Contrats d’intérim pour jeunes diplômés

Catherine de Coppet
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Faire évoluer les mentalités en montrant que le manque d’expérience n’est pas une fatalité pour ­trouver un premier emploi. C’est l’ambition de l’opération "Adec­co Expérience", lancée au sein de 50 pays par le groupe international spécialiste de l’inté­rim à destination des jeunes diplômés. Le point avec Interface.

Le concept est simple : ouvrir à des jeunes sans expérience professionnelle des contrats d'intérim d'une durée d'un mois cet été, à des postes répondant à de réels besoins des entreprises.

En France, l'opération se traduit concrètement par six contrats, proposés au sein d'entreprises partenaires du groupe (HP, Safran, Geodis, Haribo, Spir Communication et Valeo). Un volume modeste qui s'explique par la dimension internationale de l'opération, ouverte à une centaine de jeunes au total. "Nous avons sélectionné parmi nos partenaires des entreprises qui souhaitaient vraiment jouer le jeu en proposant des postes en renfort de leurs équipes, avec des missions bien précises, souligne Manuela Guizzo, directrice communication du groupe en France. Ces entreprises sont par ailleurs toutes signataires de nos engagements en faveur de l'emploi des jeunes, à savoir trouver un emploi pour 100.000 jeunes entre 2013 et 2016." Selon Adecco France, 30.000 jeunes auraient d'ores et déjà (re)trouvé un emploi dans le cadre de ces engagements.

Les postes proposés par "Adecco Expérience" ­requièrent majoritairement des compétences de niveau bac + 4/bac + 5 et seront rémunérés de 1.700 à 3.000 euros bruts pour le mois : assistant recrutement, chargé de mission à l'international, acheteur de prestations, assistant DRH, etc. "Ces postes peuvent se changer en oppor­tunités d'embauche une fois le contrat terminé", assure Manuela Guizzo.

Adecco France participe également à l'opération en proposant un septième emploi d'un mois en CDD au poste d'assistant exécutif du président du groupe, Alain Dehaze. Une mission pour le moins originale, rémunérée 7.000 euros bruts pour le mois.

L'ensemble des candidats aux postes proposés seront sélectionnés par Adecco avant de pour­suivre un processus de recrutement classique au sein des entreprises partenaires, en appui avec le groupe d'intérim.

Interface, la lettre des relations écoles-universités-entreprises

Comment optimiser sa récolte de la taxe d’apprentissage  ? Comment améliorer l’insertion professionnelle de ses jeunes diplômés ? De quelle manière établir des partenariats avec des PME ? La réponse est dans Interface, la nouvelle lettre bimensuelle qui facilite les relations entre l’enseignement supérieur et le monde économique.

Lancée par l’Etudiant-EducPros et l’Entreprise, Interface s’adresse aux professionnels des relations écoles-universités-entreprises (directeurs d’établissements, responsables des relations entreprises, BAIP, mais aussi campus managers, recruteurs, RH…).

Dans chaque numéro, huit pages de conseils, d’analyses et de bonnes pratiques mais aussi toute l’actualité du secteur, les manifestations et les nominations qui comptent.

Interface est disponible sur abonnement

Catherine de Coppet | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires