Colloque de la CPU : comment réformer la licence universitaire ?

Fabienne Guimont
Publié le
Envoyer cet article à un ami
©Sylvie Lecherbonnier
©Sylvie Lecherbonnier
La licence est au menu des présidents d’université. La CPU (Conférence des présidents d’université) a ouvert son colloque annuel le 11 mai 2011 au centre de Congrès de Toulouse. Les deux jours de débats des 12 et 13 mai porteront sur « le cycle licence ». Au programme aussi de la ministre pour 2011.

Valérie Pécresse qui clôturera ces rencontres donnera peut-être le tempo sur lequel elle veut conduire la réforme de la licence universitaire alors que certains estiment irréaliste le calendrier fixé avant l’été 2011. Et des précisions sur cette licence qui devrait ouvrir davantage sur l’emploi. Pour comprendre tous les enjeux des débats, EducPros vous propose les derniers billets de nos blogueurs sur cette réforme.

Sur le blog de Pierre Dubois

Pierre Dubois, ancien directeur de l’OFIPE de l'université de Marne-la-Vallée et blogueur invétéré a publié une douzaine de billets décryptant les conditions de la réforme des licences universitaires.

Observatoires : succès en “L” ?
Les indicateurs de performance des licences : taux de passage de la L1 en L2 et taux de réussite de la licence en trois ans… et leurs limites.

Parcours de 190.000 diplômés 2010
« Les parcours de formation de 190.000 diplômés français 2010 seraient-ils connus ? Hélas, non ! Le colloque de la CPU discutera de taux de succès en licence sans avoir à disposition des données statistiques comparables et récentes ! » regrette Pierre Dubois.

Adapter son parcours disciplinaire
“L’individualisation des parcours de formation en licence est-elle un facteur de démcoratisation” ? ». Réponse dans cette analyse sociologique. Une piste : il existe 2257 licences accessibles en première année.

Licence : cibles de performance
« C’est sur la forte progression du taux de “Licenciés” que la Nation compte pour atteindre l’objectif de 50% de jeunes, titulaires d’un diplôme du supérieur » écrit Pierre Dubois. Il démontre chiffres à l’appui que ce n’est pas gagné et les leviers à disposition des universités.

Quiz. Dialogue sur la licence
Quiz. Dialogue récent entre deux personnalités éminentes de l’enseignement supérieur. L’une est de droite, l’autre de gauche. L’une est une femme, l’autre un homme. Qui sont-elles ?… Vous avez trouvé ?

Licence. Propositions à 3,67 mds €
Pierre Dubois chiffre à 3,67 milliards d’euros les 22 propositions de Gilles Raby , le président de la commission de la licence et de la licence professionnelle.

Licences : données et indicateurs
Données et indicateurs en ligne dans les universités des 3 membres du bureau de la CPU et du vice-président en charge des questions pédagogiques. On ne peut dire que ces 4 universités donnent le bon exemple !

L’offre de licences n’est pas pilotée

Strasbourg et le pilotage de l’offre
Si le pilotage de l’offre de formation n’est pas piloté au niveau national, elle n’est pas non plus pilotée localement dit en substance Pierre Dubois.

Finalités de la licence ?

CPU. “Une ambition : la Licence”

Bevalot et la carte des licences
Le programme et les intervenants du colloque : l’analyse de Pierre Dubois.

La licence de Valérie : non !
Libre opinion sur les prémices de la réforme de la licence universitaire.

Les billets du blog de Michel Lussault

Le mythe de la professionnalisation-1
« L’obsession professionnalisante, telle qu’elle est aujourd’hui exprimée et déclinée à travers les instruments d’excellence de sa réalisation, notamment le fameux stage en entreprise, est peut être le plus beau piège que  nous nous sommes collectivement tendus et dans lequel nous sommes, béats et heureux, tombés », estime le président du PRES de Lyon.

La professionnalisation, pour suite à donner. (Le “mythe” etc.2)
Commentaire aux commentaires à la lumière des universités anglo-saxonnes.

Professionnalisation : (très) brève
Pour répondre à Pierre Dubois...

Professionnalisation — encore! Aujourd’hui : la licence
« Il est impossible d’aborder de front le problème de l’organisation globale du post-bac, tant cela bouscule des positions institutionnelles et sociales et des intérêts symboliques : pour agir, le biais est requis! ».

Un billet du blog de Pierre Mathiot

Professionnalisation : quelle nouvelle licence veut-on ?

La “nouvelle Licence” doit absolument faire attention aux étudiants qui arrivent à l’université. La “nouvelle Licence” n’est pas un Licence professionnelle !
La “nouvelle Licence” doit être absolument et résolument généraliste.

Le cadrage de Pierre Mathiot, directeur de Sciences Po Lille.

A lire aussi :
Plan réussite en licence : un bilan très critique de l'IGAENR...


Lire le programme du colloque de la CPU .

Voir en direct le colloque sur canalC2.


Fabienne Guimont | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires