Newsletter

En rachetant Flipgrid, Microsoft espère concurrencer Google dans les écoles

Hélène Labriet-Gross
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Flipgrid, la plate-forme éducative aux 20 millions d'utilisateurs aux États-Unis, vient d'être rachetée par Microsoft.
Flipgrid, la plate-forme éducative aux 20 millions d'utilisateurs aux États-Unis, vient d'être rachetée par Microsoft. // ©  © Flipgrid
REPÉRÉ DANS LA PRESSE AMÉRICAINE. Lancée en 2015, la plate-forme éducative Flipgrid vient de tomber dans l'escarcelle de Microsoft pour un montant encore confidentiel. Un article paru sur Business Insider y voit un effort du géant américain pour renforcer sa présence dans les EdTech et ainsi faire de l'ombre à l’hémégonique Google. 

Avec ses 20 millions d'utilisateurs, Flipgrid s'est rapidement fait une place de choix dans les écoles. En 2017, la plate-forme a ainsi enregistré une croissance de plus de 800 %.

Indépendance maintenue

À mi-chemin entre un réseau social et un site où poster ses devoirs, Flipgrid permet à un enseignant de poser une question à laquelle ses étudiants peuvent répondre en postant de petites vidéos. Le reste de la classe peut les voir, tout comme d’autres fichiers que l’on peut leur rattacher.

Business Insider souligne que Flipgrid continuera d'opérer de manière indépendante : pas de gros changements donc en perspective sur la plate-forme, qui continuera d'être intégrée dans Google Classroom, ainsi que dans Office 365. En revanche, Flipgrid sera désormais gratuit pour les écoles, qui devaient jusqu’à présent s'acquitter de 1.000 dollars par an par établissement pour pouvoir l'utiliser.

Gratuité de l’accès

Selon Joey Taralson, vice-président chargé de l'engagement des utilisateurs à Flipgrid, la perspective de la gratuité de l'accès à la plate-forme gratuit a largement fait peser la balance en faveur de la proposition de Microsoft. De son côté, le géant américain justifie cette acquisition comme incontournable, après avoir constaté la popularité de l'application dans les écoles, et notamment au vu des effets bénéfiques sur la participation des élèves en classe.

Pour Joey Taralson, Flipgrid permet aux étudiants les plus timides de s'exprimer, et de partager, entre autres, des astuces de maths avec leurs classes en vidéo. Dans une école d'un quartier défavorisé, un enseignant a demandé aux parents de ses élèves de poster des vidéos pour les encourager.

Effets collatéraux positifs

Autant d'aspects bénéfiques et pédagogiques soulignés par Microsoft pour motiver ce rachat, tout en insistant sur l'indépendance qui sera laissée à l'application. Flipgrid ne sera pas utilisée comme un moyen de forcer les étudiants à utiliser Windows ou Office.

Le but officiel de Microsoft ? Rendre l'apprentissage plus ludique pour les étudiants. L'entreprise n'exclut toutefois pas des effets collatéraux positifs, comme une utilisation accrue de ses autres produits, ce qui avait été le cas en 2016, avec le lancement de la version spéciale écoles de Minecraft.

L'article de Business Insider (en anglais)


Hélène Labriet-Gross | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires