À l'université Toulouse – Jean-Jaurès, bug autour d'un examen d'anglais

De notre correspondant à Toulouse, Frédéric Dessort
Publié le
Envoyer cet article à un ami
L'université Toulouse Jean-Jaurès, ex Le Mirail
L'université Toulouse Jean-Jaurès, ex Le Mirail // ©  Toulouse Jean-Jaurès
Plusieurs centaines d'étudiants en licence ont vu annuler au dernier moment une épreuve d'anglais. L'université a décidé de donner un 10/20 à chacun, créant la polémique au sein de l'établissement.

Confusion à l'université de Toulouse – Jean-Jaurès. Jeudi 21 mai 2015, deux cohortes d'étudiants se sont retrouvées affectées sur les mêmes amphis pour passer leur examen. Un bug informatique serait à l'origine de l'erreur. Dans la panique, l'administration a mis la priorité sur un groupe de candidats au DAEU (diplôme d'accès aux études universitaires) et annulé l'autre épreuve, laissant sur le carreau plusieurs centaines d'autres étudiants. Ces derniers, provenant de toutes les licences de l'établissement, devaient passer une épreuve d'anglais de niveau A2 et B1 (fin d'initiation / début de perfectionnement).

Problème : "Suite à l'annulation de l'épreuve, l'université a décidé de donner un 10 à chacun des étudiants, qui va remplacer les autres notes déjà obtenues durant le semestre. Certes, ceux qui voudraient essayer d'avoir plus ont la possibilité d'aller à la session de rattrapage : s'ils obtiennent moins que la moyenne, ils conservent un 10 sur l'ensemble du semestre. Mais du coup, nombre d'entre eux seront désavantagés par rapport à des notes plus élevées déjà obtenues, ce qui peut peser sur leur passage en année supérieure. C'est inacceptable !", proteste Romain Panza, président de l'Unef Midi-Pyrénées.

Le bug peut-il s'expliquer par les importants travaux en cours pour reconstruire le campus ? Pour l'heure, la présidence, contactée par EducPros, ne s'est pas exprimée. Selon nos informations, un nouvel examen pourrait être proposé aux étudiants.


De notre correspondant à Toulouse, Frédéric Dessort | Publié le