Newsletter

Classements QS 2016 par disciplines : la France toujours forte en maths

Baptiste Legout
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Modèle de Galton-Watson - Centre de mathématiques appliquees de l'Ecole polytechnique © Philippe Lavialle  - Ecole polytechnique
Neuf écoles et universités apparaissent dans le classement "mathématiques" du QS 2016. Première d'entre elles : Polytechnique, à la 18e place. // ©  Jérémy Barande - Ecole polytechnique
Après son classement général publié en septembre 2015, l’organisme QS dévoile le 22 mars 2016 les résultats de ses palmarès thématiques. La France est représentée dans 37 catégories sur 42.

C’est en mathématique que les formations tricolores s’illustrent le plus, avec neuf établissements présents dans le top 200 de cette discipline. L'École polytechnique (18e) y est suivie de près par l’ENS Ulm (27e) et l’UPMC (université Pierre-et-Marie-Curie) (47e). Ces écoles et universités se retrouvent également bien classées dans le palmarès "physique et astronomie". QS rend public le 22 mars 2016 la déclinaison par discipline de son classement général des universités mondiales.

Au-delà de ces bons résultats généraux dans les champs scientifiques, d’autres institutions tirent leur épingle du jeu. L’école d’ingénieurs AgroParisTech est ainsi classée 5e mondiale en agriculture. De son côté, Sciences po Paris décroche la 4e place en politique, tout en étant présent dans le top 50 de trois classements thématiques.

Les universités Paris 1-Panthéon-Sorbonne et Paris 4-Paris-Sorbonne font mieux, avec cinq citations chacune. La première brille tout particulièrement en archéologie (12e) et la seconde en langues modernes (11e).

Considéré par le QS comme une des meilleures formations en commerce et management, l’INSEAD décroche la 3e place dans ce domaine. Elle devance HEC Paris (14e), l’ESSEC (top 100), l’ESCP Europe (top 150) et l’université Paris 1-Panthéon-Sorbonne (top 150). Des écoles qu’on retrouve également dans la catégorie finance et comptabilité : l’INSEAD y est 22e et HEC 37e.

DES DISCIPLINES OÙ LA FRANCE EST ABSENTE 

Restent plusieurs catégories dans lesquelles l’Hexagone ne parvient pas à placer le moindre établissement dans le top 200. C’est le cas notamment de l’odontologie et des soins infirmiers.

Même difficulté à sortir de la masse pour les 22 écoles d’architecture et les quatre écoles vétérinaires nationales. Indépendantes des universités, elles ont du mal à concurrencer les grands départements étrangers en terme de visibilité.

Enfin, la France n’arrive à placer aucune formation dans les meilleurs établissements dans le champs disciplinaire des sciences de l’éducation.

QS : quelles universités françaises dans les top 50 ?

Université / École Nombre de présence dans un top 50 Meilleure catégorie Rang 2016 dans la meilleure catégorie
AgroParisTech 1 Agriculture et forêt 5
Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris 1 Arts vivants 12
École normale supérieure 3 Philosophie 24
École polytechnique  2 Mathématiques 18
HEC Paris 2 Business & Management  14
INSEAD 2 Business & Management 3
Mines ParisTech 1 Ingénieurs - Géologie 23
Sciences po Paris 3 Sciences politiques 4
Université Claude-Bernard-Lyon 1 1 Ingénieurs - mécanique, aéronautique 40
Université de Bordeaux 1 Archéologie 43
Université Joseph-Fourier-Grenoble 1 1 Sciences de la Terre 46
Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne  5 Archéologie 12
Université Paris-Ouest-Nanterre-la-Défense 1 Archéologie 50
Université Paris-Sorbonne-Paris 4 5 Langues 11
Université Pierre-et-Marie-Curie (UPMC) 1 Mathématiques 47
© QS Quacquarelli Symonds 2004-2016 
La méthodologie de QS
Afin de réaliser ses palmarès, QS s’est appuyé sur des questionnaires adressés aux mondes académique et professionnel, ainsi qu’au volume de publications et de citations dans les revues de recherche. Pour leur palmarès 2015-2016, ce sont plus de 120.000 questionnaires et 28 millions d’articles qui ont été analysés.

Au final, 4.226 universités ont été sélectionnées dans au moins une thématique, pour 2.691 universités classées. À partir de la 51e place, les établissements sont classés à égalité par tranche de 50.

Baptiste Legout | Publié le

Vos commentaires (2)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
Wargo.

Bravo à Paris 1 et Paris 4, pas les plus dotées financièrement pourtant et pas non plus super Comue pour Paris 1 ! .... comme quoi la valeur n'a pas besoin d'artifice ! A part les maths, les LSH sont largement les mieux classées ... où sont les sciences dites dures et/ou la bio qui ramassent pourtant l'essentiel des les crédits.

Sirius.

Bel exploit pour AgroParistech et Sciences Po. A son sujet, c'est une erreur de parler d'une catégorie "Sciences politiques", au pluriel, qui n'existe pas au plan international. L'expression désignait en France, au XIXème siècle, les sciences sociales en général, d'où le nom de ScPo. Sciences Po est classé 4ème en "Science politique", au singulier, qui est l'une des cinq disciplines qui y sont présentes, avec droit, sociologie, économie et histoire.

Les annuaires du sup

Newsletters gratuites

Soyez informés de l'actualité de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Abonnez-vous gratuitement

Je m'abonne