Newsletter

Campus Condorcet : Valérie Pécresse, la mère Noël et un étudiant en caleçon


Publié le
Envoyer cet article à un ami

La conférence de presse du 3 juin 2010 avait un peu des allures de veillée de Noël : tous les partenaires territoriaux du Campus Condorcet attendaient le discours de la ministre et son lot de «bonnes nouvelles». De sa hotte, Valérie Pécresse a donc sorti 40 millions d’euros «pour l’achat des 10 hectares de terrain » nécessaire à la construction du Campus à Aubervilliers, dans le nord de Paris. Il s’agit plus précisément du déblocage, dès 2011, des intérêts de la dotation en capital du projet qui seront utilisés pour l’achat du foncier.

450 millions de dotation en capital
La ministre a par ailleurs défendu le choix du gouvernement d’une dotation de capital du projet de 450 millions d’€, des critiques ayant été faîtes sur l’aspect non consomptible de cette somme. « Dans le cadre de ce partenariat public-privé, le gouvernement souhaite que, la maintenance soit prise en charge par le constructeur pendant 25 ans », a indiqué Valérie Pécresse. « On a trop souvent construit, notamment en Seine-Saint-Denis, sans se soucier de cette question de la maintenance, particulièrement importante en ce qui concerne ce projet qui comprend une bibliothèque numérique. »

Cité des humanités et sciences sociales
Le projet de campus Condorcet , d’un budget global de 600 millions d’euros, est celui d’une cité des humanités et sciences sociales à dimension internationale. Il réunit huit établissements et organismes : l’Ecole nationale des chartes, l’Ecole pratique des hautes études, l’Ecole des hautes études en sciences sociales, les universités Paris 1 Panthéon Sorbonne, Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, Paris 13 Nord, l’INED et le CNRS. A terme, le Campus devrait accueillir 15 500 étudiants, chercheurs et enseignants.

Etudes en cours
D’ores et déjà, des travaux ont commencé pour la Maison des sciences de l’homme de Paris qui va rejoindre la Fondation du Campus Condorcet comme Membre fondateur.  L’adhésion de la MSH devrait avoir pour conséquence l’arrivée de sa bibliothèque, riche de 20 000 volumes.
La ministre a donné rendez-vous aux partenaires à l’automne pour la signature d’une convention définitive de financement. « Nous allons poursuivre les études engagées pour signer les premiers contrats en 2013 et envisageons les premières constructions dans les années suivantes » a  d’autre part indiqué le président de la fondation, Jean-Claude Waquet , à l’issue de la conférence de presse.


L’UNEF en caleçon
Les étudiants devront encore attendre un peu pour leur cadeau de Noel. La conférence de presse a été perturbée par un strip-tease d’un étudiant de l’UNEF revendiquant l’application du dixième mois de bourse pour tous. Valérie Pécresse a indiqué qu’une discussion était en cours à ce sujet avec la CPU sur la définition d’un cahier des charges.


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires