Affelnet : ce qui change en 2018 pour votre inscription au lycée

Par Erwin Canard, publié le 04 May 2018
5 min

Bientôt l’heure de choisir votre futur lycée. Et donc de vous frotter à Affelnet, le logiciel qui classe les souhaits d’orientation des élèves de 3e et leur attribue une place dans un établissement. Pour vous aider à obtenir celui de votre choix, l’Etudiant vous explique toutes les nouveautés de la procédure en 2018.

À chaque année, ses nouveautés. En 2017, Affelnet avait déjà connu quelques ajustements, conservés pour la procédure 2018. Ainsi, la maîtrise des compétences du socle commun est désormais prise en compte. Elle s'est ajoutée à vos résultats scolaires obtenus en troisième et au critère géographique (votre adresse).

Lire aussi

Concernant ce dernier critère, à Paris, par exemple, cela équivaut à un bonus de 9.600 points si vous demandez un lycée situé dans le même district que votre domicile.

Les notes et les compétences valent autant

L'année 2018 voit apparaître une évolution qui s'applique à l'ensemble du territoire. Alors que les compétences du socle commun valaient davantage que les résultats scolaires pour l'affectation en lycée, dorénavant, le poids de ces deux critères sera équivalent.

Ainsi, dans l'académie de Paris par exemple, les notes et les compétences valent chacune 4.800 points maximum. Au total, vous pouvez donc obtenir 9.600 points grâce à vos résultats scolaires.
Mais attention : les barèmes diffèrent selon les académies. Ils sont définis par les autorités locales.

Les critères d'Affelnet pour l'académie de Paris.
Les critères d'Affelnet pour l'académie de Paris. // © académie de Paris

À Paris, un bonus pour l'éducation prioritaire

Une autre nouveauté de 2018 concerne cette fois uniquement les élèves de l'académie de Paris. Si vous avez passé toute votre scolarité au collège dans un établissement classé éducation prioritaire, vous bénéficiez d'un bonus de 480 points. Ceci est valable uniquement pour les non boursiers. Le rectorat de Paris souligne toutefois que ce bonus est, cette année, mis en place "à titre expérimental". L'objectif est d'inciter les familles non défavorisées – car ne bénéficiant pas de bourses – à placer leur enfant dans un collège REP ou REP + afin de favoriser la mixité sociale dans les établissements.

En outre, à Paris toujours, la mise en place en 2017 d'un maximum de 50 % de places réservées aux boursiers par établissement est maintenue cette année. Cette mesure avait été prise pour éviter une trop grande concentration d'élèves boursiers au sein d'un même établissement.

À chaque académie ses spécificités

Mais Affelnet est une procédure particulière à chaque académie. Les spécificités de l'académie de Paris ne sont pas forcément les mêmes que celles de Lyon ou Toulouse. N'hésitez donc pas à consulter le site de votre rectorat pour vous tenir informé des dernières modifications.

Articles les plus lus

Les plus lus Collège

A la Une réussir au Collège

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !