Newsletter

Aux États-Unis, pour 1 dollar par jour, Walmart subventionne les études de ses employés

Hélène Labriet-Gross
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Aux États-Unis, pour 1 dollar par jour, Walmart subventionne les études de ses employés
Les enseignants travailleront avec Walmart pour adapter les cours aux employés et les rendre plus pertinents avec leurs postes. // ©  Roger Kisby / The New York Times / REDUX-REA
REPÉRÉ DANS LA PRESSE AMÉRICAINE. Un dollar par jour pour être diplômé : c’est la promesse du géant Walmart à ses employés. L'employeur prendra en charge les frais de scolarité et l'achat des manuels scolaires, à condition que la formation choisie soit orientée business ou logistique, selon un article publié dans Edsurge.

L'intérêt du géant américain pour la formation de ses employés n'est pas nouveau. Dès 2010, Walmart est l'une des premières grandes entreprises américaines à y investir, en s'associant avec l'American Public University pour proposer une réduction de 15 % sur le prix des cours.

Le nouveau plan annoncé le 30 mai 2018 est beaucoup plus généreux. Les employés de Walmart pourront choisir les enseignements en ligne offerts par trois universités, University of Florida, Brandman University et Bellevue University, afin d'obtenir des diplômes allant du simple certificat à la licence.

Des programmes adaptés aux besoins de l'entreprise

Edsurge précise que Walmart a choisi ces établissements pour leur expérience dans l'enseignement à destination des salariés et pour leur taux de réussite élevé aux examens. Gary Brahm, chancelier de Brandman University, indique que les enseignants travailleront en étroite collaboration avec Walmart pour adapter les cours à ses employés et les rendre plus pertinents avec leurs postes, grâce à des exemples tirés de situations professionnelles réelles.

Pour autant, les employés de Walmart ne bénéficieront pas d'un traitement de faveur : à l'University of Florida, ne seront retenus que les dossiers remplissant des critères d'admission réputés très sélectifs.

Afin d'aider ses employés à réussir leur inscription et à augmenter leurs chances de réussite, Walmart a confié l'administration de cette initiative à Guild Education, une start-up spécialisée dans les formations pour adultes, offrant un soutien personnalisé aux employés souhaitant se lancer dans des études, du choix des cours au suivi tout au long de la scolarité. Ceux-ci sont assistés par des "coachs" qui peuvent répondre à leurs questions par vidéo-conférence, textos, ou téléphone.

Des études subventionnées pour fidéliser les employés

Analysant les raisons qui ont amené Walmart à proposer ces formations, Sean Gallagher, fondateur et directeur du Center for the Future of Higher Education and Talent Strategy [Centre pour le futur de l'enseignement supérieur et la stratégie de recrutement] à Northeasterm University, y voit une réponse nécessaire à une concurrence à l'embauche féroce.

Avec un taux de chômage bas (3,8 %), le turn-over dans les entreprises est relativement élevé : offrir à ses employés de leur payer des études est un bon moyen de les fidéliser. De grandes entreprises, comme Starbucks, Chipotle ou Pizza Hut, proposent déjà des programmes de formation similaires à leurs employés. Guild Education précise que le soutien apporté aux employés durant leur formation multiplie par deux les chances de rétention.

Toutefois, Sean Gallagher rappelle que le taux de participation aux programmes d'études sponsorisés par les entreprises reste très bas, autour de 5 %. Pour Walmart, qui emploie plus d'1.4 million d'employés, ce nouveau programme pourrait faire une différence pour 70.000 d'entre eux, un chiffre non négligeable.

L'article d'Edsurge (en anglais)


Hélène Labriet-Gross | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires