Newsletter

Bernard Saint-Girons (PRES Université Paris-Est) : "Nous ne sommes pas organisés selon un modèle fusionnel, mais confédéral"

Propos recueillis par Camille Stromboni
Publié le
Envoyer cet article à un ami
A quoi servent les PRES (pôles de recherche et d'enseignement supérieur) ? Quelles actions mènent-ils concrètement au quotidien ? Comment fonctionnent-ils ? La réponse varie fortement d’un pôle à l’autre. Nous avons donc choisi de lancer cette année sur Educpros un « tour de France des PRES ». Première étape à l’Université Paris-Est, l’un des pôles les plus anciens, créé en 2007. Arrivé à sa présidence en avril 2010, Bernard Saint-Girons explique la stratégie de ce rassemblement d’établissements de l’Est parisien.

Qu’est-ce qui fait la particularité du PRES Université Paris-Est ?

"Le PRES Université Paris-Est est clairement nommé dans la signature des publications des chercheurs et enseignants-chercheurs"

« Né en 2007 , notre pôle a pour première caractéristique d’être une plateforme de collaboration entre universités et écoles . Seconde caractéristique : la présence d’un laboratoire parmi nos membres fondateurs montre que la recherche est un élément majeur de  rapprochement d’institutions de statuts divers. C’est d'ailleurs un critère déterminant d’admission des futurs membres. Cela explique aussi que le PRES Université Paris-Est soit clairement nommé dans la signature des publications des chercheurs et enseignants-chercheurs. »

Sa vocation est-elle d’aboutir à une fusion des établissements ?

"Il ne s’agit pas d’un dédoublement ou d’une couche institutionnelle supplémentaire ajoutée à celle des établissements"

« Pas du tout. Nous ne sommes pas organisés selon un modèle fusionnel, mais confédéral. Université Paris-Est dispose ainsi de certaines compétences à part entière, qui lui ont été déléguées par ses membres. Mais il ne s’agit pas d’un dédoublement ou d’une couche institutionnelle supplémentaire ajoutée à celle des établissements. Nous sommes responsables de certaines fonctions, pour lesquelles les établissements seraient moins efficaces s’ils les exerçaient seuls.

Nous souhaitons continuer dans cette logique confédérale par le transfert de compétences au PRES partout où cela a un sens, c’est-à-dire où cela apporte une valeur ajoutée. »

Quelle est la principale mission mise en commun aujourd’hui par les établissements au sein du PRES Université Paris-Est ?  

"L’organisation des écoles doctorales a été repensée pour aboutir à la mise en place de 6 écoles [au lieu de 9]"

« La fonction doctorale est au centre des missions du PRES. Ses membres lui ont en effet délégué cette responsabilité. Il s’agit d’un pilotage à la fois administratif et politique. L’organisation des écoles doctorales a ainsi été repensée pour aboutir, en 2009, à la mise en place de 6 écoles [au lieu de 9 auparavant], dont la caractéristique est la pluridisciplinarité.

Le doctorant est ainsi suivi tout au long de son  parcours : de l’admission, avec un socle de critères communs à l’entrée, à la durée de la thèse (3 ans), sans oublier les conditions de son prolongement et  de son financement, jusqu’à l’organisation de la soutenance et la délivrance du titre de docteur. Nous avons également développé une  politique commune de  formation et de professionnalisation des doctorants. A ce titre, nous sommes responsables de l’organisation des Doctoriales® et de la mise en place du dispositif de "doctorat conseil".

"Le coût de la gestion du doctorat représente pour le pôle 2 millions d'euros par an"

Enfin, outre la totalité de la compétence doctorale, le pôle est en charge, depuis le 1er janvier 2010, de l’organisation et de la délivrance des HDR [habilitation à diriger des recherches]. Cela va de l’examen préalable des titres et travaux requis à la délivrance de l’habilitation. »

Quel est votre budget sur cette fonction ?

« Quatre personnes assurent l’administration du doctorat au PRES . Le coût de la gestion du doctorat (administration, Doctoriales®, professeurs invités, bourses, mobilité sortante, etc…) représente pour le pôle 2 millions d’euros par an (hors rémunération des doctorants). Nous dépensons ainsi environ 1500 euros par doctorant et par an. »

Comment s’organise la gouvernance du PRES Université Paris-Est ?

« A la tête du pôle se trouve le président élu par le conseil d’administration au sein duquel siègent les représentants des établissements fondateurs et associés d’Université Paris-Est. Le bureau du conseil scientifique est lui composé des vice-présidents/directeurs Recherche des établissements fondateurs et du vice-président Recherche du pôle. Le conseil scientifique dans sa formation plénière compte aussi des représentants d’organismes de recherche extérieurs au pôle et d’universités étrangères.

"Nous avons un rôle central d’impulsion et de coordination sur l'Opé Campus. Le pôle gèrera directement une partie des 50 millions d’euros"

Le PRES dispose d’une vingtaine de collaborateurs permanents. D’autres collègues participent de manière ponctuelle aux missions du pôle. Nos collaborateurs et nos activités sont sur les deux sites, la Cité Descartes et Créteil. »

Quel est le rôle d’Université Paris-Est dans l’Opération Campus ?

« Nous avons une fonction d’ensemblier pour un certain nombre de projets, dont le plan Campus, initié et porté par le PRES, signataire de la convention avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Nous avons sur cette opération un rôle central d’impulsion et de coordination. Le pôle gèrera directement une partie des 50 millions d’euros, et déléguera certaines sommes, par exemple pour les partenariats publics-privés (PPP) aux services de l’université Paris-Est Marne-la-Vallée .

