Newsletter

Alain Beretz : "Une vision globale de la recherche et de l'enseignement supérieur est cruciale"

Aurore Abdoul-Maninroudine
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Alain Beretz, président de l'université de Strasbourg © Jean-François Badias
Alain Beretz quitte l'université de Strasbourg pour rejoindre la DGRI Rue Descartes.
Nommé directeur général de la recherche et de l'innovation, Alain Beretz est chargé d'une réflexion sur un rapprochement entre les directions recherche et enseignement supérieur du ministère.

La nomination d'Alain Beretz comme directeur général de la recherche et de l'innovation a été adoptée par le Conseil des ministres du mercredi 14 septembre 2016. Il sera chargé d'une réflexion sur un rapprochement entre la Dgesip et la DGRI (Direction générale de la recherche et de l'innovation).

"J'ai une expérience mixte à la fois de président d'université et de chercheur. La recherche et l'innovation sont des sujets que je connais bien", détaille à EducPros Alain Beretz, également président de la Leru (Ligue européenne des universités de recherche) depuis novembre 2013.

"Dans ce contexte, mon profil témoigne d'une connaissance de ces deux milieux. Il y a tellement de compétences, de structures communes entre l'enseignement supérieur et la recherche, qu'il semble aujourd'hui crucial d'avoir une vision stratégique globale, poursuit-il. Mais il n'y a rien d'original à cela, c'est le cas dans la plupart des grands pays."

Alain Beretz quitte l'université de Strasbourg

En prenant son poste Rue Descartes, ce professeur de pharmacologie quitte la tête de l'université de Strasbourg qu'il dirigeait depuis 2008. A cet égard, interrogé sur son bilan à la tête de l'établissement, le nouveau DGRI estime "difficile de citer une ou deux grandes réussites. Qu'il s'agisse de la fusion ou de l'Idex [confirmée en avril 2016] , ce sont les parties émergées d'un iceberg. Ces projets n'auraient pas réussi sans une adhésion de tous les personnels."

Part-il avec des regrets ?  "Sans doute, répond-il. On aurait peut-être pu aller encore plus loin dans les changements pédagogiques, introduire plus d'innovation de rupture dans un système rigide."

Michel Deneken assurera l'interim de l'université de Strasbourg
Alain Beretz démissionnera de son poste de président d'université dès la parution de sa nomination au "Journal Officiel". L'intérim sera alors confié au vice-président, Michel Deneken. Des élections se tiendront à la mi-novembre.
Lire aussi : 
La biographie EducPros d'Alain Beretz

Aurore Abdoul-Maninroudine | Publié le

Vos commentaires (2)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
Macki.

comment allez-vous? j’espère que vous vous portez bien. au faite je suis jeune j'habite au TCHAD je tiens à vous informer que j'ai vraiment lu votre acquisition dans l'enseignement mais j'envisage m'inscrire dans une faculté de la psychologie de l'éducation en France.C'est donc je vous demande de m'orienter et aider afin que je puisse obtenir une prescription .merci

EducPros.

Bonjour Macki, voici un lien qui devrait vous intéresser : http://www.letudiant.fr/etudes/international/venir-etudier-en-france_1/sinscrire-a-luniversite.html. Bonne journée !

Franck Poirier.

En nommant à la tête de la DGRI, le président d'une université dite "de recherche" (Strasbourg) qui plus est président de la "ligue européenne des universités de recherche" est-on sûr, comme l'indique le titre, d'arriver à "une vision globale de la recherche et de l'enseignement supérieur" ? Il ne faudrait pas considérer que la recherche dans l'enseignement supérieur se résume aux travaux des universités improprement nommées "de recherche".