Newsletter

Budget 2017 : les députés amputent l'enseignement supérieur et la recherche de 68 millions d'euros

Aurore Abdoul-Maninroudine
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Assemblée nationale
Le PLF 2017 a été adopté en première lecture par l'Assemblée nationale mardi 22 novembre 2017. // ©  Flickr / tamadhanaval
L'Assemblée nationale a adopté le projet de loi de finances 2017 en première lecture, mardi 22 novembre 2016. L'enseignement supérieur et la recherche perdent 68 millions d'euros par rapport au projet initial en raison, notamment, de la révision à la baisse des prévisions de dépense de l'Arpe.

À la suite d'un amendement déposé par le gouvernement, le budget de la Mires (Mission interministérielle recherche et enseignement supérieur) tel qu'adopté par l'Assemblée nationale, mardi 22 novembre 2016, diminue de 68 millions d'euros par rapport au projet de loi de finances initial.

Autrement dit, le budget du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, qui devait être augmenté de 850 millions d'euros par rapport à 2016, ne l'est plus que de 784 millions d'euros. 100 millions d'euros ont été prévus pour compenser les hausses d'effectifs étudiants.

Le programme "vie étudiante" est le plus affecté avec une baisse des crédits de 34 millions d'euros, une coupe justifiée par le gouvernement par "la révision à la baisse des prévisions de dépense de l'Arpe (aide à la recherche du premier emploi)". En septembre 2016, seuls 10 % des jeunes diplômés pouvant y prétendre en avaient fait la demande.

Le programme 150 "formations supérieures et recherche universitaire" perd également 2 millions d'euros. Un rabot cette fois-ci justifié par "la révision à la baisse des cotisations en faveur des jeunes entreprises universitaires".

L'enseignement supérieur et la recherche font partie des trois secteurs définis comme "prioritaires" dans le document de présentation du projet de loi de finances 2017, avec l'emploi et la "défense, police, gendarmerie et justice".

Dans son amendement, le gouvernement ne donne aucune explication à l'amputation du budget du programme "recherche spatiale" de 12 millions d'euros.

Voici le détails des crédits de paiement des programmes de la Mires : 

  PLF 2017 déposé
à l'AN
(en millions d'euros)
PLF 2017 adopté par l'AN
(en millions d'euros)
Évolution
(en millions d'euros)
Mires 27.017  26.949  – 68
Les quatre programmes gérés par le ministère chargé de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
Formations supérieures et recherche
universitaire
13.228 13.226 – 2
Vie étudiante 2.722 2.688 – 34
Recherches scientifiques et technologiques
pluridisciplinaires
6.423 6.423 0
Recherche spatiale 1.478 1.466 – 12
Autres programmes de la Mires                                                                                                     
Recherche dans les domaines de l'énergie,
du développement et de la mobilité durables
1.724 1.713 – 11
Recherche et enseignement supérieur en
matière économique et industrielle
800 795 – 5
Recherche duale 180 180 0
Recherche culturelle et culture scientifique 120 117 – 3
Enseignement supérieur et recherche agricoles  341 340 – 1

Aurore Abdoul-Maninroudine | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires

Les annuaires du sup

Newsletters gratuites

Soyez informés de l'actualité de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Abonnez-vous gratuitement

Je m'abonne