Newsletter

Collège de France : les cours mis en ligne ont trouvé leur public


Publié le
Envoyer cet article à un ami

Ce n’est pas le MIT (Massachusetts Institute of Technology) et ses cours en ligne, mais une réussite de taille à l’échelle de l’Hexagone. Depuis juin 2007, le Collège de France a mis une partie de son enseignement en ligne, afin d’élargir son public actuellement constitué de plus de 100 000 auditeurs. Opération réussie : 2 300 000 heures de cours ont été téléchargées en 2007-2008. Depuis la rentrée 2008, 26 professeurs mettent leurs cours en ligne, en format audio ou vidéo, contre seulement une quinzaine au lancement du dispositif.

Un savoir en ligne recherché

Depuis plus d’un an, les internautes peuvent ainsi télécharger certains cours directement sur le site du Collège . Ils ont également la possibilité de passer par un site spécialisé, comme iTunes ou Podemus, qui permet de s’inscrire gratuitement pour recevoir automatiquement les cours en relation avec les critères de sélection indiqués. Grâce à la bonne audience des fichiers du Collège de France sur iTunes, celui-ci les a recommandés aux internautes sous le label « Coup de cœur ». « Nous ne nous attendions pas à un tel succès », s’est félicitée Marie Chéron, responsable du mécénat et des partenariats médias. « Il existe une véritable attente envers un contenu scientifique de qualité ».

3000 visiteurs uniques en septembre 2008

Et cela continue. En octobre 2008, les cours en ligne du Collège restent les premiers documents téléchargés sur iTunes... dans le secteur de l’enseignement. Sur le site du Collège de France, l’affluence est aussi de rigueur, avec 3000 visiteurs différents par jour, pour le mois – traditionnellement creux pour les étudiants – de septembre 2008. Pour ce seul mois, les internautes ont téléchargé 45 000 heures de cours audio, 10 800 heures de cours en vidéo et 110 000 documents en PDF. Autre signe du succès : une extension du site, dédiée exclusivement au téléchargement, sera lancée mi-décembre 2008. Afin de s’adapter au mieux à la demande des internautes, le Collège de France devrait lancer prochainement une vaste enquête sur le public qui vient télécharger son savoir.

Une version en anglais pour de nouveaux cours en ligne

Le Collège de France a également trouvé ses deux premiers mécènes d’envergure : l’entreprise Total et l’Agence française de développement (AFD). La multinationale va financer une nouvelle chaire sur le développement durable. Outre la logistique (organisation d’un colloque, prise en charge de la venue de professeurs étrangers…), les fonds investis serviront à donner une version en anglais des cours en ligne de cette chaire. « Au Collège de France, l’obligation est faite aux professeurs de donner leurs cours en français. Un traducteur sera donc présent en simultané », explique Marie Chéron.

L’AFD financera quant à elle une chaire sur le savoir et la pauvreté, dont les cours seront également traduit en anglais. Pour une institution qui met en ligne ses cours gratuitement, la recherche de mécènes est primordiale, mais difficile. « Nous respectons notre principe de création inscrit dans nos statuts : offrir gratuitement la connaissance à tous », rappelle Marie Chéron.

Cuisine interne : comment mettre ses cours en ligne

Le Collège de France pourrait potentiellement mettre en ligne les cours de ses 56 chaires : un objectif herculéen pour les personnels de l'institution. « Nous avons l’avantage d’avoir de vrais passionnés », raconte Marie Chéron. Qui sont-ils ? Deux employés du Collège de France gèrent aujourd’hui ce dispositif, à plein temps. Sur la base du volontariat, ils ont été formés pour la mise en ligne qui se fait quotidiennement. « Les professeurs y ont pris goût et demandent de plus en plus aux webmasters de mettre en ligne des documents supplémentaires », souligne Marie Chéron.  

Seules les opérations véritablement techniques ont été confiées à des sous-traitants. La création du site a été confiée à une agence, tandis que pour la captation des vidéos, le Collège fait appel, ponctuellement, à un professionnel.


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires