Newsletter

Coût de la vie étudiante : débat gauche-droite sur le logement


Publié le
Envoyer cet article à un ami
Dans l'enquête de l’Unef publiée sur le coût de la rentrée étudiante, le syndicat de gauche pointe une forte hausse des loyers. Des données contestées par le MET et l’UNI.

L’Unef, syndicat étudiant de gauche estime que le loyer à charge de l’étudiant est passé de 293 € à 659 € de 2000 à 2010 et souligne une forte hausse dans le parc locatif privé (+8,1% à Paris et +5,6% en province cette année) », dans son enquête sur le coût de la vie étudiante publiée le 23 août 2010. « Les apprentis statisticiens du syndicat ont, encore une fois, torturé les chiffres pour leur faire dire tout et surtout n’importe quoi ! », écrit Olivier Vial mardi 24 août 2010 sur son blog . Le président de l’UNI, ex-syndicat ayant cédé la place au MET (Mouvement des étudiants) pour devenir un « think-tank de droite sur l'éducation », affirme que « les loyers dans le parc locatif privé ne se sont pas envolés en 2010, au contraire, en s’appuyant sur l’observatoire Clameur « qui n’a constaté qu’une hausse moyenne de 0,6 % des loyers en 2010 ».

MET et ministère s’appuient sur les données de l’Insee

Même condamnation de la part du MET. D’après le syndicat étudiant de droite, l’Unef a publié des « chiffres prophétiques ». Dans son communiqué de presse du 24 août 2010, Rémi Martial, président du MET, précise que selon les chiffres de l’Insee la hausse des loyers est de 1,5% en 2010 par rapport à 2009. Ce sont ces mêmes données qu’utilise le ministère de l’Enseignement supérieur pour estimer l’évolution du loyer étudiant à la rentrée 2010. « Ce chiffre est inapproprié pour le calcul du coût du loyer étudiant parce qu’il prend en compte l’ensemble des résidences principales en location sans tenir compte des spécificités du logement étudiant », commente Claire Guichet, présidente de la FAGE (Fédération des associations générales étudiantes).

La FAGE mène sa propre enquête

C’est la raison pour laquelle la FAGE, qui a également publié le 23 août 2010 son indicateur du coût de la rentrée étudiante, a choisi de mener sa propre enquête sur le coût du logement pour les étudiants. « Nous étudions 5 000 offres de logements de 12 à 25m2 publiées entre le 15 et le 30 juillet, période à laquelle le marché est saturé, en tenant compte de la population étudiante des villes », détaille Clément Soulier, son vice-président en charge des questions sociales et coordonnateur de la partie de l'enquête consacrée au logement. La fédération conclut à une augmentation de 6% des frais liés au logement pour la rentrée étudiante 2010.



| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires