Newsletter

Une "mission citoyenne de terrain" pour tous les élèves des grandes écoles

Delphine Dauvergne
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Les élèves de Polytechnique interviennent dans les lycées pour motiver les filles à tenter une école d'ingénieurs // ©Ecole polytechnique
Les élèves de Polytechnique interviennent dans les lycées pour motiver les filles à tenter une école d'ingénieurs // ©Ecole polytechnique

Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, a rendu le 15 avril au président de la République un rapport proposant des solutions concrètes pour renforcer l’engagement citoyen. Plusieurs d’entre elles concernent les étudiants.

"Libérer l'engagement des Français et refonder le lien civique", c'est le titre du rapport de Claude Bartolone, rendu public ce 15 avril 2015. François Hollande avait confié au président de l'Assemblée nationale cette mission après les attentats de janvier.

Parmi les grands axes de propositions : "développer chez les jeunes le désir de s'engager au service de la collectivité". Y figurent des mesures comme intégrer une "mission citoyenne de terrain" de trois mois au minimum à la scolarité de tous les élèves des grandes écoles, publiques comme privées. La proposition s'inspire du stage de formation humaine mis en place à l'École polytechnique.

Pour le secondaire, le rapport propose d'instaurer un stage dans une association pour les élèves de seconde, ainsi que de créer une banque d'offres de stages en association et en entreprise.

une année de césure possible pour tous les étudiants

Les actions de tutorat entre élèves sont encouragées, ainsi que le service civique. Claude Bartolone suggère d'offrir systématiquement des missions pour les volontaires du service civique dans chaque service public et chaque département.

Le rapport préconise en outre d'ouvrir à tous les étudiants le droit à une année de césure pour accomplir une mission d'intérêt général auprès d'une association. Un dispositif qui était jusque-là restreint aux grandes écoles et qui a pu faire débat lors des discussions sur la dernière loi sur les stages.

Lire le rapport de Claude Bartolone "Libérer l'engagement des Français et refonder le lien civique".

Les grandes écoles opposées aux stages obligatoires en banlieue
Dans une lettre adressée à Claude Bartolone le 14 avril 2015, la CGE (Conférence des grandes écoles) a réagi à l'article paru dans le JDD, quelques jours avant la remise du rapport. La CGE s'oppose au fait d'obliger "les élèves des grandes écoles à effectuer des stages en banlieue", alors que cette proposition ne figure pas dans le rapport.

Les grandes écoles se félicitent de mener déjà une politique qui "favorise leur engagement sociétal et celui de leurs étudiants".



Delphine Dauvergne | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires