Bizutage à Dauphine : les témoignages d’étudiants sur l’association Japad


Publié le
Envoyer cet article à un ami

Selon l'AFP, la police judiciaire de Paris a été chargée de l'enquête sur le violent bizutage subi par un étudiant de Dauphine. L'étudiant de première année avait porté plainte à Asnières dans sa commune de résidence le 26 octobre 2011.

Le président de Paris-Dauphine a rendu publique le week-end dernier l’affaire de bizutage d’un étudiant de première année par l’association Japad qui lui avait gravé son nom dans le dos. Samedi 5 novembre 2011, un communiqué annonçait que l’université se constituait partie civile aux côtés de l’étudiant.

Le local de la Japad a par ailleurs été fermé et l'association radiée de l'université. Un conseil de discipline doit traduire l’auteur des faits et trois membres du bureau de la Japad dans un délai réglementaire de 15 jours minimum.

Retrouvez sur letudiant.fr les témoignages d’étudiants sur l’association qui organisait jusqu’alors le gala de Dauphine, son week-end de désintégration (WED) des masters ou encore sa semaine de ski-études...

En savoir plus
Lire le billet de Claude Lelièvre sur la récurrence et les causes profondes du buizutage : "Du bizutage, des grandes écoles et de l'élite"


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires