peu pour se construire" Marcel Rufo : "À un promeneur de lycée" Marcel Rufo : “Ne pas oublier les anciens” Marcel Rufo : "Vacances humanitaires" Marcel Rufo : " Choisir d’être parents-étudiants" Marcel Rufo : "Une année sabbatique" Marcel Rufo : "Médiateur : un métier impossible" Marcel Rufo : "Vive les sciences humaines !" Marcel Rufo : "Soyez 'sophraddict' !" Marcel Rufo : "Des études, puis un métier" Marcel Rufo : "Enseignante, c’est maintenant !" Marcel Rufo : "Bonne route"