Cette mission est stratégique au regard des enjeux du plan campus lui-même, mais aussi de la cohérence requise avec les opérations prévues au Contrat de projet Etat-Région dont l’actualisation est en cours de discussion entre l’Etat et la Région. »

Et concernant le Grand emprunt ?

« Le PRES est initiateur et fédérateur des projets dans le cadre du Grand emprunt. Il est le porteur naturel des réponses aux appels d’offres, conçues dans une approche transversale.

"Le PRES a vocation à être le lieu de gouvernance ultérieure du Grand emprunt, car nous ne souhaitons pas la création d’une structure supplémentaire"

Il revient au pôle de faire en sorte que cette condition soit remplie en favorisant les partenariats. Sans nous substituer aux directeurs de laboratoire, il s’agit de faire travailler ensemble tous les acteurs pour qu’il n’y ait pas une juxtaposition des projets mais un ensemble cohérent articulé autour de deux des trois pôles thématiques prioritaires d’Université Paris-Est : ville, environnement et leurs ingénieries d’une part, santé et société d’autre part.

Second point : l’accent sur la valorisation industrielle. Il appartient au PRES – adossé au pôle de compétitivité Advancity - de favoriser les partenariats avec les entreprises, afin que la recherche s’implique davantage dans des investissements privés.

"Jusqu’à maintenant, il n’y avait pas de responsable identifié au sein du PRES sur le volet formation, car nous avions d'autres dossiers prioritaires"

Enfin, comme pour l’Opération Campus, le PRES a vocation à être le lieu de gouvernance ultérieure du Grand emprunt , car nous ne souhaitons pas la création d’une structure supplémentaire. »

Le volet formation, qui touche plus directement les étudiants, n’est-il pas le grand oublié de ces nombreuses mutualisations ?

« En effet pour l’instant, nous nous sommes délibérément cantonnés à un certain nombre de missions. Au niveau des formations, à l’exception de celles relevant du doctorat, nous sommes plutôt dans une logique de subsidiarité. Nous touchons peu au niveau licence, hormis sous l’angle de la mobilité internationale (programme Erasmus Mundus) et des garanties d’accès à la documentation ; nous avons un œil  aussi sur le niveau master car il s’agit du vivier du doctorat, notamment au moment de l’organisation chaque année du Forum Descartes .

"Notre objectif est d’aboutir à une carte des formations rationalisée"

Jusqu’à maintenant d’ailleurs, il n’y avait pas de responsable identifié au sein du PRES sur ce volet, car nous avions d’autres dossiers prioritaires. A la rentrée 2010, nous allons désigner un vice-président Formation qui aura  pour mission, sans se substituer aux établissements membres, de travailler sur deux axes : développer les formations transversales, par exemple avec des masters cohabilités, et travailler à une meilleure identification des parcours de formation technologique et des passerelles de réorientation ou poursuite d’études en licence.

Quant à la carte des formations, nous allons faire un diagnostic de la situation et tirer partie de ce que les deux universités appartiennent désormais à la même vague contractuelle. Notre objectif est d’aboutir à une carte des formations rationalisée, ce qui garantira l’interdisciplinarité et un éventail plus large des formations proposées ».

Comment les étudiants - et futurs étudiants - peuvent-ils identifier le PRES Université Paris-Est ?

« Tout d’abord avec le nom « Paris-Est », intégré à celui des deux universités fondatrices. Nous avons également le projet de mettre en place une carte étudiante unique. Enfin, dans la feuille de route du futur vice-président Formation du pôle, figurent le développement et la coordination des initiatives en matière d’information et d’orientation pour les lycéens. Le PRES Université Paris-Est est d’ailleurs déjà présent aux journées de rentrée des universités. L’enjeu étant de populariser le pôle, des initiatives importantes seront prises rapidement en ce sens. »

FICHE D'IDENTITE du PRES Université Paris-Est

Logo-PRES-Universite-Paris-Est45 000 étudiants
1400 doctorants
1600 enseignants-chercheurs et chercheurs

Les membres du PRES :

- les fondateurs : Ecole des Ponts ParisTech , ESIEE Paris , Laboratoire central des ponts et chaussées , UPEC (Université Paris-Est Créteil Val de Marne), UPEMLV (Université Paris-Est Marne-la-Vallée), Ecole nationale vétérinaire d’Alfort .

- les associés : Centre scientifique et technique du bâtiment ; Ecole d’ingénieurs de la ville de Paris ; Ecole nationale supérieure d’architecture de la ville et des territoires à Marne-la-vallée ; Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville ; Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris-Malaquais ; Ecole spéciale des travaux publics ; Institut géographique national – Ecole nationale des sciences géographiques ; Institut national de l’audiovisuel ; Institut national de recherche sur les transports et leur sécurité ; Pôle de compétitivité Advancity Ville & Mobilité durables ; ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation de l'environnement et du travail).

Date de création du PRES : décret publié au JO le 22 mars 2007
Statut : EPCS (Etablissement public de coopération scientifique)
Président : Bernard Saint-Girons

Dotation dans le cadre du plan Campus : 50 millions d’euros (labellisé "Campus prometteur ")

Site internet : www.univ-paris-est.fr


Propos recueillis par Camille Stromboni | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires