Newsletter

"Dance your Ph.D.", "Cuisine ta thèse"... Ces doctorants qui jouent la carte du fun

Marie-Anne Nourry
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Dance your Ph.D 2013 - ©Cedric Kai Wei Tan
Dance your Ph.D 2013 - ©Cedric Kai Wei Tan

Les finalistes de "Ma thèse en 180 secondes" s'affronteront à Montréal (Canada), le 25 septembre 2014, avec toujours le même objectif : vulgariser leur sujet de recherche. À cette occasion, retour sur d'autres concours moins sérieux mais qui contribuent à valoriser la recherche auprès du grand public.

Originaires de Belgique, de France, du Maroc et du Québec, les 12 finalistes de "Ma thèse en 180 secondes" ont jusqu'au 25 septembre 2014, date de la grande finale internationale à Montréal (Canada), pour peaufiner leur stand-up. Sur la même vague, des compétitions plus récréatives ont commencé à foisonner à travers le monde, initiées par l'américaine "Dance your Ph.D.". Si, en France, la plupart restent confidentielles, elles participent néanmoins à faire connaître la thèse au grand public par le biais des réseaux sociaux, et à initier les doctorants à la communication scientifique. À la clé, une somme d'argent relativement faible (500$ pour "Dance your Ph.D."), un iPad ou quelques gadgets. L'important étant surtout de participer... et de ne pas se prendre au sérieux.

Dance your Ph.D !

Le magazine américain "Science" a lancé le concours "Dance your Ph.D." en 2007. Inspiré des émissions de télécrochet, son principe est simple : les doctorants doivent expliquer leur sujet de thèse en dansant. La meilleure vidéo remporte le challenge.

Le gagnant de l'édition 2013, Cedric Kai Wei Tan, avait chorégraphié une thèse intitulée "Sperm Competition between Brothers and Female Choice". Biologiste d'Oxford, il avait consacré un an à la réalisation de cette vidéo qui met en scène l'accouplement des poulets. Bientôt une édition française ?

Cuisine ta thèse

Le site PhDelirium organise régulièrement des jeux-concours autour de la thèse sur les réseaux sociaux. Le dernier en date, "Cuisine ta thèse", consistait à  photographier un plat illustrant au mieux un sujet de thèse.

Cuisine ta thèse

"Cuisine ta thèse", photo tirée du site PhDelirium.

Les poubelles de la recherche

"Montre-moi ta poubelle : je te dirai quel chercheur tu es…" Telle était l'invitation lancée aux docteurs et doctorants en 2013 par Doc en stock, les incitant ainsi à photographier leur poubelle de laboratoire. L''association a pour mission de mettre en relation les jeunes chercheurs et le public par des actions de médiation scientifique centrées sur les coulisses de la recherche.

Les poubelles de la recherche

"Invocation par Dr. Chaman de déchets révoqués, prêts à être incinérés" - Coralie Metton et Louis Lantier.
Photo tirée du site Les poubelles de la recherche.

Aller plus loin
Autre espace de décompression pour les doctorants, les tumblr se multiplient :
- Ciel mon doctorat : tumblr ouvert aux doctorants.
- Lol my thesis : tumblr lancé par des étudiants de Harvard sur lequel des étudiants résument leur sujet en une phrase humoristique.
- Ma thèse en un tweet : tumblr invitant les doctorants à résumer leur thèse en 140 signes.

Mais aussi :
- Je suis doctorant(e) en sciences humaines
- Vis ma vie d'Ater
- Tumblr de l'interne
- Ciel mon ENC (École des chartes)

(Re)voir la parodie de Lady Gaga déjà visionnée plus de 4 millions de fois, "Bad Project" de Zheng Lab :


Marie-Anne Nourry | Publié le

Vos commentaires (1)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
Gerstenkorn Jacques.

A signaler également le "Journal des thèses", collection de petites pastilles documentaires réalisées par les étudiants du master ciné de Lyon 2 et valorisant les thèses de doctorat en SHS, Arts et Lettres de l'Université de Lyon.

Les annuaires du sup

Newsletters gratuites

Soyez informés de l'actualité de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Abonnez-vous gratuitement

Je m'abonne