La "Newton Room mobile", un concept éducatif pour donner aux collégiens le goût des sciences

Par Hippolyte Loechner, publié le 22 Mars 2022
4 min

La "Newton Room mobile" est une installation éducative d’un nouveau genre, tout droit venue de Norvège. Elle s’installe pour deux mois dans la cour du collège François Villon à Paris pour permettre aux élèves de pratiquer les sciences de manière ludique.

Lorsque l’on arrive dans la cour de récréation du collège François Villon à Paris (75), deux imposants conteneurs reliés entre eux font face aux visiteurs. Il s’agit de la "Newton Room mobile". À l’intérieur, "70m2 de pur concentré de technologies au service de l’apprentissage des sciences et des mathématiques", décrit Lucie Pitiot, la proviseure du collège .

Cette "salle Newton" comporte deux pièces distinctes. L’une est exclusivement consacrée à la robotique et l’autre à l’aéronautique. Objectif : entraîner les élèves dans un environnement favorable à la pratique et à l’expérimentation des sciences.

La "Newton Room" dans la cour du collège François Villon.
La "Newton Room" dans la cour du collège François Villon. // © Hippolyte Loechner

Lire aussi

Un projet éducatif innovant de la 6e à la 3e

Depuis son arrivée le 21 février dernier à la cité scolaire François Villon, la "Newton Room" a accueilli plus de 600 jeunes provenant majoritairement des classes de CM2, sixième et troisième. Elle a également ouvert ses portes à plus de 200 adolescents du quartier pendant les vacances scolaires.

Ce dispositif éducatif a été conçu en Norvège par l’organisation FIRST Scandinavia. Il est soutenu par le constructeur aéronautique Boeing, et déployé en France par la Fédération Léo Lagrange. Ce programme a déjà vu le jour dans les villes d’Angers, de Dijon et de Lyon.

À l’intérieur, les installations ont été pensées pour les collégiens de tous les niveaux. La partie robotique est accessible aux élèves de sixième et cinquième. Ils travaillent sur les notions de circonférence et de distance, et programment un robot pour tester leurs calculs. Le module aéronautique s’adresse aux quatrième et troisième. À l’aide des mathématiques, ils doivent établir un plan de vol, et peuvent ensuite vérifier l’exactitude de leurs calculs grâce au simulateur de vol.

Dans la "Newton Room", les élèves s'exercent à la robotique en programmant des robots pour tester des calculs mathématiques.
Dans la "Newton Room", les élèves s'exercent à la robotique en programmant des robots pour tester des calculs mathématiques. // © Hippolyte Loechner

Ces espaces ont pour but de rendre plus ludiques et concrètes des matières jugées abstraites par les élèves, comme les mathématiques. Lucie Pitiot décrit la "Newton Room" comme une salle "cherchant à provoquer un sentiment de réussite associé à une discipline ressentie plutôt comme difficile et presque inaccessible par la plupart de nos élèves."

Lire aussi

Travailler en s'amusant

Ce concept éducatif suscite l’engouement des professeurs comme des élèves. Au sein de la "Newton Room", la plupart des jeunes sont enthousiastes et investis dans les activités. "C’est mieux que de travailler les mathématiques en classe. Comme c’est manuel, c’est plus cool", explique Isra, élève de sixième.

De leur côté, les professeurs des matières scientifiques sont également ravis. Ils pensent que ce projet peut apporter aux élèves un attrait nouveau pour les sciences. "On n’est pas dans une salle de classe, on fait quelque chose de ludique. Ils prennent plaisir et ne s’aperçoivent pas forcément qu’ils travaillent", témoigne Émilie Viault, professeure de mathématiques. Ces activités servent avant tout d’appui à leurs enseignements.

Confortés par ce succès, les professeurs, la proviseure et la fédération Léo Lagrange souhaitent obtenir un dispositif durable comme c’est le cas à Angers. "On a la salle pour faire une 'Newton Room' permanente. Maintenant, ça va dépendre du bon vouloir des partenaires à investir", précise Sébastien Blondot, proviseur adjoint.

Articles les plus lus Collège

A la Une Collège

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !