Classement 2022 de la réussite en master par université et par discipline

Isabelle Fagotat
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Classement 2022 de la réussite en master par université et par discipline
L'université de Besançon membre de la Comue Franche-Comté arrivée en tête de notre classement de la réussite en master. // ©  David CESBRON/REA
La Comue université Bourgogne-Franche-Comté arrive en tête du classement 2022 des meilleures universités pour la réussite en master. Elle est suivie de l’université de La Rochelle et de l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Découvrez les 69 universités classées dans notre tableau dynamique et utilisez les filtres pour trier par critère.

Parmi les 69 universités du classement 2022 de la réussite en master, c’est la Comue (communauté d’universités et établissements) université Bourgogne Franche-Comté qui arrive en tête. Elle affiche un taux de réussite en deux ans de 82,7% (et une valeur ajoutée de 18,9 points) et un taux de passage en M2 de 79,9% (pour une valeur ajoutée de 6,6 points).

Avec un taux de réussite en deux ans de 81%, l’université de La Rochelle se place en deuxième position, suivie de l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (80,8%). "Dans ces petites universités, il y a à la fois un encadrement assez resserré et de très bons liens entre les professeurs et les étudiants. Mais il faut aussi regarder si le degré de sélection est le même que dans les plus grandes universités : quels sont les profils des étudiants ? Ces étudiants viennent-ils d'autres établissements ou du même établissement ?", souligne François Germinet, président de la commission formation et insertion professionnelle de France Universités.

Selon lui, "il est intéressant d’analyser les taux de succès pour voir s’il y a une bonne adéquation entre les profils des étudiants et les attendus du master. Cela permet de voir si une formation rencontre son public. Quant au taux de passage en M2, il permet de vérifier que les étudiants suivent bien le cursus".

Ces taux de réussite varient selon les domaines de formation. Sept étudiants sur dix obtiennent leur master en deux ans dans des formations d'économie, de gestion, ainsi qu'en sciences et santé. Cette proportion diminue chez les étudiants inscrits en droit et sciences politiques, où ils sont 55% à obtenir leur diplôme sans redoubler. C'est dans le domaine des arts, des lettres, des langues et SHS (sciences humaines et sociales) que le taux est le plus faible. Ils sont un peu moins d'un étudiant sur deux à réussir en deux ans.

Ces différences de succès sont aussi liées au fait que certains domaines de formation offrent plus de voies de formation alternatives à l'issue d'un master 1. Ainsi, les étudiants en sciences et santé sont plus nombreux à se diriger ensuite vers une école d'ingénieurs ou l'ENS. Tout comme les étudiants en économie, AES, droit ou sciences politiques qui intègrent une école de commerce. En changeant de formation, ils ne sont donc plus pris en compte dans les statistiques, ce qui permet d'augmenter légèrement le taux de réussite.

Classement 2022 de la réussite en licence : comment les universités font progresser leurs étudiants ?

Les meilleures universités de France en 2022 pour la réussite en master

L’impact de la sélection en master 1 sur la réussite

La mise en place de la réforme de l'entrée en master a eu une conséquence évidente : baisser le taux de poursuite d'étude en master après une licence. S'ils étaient 72% des étudiants diplômés d'une licence à poursuivre en master en 2016, ils ne sont plus que 66% une fois la réforme entrée en vigueur. D'ailleurs, c'est en psychologie que la baisse est la plus importante : –23 points entre 2016 et 2018.

Et là où la poursuite d'étude baisse, les résultats s'améliorent. C'est le cas notamment de la psychologie où le taux de passage en master 2 augmente de 21 points en un an. Quant au taux de réussite en deux ans, il augmente de 18 points. A l'inverse, dans les masters en droit et sciences politiques, domaine où la réforme n'a été appliquée qu'un an plus tard, les taux de passage de master 1 à master 2, et de réussite restent stables. Sélectionner dès l'entrée en master permet donc d'avoir de meilleurs résultats par la suite. Entre la cohorte de 2016 et celle de 2018, le taux de passage en master 2 a ainsi augmenté de 5 points.

"Du fait de la sélection en master 1, on observe des taux de passage de M1 à M2 élevés. Pour sélectionner un étudiant en M1, on étudie l’adéquation de son parcours et les attendus de la formation. Si, par exemple, il postule en master finance, qu’il a validé une licence d’économie avec de bons résultats en gestion, management et comptabilité mais de mauvaises notes en modélisation mathématique et finance, sa candidature ne sera pas retenue", explique François Germinet.

A moins qu'il n'y ait eu une erreur de casting au départ, un étudiant de M1 et censé finir son master. (F. Germinet)

En contrepartie, l’étudiant est quasiment assuré de finir son master. "À moins qu’il n’y ait eu une erreur de casting au départ, un étudiant de M1 est censé finir son master pour peu qu’il réussisse ses examens. Il peut le faire éventuellement en trois ans au lieu de deux mais la norme, c’est deux ans", poursuit François Germinet. "Après, pour réussir, il faut évidemment travailler, être assidu aux cours, être passionné, avoir choisi son master en fonction du métier que l'on veut exercer. La motivation, la passion jouent pour beaucoup."

Master : "Sur les 3.000 places créées, au moins un tiers dédiées au droit" (A-S. Barthez)

Des variations dans le classement des masters selon les critères

Il est possible de moduler les résultats du classement en fonction d’un des quatre critères : réussite en master, passage en M2, valeur ajoutée pour le taux de passage et pour la réussite. Pour cela, il suffit de cliquer sur le nom de la variable. Par exemple, pour le passage en M2, c’est l’université de La Rochelle qui arrive en tête avec un taux de 86,1%, suivie de l’université de Toulon (85,7%) et de l’université du littoral Côte d’Opale (85,7% également).

L’université de Nîmes qui se place en 5e position du classement général est quant à elle en tête pour la valeur ajoutée pour la réussite en master en deux ans (21,5 points) et pour le taux de passage en M2 (13,5 points). Elle dépasse largement les estimations du ministère.

L’université de Tours et l’université Le Havre Normandie se situent dans la moyenne du classement 2022 des masters. Elles occupent respectivement les 34ème et 35ème rangs et affichent des taux de réussite en 2 ans autour de 64%. En revanche, leur taux de passage en M2 de plus de 83% figure parmi les meilleurs.

Rang Nom établissement Taux de réussite en 2 ans (en %) Valeur ajoutée (en points) Taux de passage en M2 (en %) Valeur ajoutée sur le taux de passage en M2
1 Comue U Bourgogne-Franche-Comté 82,7 18,9 79,9 6,6
2 Université La Rochelle 81,0 13,7 86,1 9,1
3 Université Versailles Saint Quentin en Yvelines 80,8 15,6 77,9 1,8
4 Université Corse 77,3 14,6 84,1 9,6
5 Université Nîmes 76,8 21,5 84,4 13,5
6 Université Gustave Eiffel 73,7 10,7 80,7 4,6
7 Université Chambéry 73,1 7,2 82,4 5,1
8 Université Saint Etienne 73,1 9,8 83,6 8,2
9 "Université Polytechnique Des Hauts De France" 72,8 8,5 39,8 –35,7
10 Université Angers 72,5 6,8 79,9 2,9

Méthodologie
Pour établir ce palmarès, nous avons utilisé les données du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. L'Etudiant a d'abord analysé la réussite en master à deux ans. Autrement dit, le classement rend compte des étudiants qui ont réussi leur master en deux ans, donc sans avoir redoublé. L'analyse concerne les étudiants inscrits pour la première fois en master 1 en 2018, et qui n'ont pas changé de discipline entre temps. Ce sont donc des étudiants qui ont été diplômés en 2020.
Le palmarès comporte aussi le taux de passage en master 2. Cette fois-ci, il concerne les étudiants qui se sont inscrits pour la première fois en master 1 en 2019 et qui sont donc les diplômés de 2021.
Ce classement est donc une photographie de l'année 2020. Il constate combien d'étudiants, à l'été 2020, ont obtenu leur master 2, et combien ont réussi à passer en master 2.
Mais ce n'est pas tout, puisque nous affichons aussi la valeur ajoutée sur la réussite en deux ans. La valeur ajoutée sur le taux de réussite en deux ans correspond à la capacité de l'université à faire progresser ses étudiants. Pour résumer, le ministère de l'Enseignement supérieur estime pour chaque établissement le taux de réussite qu'il devrait atteindre en fonction du profil social de ses effectifs (âge, genre, formation suivie précédemment…). La valeur ajoutée correspond à la différence entre le taux simulé par le Mesri, et celui finalement observé en réalité. Si la valeur ajoutée est positive, alors cela signifie que l'établissement a la capacité à faire réussir plus d'étudiants que ce qu'espérait le ministère. Et inversement que cette capacité est réduite, si la valeur ajoutée est négative.
Nous affichons aussi la valeur ajoutée sur le taux de passage en master 2. Cet indicateur vous permettra donc aussi de savoir si l'université a fait passer plus d'étudiants en master 2 que ce qu'espérait le Mesri.
Pour refaire le classement en fonction du critère qui vous intéresse le plus : réussite à deux ans, passage en M2 ou valeur ajoutée, n'hésitez pas à cliquer dans les tableaux sur le nom du critère pour trier selon le critère qui vous importe le plus.


Isabelle Fagotat | Publié le