Admission-postbac mis en cause par la fédération des villes moyennes

Mathilde Goncalves
Publié le
Envoyer cet article à un ami

Alors que beaucoup d’étudiants ont déjà commencé à inscrire leurs vœux sur le portail Admission-postbac (APB), Christian Pierret, président de la Fédération des villes moyennes (FVM) et maire PS de Saint-Dié-des-Vosges s’est plaint des dysfonctionnements de ce site, dans un courrier du 7 Février 2012, adressé à Laurent Wauquiez, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Selon lui, beaucoup trop de formations ne sont pas présentées sur le portail APB, « ce qui pénalise les formations et les établissements qui les dispensent, et par conséquent les villes et intercommunicalités qui les accueillent ». Toujours d’après lui, le critère de recherche par région donne des résultats insuffisants, voire aucun résultat pour des formations normalement accessibles sur APB comme des licences, DUT, BTS, ou CPGE.

Alertée par des adhérents, la FVM n'a pas mesuré l'ampleur du phénomène mais cite plusieurs exemples. Selon Nicole Gibourdel, déléguée générale de la FVM, les BTSA « agronomie et productions végétales », et « gestion et maîtrise de l’eau » du lycée privé Sainte-Maure sont absents du site. De même, la licence de droit de Saint-Brieuc n’est accessible que par l’entrée « Rennes ». Le président de la FVM, espère que le problème sera vite résolu par le ministre, car il le juge pénalisant aussi bien les élèves, les formations que les territoires. Il n’a pas reçu de réponse à ce jour.

Admission-postbac manque de clarté, selon le groupe IGS
Le groupe IGS dénonce, dans un communiqué, le manque de clarté du portail Admission-postbac et demande une meilleure information concernant toutes les poursuites d’études possibles.  En effet, le site ne répertorie pas toutes les formations qui s’offrent aux lycéens ayant obtenus leur baccalauréat mais seulement celles auxquelles le portail donne accès.


Mathilde Goncalves | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires