Newsletter

Benoît Roig élu à la tête de l'université de Nîmes (Unîmes)

Guillaume Mollaret
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Le site Hoche est le dernier-né des campus de l'université de Nîmes. Il a ouvert en 2013 dans les locaux de l'ancien CHU.
Benoît Roig prend la présidence de l'université de Nîmes. // ©  Unîmes
L'élection du nouveau président de l'université de Nîmes fait suite à la démission d'Emmanuel Roux, nommé à la Cour des comptes en janvier 2019. Son mandat court jusqu'au 29 novembre 2020.
Benoît Roig, président de l'université de Nîmes // © université de Nîmes

Benoît Roig a été élu, mardi 22 janvier, président de l'université de Nîmes. Il succède à Emmanuel Roux, nommé le 7 janvier à la Cour des comptes.
À la présidence de l’université gardoise, qui compte 4.500 étudiants, l’enseignant-chercheur entend poursuivre le développement de filières professionnalisantes, dans un établissement où plus de 50 % des étudiants sont boursiers.

“Nous devons nous ancrer davantage territorialement, notamment au niveau de la Région Occitanie pour faire rayonner nos formations et notre recherche. Il faut que nous soyons encore plus connus, y compris sur nos terres”, souligne le nouveau président.

L’un des défis de Benoît Roig sera également de faire émerger une vie de campus dans une ville où l'université, créée en 2007, reste jeune. L’université doit inaugurer prochainement de nouveaux bâtiments dans le quartier Hoche.

Lire aussi : Emmanuel Roux : "S'inscrire à l'université de Nîmes est devenu un réflexe dans le Gard"

Titulaire d’un DEA de l’université de Montpellier, Benoît Roig obtient un doctorat en chimie de l’environnement à l’IMT Mines-Alès, et restera enseignant dans cette établissement jusqu’en 2010. Devenu professeur des universités, il intègre l’École des hautes études en santé publique à Rennes, où il dirige l’unité biodiagnostique, avant de rejoindre l’université de Nîmes en 2013.

Spécialisé en sciences du risque, il y est nommé vice-président “Recherche et Valorisation” en 2014. Depuis juin 2016, il préside la fondation partenariale I2ML (Institut méditerranéen des métiers de la longévité). En parallèle, il est le responsable de l’équipe d’accueil Chrome (détection, évaluation, gestion de risques chroniques et émergents). Spécialiste de la chimie de l’environnement et de la santé publique, Benoît Roig publie régulièrement sur son domaine d’études.

Lire aussi : la biographie EducPros de Benoît Roig.


Guillaume Mollaret | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires